Lecture au klub : Lean Entreprise

Le livre choisi pour le klub d'octobre était donc : Lean Enterprise: How High Performance Organizations Innovate at Scale de Jez Humble, Joanne Molesky, Barry O’Reilly.

Lire la suite...

L’Agilité en mouvement

Vue d'Alesund depuis le CessnaJ'ai la chance de faire partie de la communauté Agile et discuter fréquemment avec ses membres éminents.

J'ai aussi le grand plaisir de faire des formations et des prestations d'accompagnement en binômes avec certains d'entre eux.

Nous avons des parcours différents, cependant nous avons tous trempé dans le développement de logiciel, plus ou moins selon les sensibilités. Et nous nous sommes retrouvés dans le mouvement agile, certains plus récemment que d'autres, mais tous avec le même enthousiasme pour mettre en œuvre les pratiques agiles tout en partageant les mêmes valeurs et principes.

Après plusieurs années d'expérimentations, on peut dire que les méthodes agiles ont changé la vie de beaucoup d'équipes et apporté de beaux succès aux organisations qui ont entrepris la transition agile.

Cependant, au fur et à mesure que cette diffusion s'accomplissait plutôt bien sur le terrain, de nouveaux problèmes sont apparus.

Lire la suite...

Lean depuis les tranchées, le draft en VF

Piloter de gros projets avec Kanban, l'histoire de la police suédoise.

Lire la suite...

Le multi-tâches c'est mal

Combien faut-il de temps pour écrire un prénom ? Ca dépend.

Lire la suite...

Séminaire "L'agilité : du projet au programme et à la ligne de produits"

IBM Toulouse organise le 10 Novembre prochain, sur le site de la Plaine, un séminaire sur l'agilité au-delà du projet, pour des produits qui évoluent longtemps, font partie de programmes ou d'une famille de produits ou sont inclus dans un portefeuille de produits

Lire la suite...

Les photos du TOC

Plutôt que le toc des photos...

Lire la suite...

Limitez le TAF

Diagramme de flux cumulé Ceci est un diagramme de flux cumulé.

Lire la suite...

Rétrospective 2009

Pour Scrum et les méthodes agiles, l'année 2009 a été celle de la confirmation. Je vais essayer de faire un bilan de l'année sur quelques aspects qui ont été significatifs de mon point de vue.

Lire la suite...

Le burnup

Le burndown chart montre bien ce qui reste à faire, mais on n'y voit pas les évolutions de périmètre. Il y a 2 ans, j'avais présenté l'intérêt du burnup à 2 courbes pour pallier ce manque du burndown.

J'avais fait un schéma à la main pas très beau. Maintenant qu'IceScrum produit plein de graphiques, dont le burnup, j'en profite pour réactualiser sa présentation.

Le burnup chart

Le burnup présente 2 courbes :

  • la verte qui est fini
  • la bleue le périmètre du projet

Pour chaque sprint, ce graphique demande de collecter 2 valeurs pour construire ces courbes. Les valeurs sont en points (les fameux story points), donc seules les stories qui ont été estimées sont prises en compte.

La courbe de fini est en fait le cumul de vélocité, elle ne descend jamais (il n'y a pas de vélocité négative !)

La courbe qui montre le périmètre est calculée en faisant le total des points de tout ce qui est dans le backlog de produit, ce qui est fait, comme ce qui reste à faire. Elle peut monter mais aussi descendre : si on supprime des stories qui avaient été déjà estimées, si on ré-estime à la baisse. Dans le cas d'un projet à périmètre bien défini au départ, elle peut rester plate. Mais en général elle monte.

Il est tout à fait possible que les 2 courbes montent en parallèle, cela veut simplement dire qu'on ajoute des éléments dans le backlog au même rythme que leur réalisation dans les sprints.

La distance horizontale entre les 2 courbes est le temps de cycle, défini dans le Lean Software comme la durée entre la collecte du besoin (dans le schéma, c'est le sprint où la story est placée dans le backlog et estimée) et sa mise à disposition dans le logiciel (ici le sprint où la story est finie).

Ambiance chez Toyota

Le Lean Software est à la mode. Sa mise en avant se base beaucoup sur l'exemple de la réussite de Toyota dans la production. Bon, après la lecture de cet article sur l'ambiance à l'usine Toyota d'Onnaing, il va falloir modérer sérieusement les références à Toyota en France. Au moins sur un des 7 concepts, qui est : respecter les personnes.
Ca montre aussi l'importance du contexte culturel.

- page 1 de 3