Les relectrices et relecteurs pour Scrum 6

Sur la photo, mon vieux sac à dos Agile Grenoble 2011 rempli de précieux retours pour Scrum 6 donnés par une relectrice exceptionnelle ; j'étais allé les chercher à vélo au fin fond du Lauragais, en grimpant les côtes sous le terrible cagnard de début août, mais ça valait largement le coup.

Les relectrices et relecteurs pour Scrum 6

L’écriture d’un livre, c’est avant tout l’affaire de l’auteur. J’ai commencé en avril 2021, j’y ai passé beaucoup de temps, mais cela n’a pas été 9 mois de travail solitaire. Le contenu du livre montrant tout l’intérêt des boucles de feedback pour accroitre la valeur d’un résultat, je n’allais pas m’en passer dans l’écriture.

Les piliers de la relecture

Des nouveautés de cette édition 6 ont été inspirées par mes lectures. Je vais préciser : par mes lectures mais surtout par les discussions régulières à leur sujet avec Anthony Cassaigne et Jean-Pascal Boignard. Au-delà d’être les piliers du Klub de lecture Agile Toulouse, Anthony et JP sont mes complices pour les réflexions sur l’agilité radicale que nous menons ensemble — en coopérant — depuis mars 2020.

Cette édition, dont ils sont les premiers relecteurs, leur doit beaucoup. Son sous-titre renforce les liens que nous avons créés.

Anthony a, de plus, pris part à l’écriture, en me donnant la partie sur le mob programming, que vous trouverez dans le premier chapitre de la partie 5, Coopérations. Il vient de relancer son blog, vous y trouverez des articles sur le mob.

Les apporteurs de feedback

J’écris de façon très itérative, avec de nombreuses boucles de feedback. Dès que j’ai un texte que je considère comme lisible, je le fais relire. Encore faut-il trouver des volontaires au bon moment pour cela. Je sais l’effort que cela représente.

Pour cette sixième édition, je souhaitais des relectrices et relecteurs nouveaux, différents de ceux du livre précédent. J’ai eu la chance d’en trouver de très divers, avec une pensée critique affutée, au moment opportun dans ma construction du livre. Certains ont lu des versions très préliminaires (ils auront du mal à reconnaitre dans la version publiée ce qu’ils ont relu), d’autres plus avancées. Certains ont lu une partie, d’autres ont tout lu.

Beaucoup m’ont fait des suggestions, notamment sur Scrum en télétravail ; la diversité des expériences et des opinions m’a amené à évoluer vers du modérantisme sur le sujet.

Je les remercie du fond du cœur, pour le feedback qu’ils et elles m’ont donné et qui m’a été précieux.

  • Rachel Jolin Dubois,
  • Morgane Eckert,
  • Aurélie Le Guillou,
  • Kervin Kueny,
  • Grégory Plot,
  • Sébastien Conilleau,
  • Souad Hadjiat,
  • Alexandre Thibaut,
  • Benjamin Cabanne,
  • Axel Aguilar,
  • Riadh Layouni.

En plus d’écrire la préface, Pablo m’a également donné quelques retours sur le texte.

Je rajoute, à part, le feedback de mon éditeur. Jean-Luc Blanc m’a fait confiance depuis l’édition 1, il a toute ma gratitude.

Tous les échanges se sont passés en distanciel, sauf celui — illustré par la photo dans le Lauragais — avec Rachel.

Les finisseurs

Les dernières boucles, je les déroule avec mon feedback (je boucle et reboucle, avant et pendant les épreuves)

Jean-Luc Blanc intervient également dans cette dernière phase, avec Maxine l’éditrice que je remercie pour sa compétence et sa patience.

Voir aussi