ScrumBan au canal

ScrumBan au canal

Avec l'épisode ScrumBan au jardin, j'avais présenté une façon de mixer Scrum et Kanban. En voici une autre, toujours dans l'idée de tirer le meilleur des 2.

Cette approche est destinée à ceux qui, ayant essayé Scrum, ont trouvé que le cadre des sprints avec son cérémonial était un peu trop contraignant pour leur contexte. Généralement, ce contexte est caractérisé par une équipe légère qui reçoit un flux relativement continu d’entrées. Ces entrées, il n’est pas toujours nécessaire de les décomposer, comme c’est le cas avec Scrum avec les notions de story et de tâche. La technique que je vais présenter peut se mettre en œuvre sur un nouveau projet, ou sur une nouvelle release, voire un nouveau sprint d’un projet en cours.

Avec du Scrum classique, le déroulement normal pour aller de la création d'une story à sa terminaison est le suivant :

  1. création d’une story par n'importe qui
  2. acceptation de la story par le Product Owner
  3. estimation de la story par l'équipe
  4. planification de la story pour la montrer dans le plan de release
  5. lors de la planification du sprint, création de tâches associées à la story
  6. avancement des tâches dans le plan de sprint afin qu’elles soient finies
  7. déclaration de la story comme finie (par le PO)

Avec cette approche ScrumBan, on peut se passer de quelques étapes pour simplifier le workflow :


  • on n'estime pas, les stories sont simplement comptées,
  • on ne planifie pas à l'avance, on fonctionne en flux,
  • on ne crée pas de tâches, on reste au niveau de la story,
  • la story est considérée comme finie dès que le travail est fait, sans intervention du PO.

Lire la suite, montrant la mise en œuvre détaillée avec iceScrum.

Merci à Fabrice pour la magnifique casquette ScrumBan !

Fabrice et Antoine parleront de ScrumBan au cours de la soirée du SUG à Paris le 24 juin.