ScrumMaster, outil et auto-organisation

Assigner les tâches aux développeurs, c'est mal pour un ScrumMaster (vu sur Twitter).

C'était un soir de début février, du temps où j'étais Product Owner d'iceScrum. En consultant les messages du jour sur le forum, une demande d'évolution de l'outil avait attiré mon attention : l'assignation des tâches par le ScrumMaster.

Ce n'est pas que la demande était nouvelle, loin s'en faut, mais elle était formulée avec plus de précisions que d'habitude.

Ce ScrumMaster utilise iceScrum lors des réunions quotidiennes, avec le plan de sprint projeté sur un écran. Il souhaite assigner les tâches aux membres de l'équipe pendant la réunion.

J'avais déjà eu plusieurs demandes dans ce sens. En tant que Product Owner, j'ai toujours essayé de faire un produit qui plaise à ses utilisateurs (voire les enchante). Sur ce point précis de la prise des tâches, j'ai fait évoluer iceScrum vers une meilleure utilisabilité.

Mais évidemment on ne peut pas faire plaisir à tout le monde. Et surtout c'est le rôle du PO de porter la vision. La vision pour un produit comme iceScrum, c'est d'aider à appliquer les pratiques agiles et à respecter les principes.

Un principe fort est l'auto-organisation. Un ScrumMaster qui assigne une tâche à quelqu'un, cela ne me paraît pas vraiment en ligne avec ce principe.

J'allais donc dire non à cette demande d'évolution, une fois de plus. Mais histoire d'avoir d'autres points de vue, j'ai eu l'idée d'en parler à mes followers sur Twitter.

Cela a très bien marché, il y a eu de nombreuses réactions. Voilà 3 copies d'écran de ma tablette qui montrent le fil de discussion en guère plus d'une heure (cliquez pour agrandir).

SC20120201-224833.jpg

SC20120201-224813.jpg

SC20120201-224757.jpg

Merci beaucoup à tous ceux qui y ont contribué à cette discussion.

Toutes les contributions vont dans le sens de favoriser l'auto-organisation de l'équipe et pratiquement tout le monde s'accorde à considérer que ce serait une mauvaise idée de permettre l'assignation des tâches par le ScrumMaster.

En conclusion, je retiens la formule d'Arnaud (l'excellent ça Scrum !) :

Si c'est du management, c'est grave. Si c'est du reporting, c'est inutile. Faut réfléchir...

Commentaires

1. Le jeudi 15 mars 2012, 20:38 par Arnaud

Quel honneur de t'offrir une conclusion d'article ! Merci, je suis vraiment touché.

2. Le vendredi 16 mars 2012, 10:55 par Vincent

Bonjour

Peut-être ce SM voulait-il utiliser IceScrum, non pour assigner des ressources à des tâches (style : "pour savoir ce que vous avez à faire, allez consulter l'outil", et ça, effectivement, berk, ce n'est pas agile du tout), mais pour tracer qui s'est chargé de traiter quelle tâche (quel que soit le mode d'assignation). C'est du reporting, ça peut être utile cinq ou six sprints plus tard, ça peut être demandé par la qualité, etc.
On peut discuter de l'utilité de cette information, mais pour le coup elle ne me parait pas forcément contraire au principe d'auto-organisation.
Agilement vôtre.

Le problème n'est pas là. Il est uniquement dans la façon de faire l'association. Quand le développeur prend une tâche par lui-même, la trace que vous mentionnez y est aussi.
3. Le vendredi 16 mars 2012, 12:38 par David

Disons que vous auriez pu aussi rendre iceScrum plus permissif là dessus, tout comme les autres produits le font.
Rester sur le non donne à iceScrum l'image d'un produit qui "instancie" davantage les principes agiles

4. Le lundi 19 mars 2012, 14:53 par michel

Bonjour,

C'est difficile de se faire comprendre.
Prenons un exemple concrêt : c'est Mardi matin, tout le monde est rassemblé pour le daily scrum : un brown paper est au mur avec les histoires, les taches et un burn down. Chacun a son tour fait le point sur son travail de lundi, les problèmes rencontrés et ce sur quoi il va travailler aujourd'hui. Au fur et à mesure on note des précisions sur les tâches et on souhaite en garder trace. Est-ce que c'est mal ? tout écrire sur des postits, ce n'est pas extrêmement pratique et ce ne sera pas très lisible pour la rétrospective. Alors on voudrait noter sur un outil, qui permet aussi au product owner qui n'est pas toujours sur site de voir ce qui se passe. Il y a donc un scribe, qui consigne ce qui se dit d'important; Ah non, excusez moi, ce n'est pas possible, chacun doit se logger à son tour sur l'outil pour prendre note de ce qu'il vient de dire. En fait, il n'y a pas de scribe, c'est interdit.

Bonjour Michel, je pense que vous connaissez mal iceScrum et que vous avez interprété mon billet. Effectivement c'est difficile de se faire comprendre... Avec iceScrum le ScrumMaster peut faire le travail de scribe que vous décrivez. Il peut noter des précisions sur les tâches, mais celles déjà prises par un développeur. Il peut même déplacer le post-it d'une tâche déjà prise. Le débat ne porte pas là-dessus, mais sur l'affectation des tâches.