Dans l'atelier Puzzle grand Scrum dont je parlais dans mon dernier billet, il y a donc 3 équipes qui concourent à la réalisation du puzzle. Le format du jeu pousse les équipes à se caler sur le même rythme.

C'est à dire que toutes les équipes commencent et finissent le sprint en même temps.

Avec les mises en œuvre de Scrum multi-équipes que j'accompagne, c'est ainsi que ça se passe, je pense notamment à Intel et Airbus.

Au cours de la quinzaine d'ateliers "puzzle" que j'ai animés, jamais personne n'a émis une proposition différente, des sprints décalés, qui serait par exemple : l'équipe bleue commence puis au bout du tiers du sprint, l'équipe verte commence, et aux deux tiers l'équipe rouge commence.

Dans mon livre édition 4, chapitre 21 "Développer des produits à plusieurs équipes", je ne présente pas d'alternative à la synchronisation des sprints pour du Scrum multi-équipes (§21.2.1). Je mets en avant l'intérêt de l'intégration fréquente entre les équipes pour cette approche.

Une discussion avec Pablo[1] lors du dernier Raid Agile m'a fait percevoir que cet argument n'était pas décisif : on peut aussi intégrer régulièrement si les sprints ne sont pas synchronisés.

Un intérêt plus évident est que cela facilite la tenue des événements du sprint[2]. Il est bien mis en évidence par l'atelier, en particulier pour l'organisation de la revue avec les parties prenantes. L'affinage multi-équipes cadencé est aussi facilité par la synchronisation des sprints.

Dans le chapitre 15 de Scrum et XP depuis les tranchées, Henrik Kniberg raconte qu'il avait d'abord expérimenté les sprints désynchronisés, avant d'être convaincu par Ken Schwaber de les synchroniser.

En plus des arguments évoqués, Kniberg évoque aussi la réorganisation des équipes, faisable en cas de sprints synchronisés, mais qu'il est probablement plus raisonnable de repousser en fin de release.

Notes

[1] Pablo, un partisan revendiqué des sprints multi-équipes désynchronisés.

[2] Dans mon livre, je fournis un tableau récapitulatif des événements du sprint à plusieurs équipes, page 277.