PermaBio

PermaBio est l’exemple qui me sert à concrétiser les notions présentées dans le livre illustré L’art de devenir une équipe agile. Il est introduit dans le chapitre 1 puis utilisé dans les chapitres suivants.

De nombreuses parties de l’exemple sont présentées dans le livre sous forme de bande dessinée, grâce au talent d’Étienne Appert.

Voici des extraits commentés de PermaBio, à lire dans l’ordre, de préférence.

Si vous voyez des coquilles, si vous avez des questions ou des commentaires, vos retours sont les bienvenus en m’envoyant un message par email

Pour être averti des nouvelles publications, suivez le fil RSS PermaBio.

PermaBio, la vision

PermaBio, la vision

Le meilleur du bio et de la permaculture dans votre assiette

Dans L’art de devenir une équipe agile, je m’appuie sur deux exemples, PermaBio et les Lapins agiles. Celui qui a la place la plus importante pour illustrer le devenir agile au fil des chapitres, c’est PermaBio. Extrait Voici l’introduction à PermaBio, qui se situe pages 30 et 31 du livre, à la fin du premier chapitre. Pierre est le fondateur de PermaBio. Voici ce qu’il raconte de son projet :
PermaBio, la proposition de valeur

PermaBio, la proposition de valeur

Des fruits et légumes bio, du jardin à votre cuisine en moins d'un jour, sans impact carbone

Après l’interview de Pierre qui a présenté le projet, voici la suite de l’introduction à PermaBio qui sert de fil rouge dans L’art de devenir une équipe agile. Extrait Cet extrait se trouve pages 30 et 31, à la fin du premier chapitre. Exemple : un père de famille a l’idée de faire une soupe, mais il ne dispose pas des légumes ; il appelle PermaBio qui lui fournit à domicile les ingrédients et la recette pour faire la soupe.
Pourquoi PermaBio deviendrait agile ?

Pourquoi PermaBio deviendrait agile ?

C'est vrai ça, Pierre, tu nous parles d'agilité, mais pourquoi ? Why?

La suite de l’exemple PermaBio, avec la question essentielle :

Pourquoi l'agilité serait une bonne chose pour PermaBio ?
L'équipe PermaBio

L'équipe PermaBio

Faites connaissance avec les membres de l'équipe et apprenez à les reconnaitre ; vous les retrouverez tout au long de l'histoire

PermaBio est l’exemple qui sert de fil rouge dans L’art de devenir une équipe agile. Dans le premier chapitre, nous avions fait connaissance avec Pierre, le fondateur, qui nous avait donné sa vision, décrit le service et expliqué pourquoi l’agilité lui semblait la bonne approche.

Nous allons maintenant faire connaissance avec cette équipe.

PermaBio, les parties prenantes

PermaBio, les parties prenantes

Pierre, Marie, Victor et les autres

On retrouve tout au long du livre L’art de devenir une équipe agile ces cinq parties prenantes dessinées par Étienne.

Le chapitre 2 a pour titre L’équipe dans son écosystème. L’écosystème d’une équipe, c’est le milieu dans lequel elle évolue. Il est composé d’objets et de personnes. Ces personnes, ce sont les parties prenantes.

Le backlog initial PermaBio

Le backlog initial PermaBio

Le premier backlog est constitué

Pour notre exemple PermaBio, dans ce premier article consacré à la boucle de feedback (le chapitre 3 de L’art de devenir une équipe agile), nous allons nous intéresser à la constitution du backlog initial.

Il contient des gros morceaux qui seront ensuite affinés.

L'affinage du backlog PermaBio

L'affinage du backlog PermaBio

À la soupe !

Nous avions laissé notre exemple PermaBio, après le premier article consacré à la boucle de feedback, sur la constitution du backlog initial.

Les gros morceaux qui y figurent vont maintenant être décomposés en plus petits.

Le backlog PermaBio suite à l'affinage

Le backlog PermaBio suite à l'affinage

Le backlog présenté en trois parties pour mieux y voir ce qu'il y a à faire

Notre premier backlog PermaBio contient des morceaux de fonctionnalité. Le gros morceau le plus prioritaire, la soupe, a été décomposé en plus petits morceaux.

Ces morceaux sont appelés des stories dans les équipes. Des exemples de stories pour PermaBio sont présentés page 62 de L’art de devenir une équipe agile.