Session d’affinage et affectation des features (SAF)

Le passage à grande échelle avec des features teams demande une prise de décision supplémentaire : le choix de l'équipe qui va réaliser une feature.

Comme pour les travaux d'affinage sur les stories, il est souhaitable que cela se fasse autour de conversations, mais impliquant cette fois toutes les équipes.

C'est l'objet des sessions d'affinage et d'affectation des features.

Pour un Scrum à plusieurs équipes, le tableau des features permet de montrer quelle équipe va travailler sur quelle feature.

A quel moment est faite cette répartition ? Et par qui ?

Une session d’affinage et affectation des features globale (SAF) peut être programmé juste lieu avant les meetings d’affinage de backlog (MAB) de chaque équipe.

Les événements du sprint incluant la SAF

Les MAB des différentes équipes ne sont pas toujours synchronisés et, dans ce cas, le SAF peut se tenir à son propre rythme, par exemple toutes les semaines.

Qui participe à la SAF ?

Si le nombre d’équipes est limité, il est possible d'avoir un seul Product Owner pour l’ensemble et il sera l’animateur principal de la session. Un ou deux représentants de chaque équipe, ainsi que des parties-prenantes expertes sur les features traitées, compléteront la participation. C'est la composition préconisée dans LeSS avec son Overall Product Backlog Refinement.

Dans le cas où chaque équipe possède son Product Owner, les participants seront ces PO et le super PO.

Que faire au cours de la SAF ?

Il s’agit d’affiner, comme pendant la MAB, mais à plus haut niveau et d’associer une feature à une équipe.

Pendant une SAF, les participants :

  • examinent les features dans la colonne « prévue pour la release » et ajustent les priorités
  • discutent rapidement les features les plus prioritaires pour une bonne compréhension de ce qu’elles recouvrent,
  • les découpent si nécessaire,
  • décident de celles qui passent dans la colonne affinage pour être commencées bientôt,
  • décident quelle équipe va s’occuper de cette feature, pour la décomposer en stories et la développer.

Éventuellement, c’est aussi au cours de cette session que seront estimées les features, si cette pratique est en place.