Souvenir des impacts

Billet dédié aux participants à mes dernières formations Innovation Games et à tous ceux qui s'intéressent à l'Impact Mapping.

Dans la nouvelle édition de mon livre (chapitre 13), je présente l'utilisation de l'Impact Mapping comme technique permettant d'aller de la vision aux features. Dans toutes mes missions de démarrage d'un projet, je la fais mettre en œuvre avec les parties prenantes et les équipes.

Une des difficultés remontées de ces cartes d'impact sur le terrain concerne l'identification des impacts. Des participants ont du mal à en trouver et à saisir la nuance avec le niveau suivant.

C'est embêtant parce que l'impact est au cœur de la pratique. Mais ce n'est pas nouveau, cette confusion entre l'expression du problème et l'énoncé de la solution ne date pas d'aujourd'hui.

De plus les questions (why, who, how, what) de Gojko ajoutent à la confusion. L'habitude est plutôt que le Quoi concerne les attentes (que voulez-vous, quel est le problème ?) et que le comment soit relatif à la solution (comment pourrions nous définir une solution qui réponde à leurs attentes). Avec Impact Mapping, c'est en gros le contraire : comment pour l'impact et quoi pour la feature.

Une technique qui peut aider à identifier les bons impacts est de jouer à Souvenir du futur, un des Innovation Games. Dans Impact Mapping on aura préalablement identifié le but avec sa date d'échéance ainsi que quelques acteurs.

On choisit l'acteur le plus important, au premier niveau de la carte. On déroule le jeu ; les participants sont des incarnations de cet acteur ou leurs représentants (des parties prenantes qui prennent leur point de vue). On leur demande de se téléporter dans le futur : par exemple un mois après la date cible. Pendant ce mois, ils ont utilisé quotidiennement le produit (ou le service) qui fait l'objet de la carte.

En remontant dans le mois qui vient de s'écouler, on leur demande de donner les impacts qu'a eus le produit ou le service sur leur vie, ce qui a changé leur comportement.

Dans le souvenir du futur classique, le but est d'obtenir des critères de succès, dans cette variante, on peut, en plus de s'intéresser aux impacts positifs, identifier aussi les impacts négatifs. Souvenir du futur est un jeu qui marche bien si on présente correctement le retour dans le passé, à partir du futur.

Si plusieurs types d'utilisateurs sont importants, on pourra mener d'autres sessions du jeu. Tiens, l'occasion de mentionner que mon premier billet sur Souvenir du futur date de 2007 !

J'ai élaboré quelques exemples pour illustrer cela, bientôt sur Peetic, en complément de mon livre.