Une après-midi révélatrice de ScrumMaster

Dans l'édition 4 de mon livre, j'ai ajouté des histoires pour raconter une journée typique d'un ScrumMaster et d'un Product Owner.

Voici la deuxième partie avec un extrait tiré du chapitre 5 Le rôle du ScrumMaster.

Nous avions laissé Nicolas, qui tient ce rôle dans l'équipe Peetic (le site de rencontres pour animaux de compagnie), au bord du canal, pour une séance de jogging, après une belle matinée de ScrumMaster.


Le temps de prendre la douche et la pâtée, c’est l’heure de la réunion d’affinage[1]. On y a invité Laurent, l’expert en cartographie, car il y a des stories à affiner sur ce sujet . Mais Laurent a dû oublier, il n’est pas là ! Nicolas l’appelle et apprend qu’il a une urgence. Il négocie sa venue pour un quart d’heure. On change un peu l’ordre des activités de la réunion pour saisir le créneau, c’est important qu’il soit là. Finalement, l’affinage se passe bien, il y a suffisamment de stories prêtes, Nicolas en compte 10.

Après la réunion, il reste avec Céline le PO[2] pour mettre à jour le plan de release, qui a été pas mal touché par le travail d’affinage. Mais il est appelé par Sébastien qui lui annonce que le serveur de développement est en rade. Il laisse Céline finir et file voir Sébastien. Bon, pas trop grave, il suffisait de relancer le serveur.

Il a un peu de temps avant sa réunion pour analyser les raisons profondes du gros bug de la semaine dernière, alors il passe voir l’essaim[3] qui s’occupe de la story « Modérer les photos de chien ». Il aide en passant deux vérifications de sa définition de fini[4]. La story va être finie ce soir !

Il anime la discussion sur le gros bug, en proposant les 5 pourquoi pour remonter à l’origine du problème. Mmm, il semble qu’il faudrait ajouter une règle de codage.

Lors de la mêlée du matin, il a deviné qu’Émilie avait des soucis. Il va la voir, avant qu’elle parte. OK, il arrive à comprendre qu’elle est en conflit avec David, il ira lui parler demain. Faudra qu’il pense à proposer un niko-niko[5] à la prochaine rétrospective pour, peut-être, anticiper ce genre de situation.

Avant de partir, il consulte ses messages et voit une demande de Kevin qui voudrait emmener Julien, dès demain et pendant 2 jours faire des démos chez des clients. Après une discussion franche, il dit non, cela remettrait en cause l’objectif du sprint.


Notes

[1] L'affinage du backlog fait l'objet du chapitre 7

[2] Le rôle de Product Owner est décrit dans le chapitre 4

[3] le groupe de développeurs qui butine sur une story

[4] La définition de fini fait l'objet du chapitre 8

[5] anonyme, avec Teammood