2006, agilité timide

Enseignement

Avec travaux pratiques

Les formations que j’ai faites cette année, pour mes clients industriels ou pour mes étudiants : introduction aux méthodes agiles exigences agiles gestion agile de projet modélisation agile introduction à Scrum les techniques de réunions Scrum élaboration de la vision du projet la technique des histoires d’utilisateur (User Stories) le démarrage d’un projet agile (élaboration du backlog initial) les techniques d’estimation agile la planification d’une release et des itérations OpenUP exigences non fonctionnelles introduction au TDD (Test Driven Development) La plupart de ces cours laissent une large place aux exercices et travaux pratiques.

Amélioration du processus avec les rétrospectives

Dans Scrum (comme dans XP ou OpenUP), la rétrospective est la pratique recommandée pour améliorer le processus. Lors des revues d’itération de vendredi, une discussion a commencé sur les fournitures relatives à la gestion de projet. Les équipes doivent-elles fournir une liste des risques, un relevé des heures passées, un bilan de l’itération ? Sous quelle forme cela doit-il être élaboré ? Ces informations doivent-elles être écrites ou présentées oralement lors de la revue ?

Planning poker

La meilleure façon d'estimer serait-elle de faire un jeu en groupe ?

Dans XP c’est le planning game,avec ses variantes comme The XP Game. Mike Cohn a popularisé le planning poker souvent utilisé dans Scrum. Mike vient de lancer un site permettant la pratique du planning poker à distance. Nous allons l’expérimenter sur les projets IceScrum et Wilos.

Histoires de points

L’estimation des histoires d’utilisateur en points (story points) est une pratique qui suscite beaucoup de discussions. Lors du séminaire du 8 décembre, Benoit est revenu sur ses doutes -dont il m’avait déjà fait part- dans la technique d’estimation en points. A partir des relevés individuels de charges sur les tâches, il a calculé les heures passées sur les histoires. Il a constaté que des histoires estimées à 2 points ont finalement pris plus de temps à développer que des histoires à 3 points.

Entendu à la télé

On parle de Scrum et d’agilité le dimanche à la télé… Cet après-midi, l’arbitre gallois du match Sale - Stade Français a dit 7 fois “Scrum !" (suite à des en-avant). De son côté, Ségolène Royal, au cours de l'émission Ripostes sur la 5, a dit 3 fois agilité (pour en demander plus).

Enquête sur la pénétration de l'Agilité

L'enquête de Trail Ridge, particulièrement orientée sur la diffusion des outils pour gérer les méthodes Agiles, montre que … l’adoption des méthodes Agiles apparait être encore dans la phase des adopteurs précoces selon la définition de Geoffrey Moore Scrum est le processus le plus répandu, mais il est souvent intégré avec d’autres pratiques et méthodes Agiles les petites entreprises sont “agiles” à plus de 50%, c’est plus que les grandes les organisations utilisent de nombreux outils pour gérer leur processus agile même s’ils ont fait l’acquisition d’un outil spécifiquement dédié à l’Agilité en support à un processus Agile, les outils ont surpassé les approches manuelles dans les entreprises.

Echos du SIGMA(T)

Voici quelques commentaires après le séminaire de vendredi dernier. Encourageant ! Et des sujets à débattre pour une prochaine fois. Etudiants Paul J’ai trouvé le séminaire très intéressant. Cela m’a entre autres permis de pouvoir comparer des différences entre Scrum et XP. Les deux méthodes sont intéressantes et se ressemblent, XP ajoutant des éléments propres au développement informatique là où Scrum reste général. Frédéric …Sinon j’ai trouvé ce premier séminaire très bien, et assez enthousiasmant pour l’avenir des méthodes Agiles en France.

La mécanique de Scrum

Lors du séminaire de vendredi, j’ai fait une présentation très courte de Scrum mettant en évidence la mécanique des sprints. Je publie une animation tirée de cette présentation (sans le son !). C’est du flash, de préférence à ouvrir dans un nouvel onglet !

Donation

Non, ce n'est pas pour le téléthon ni pour la fondation de France, mais pour la fondation Eclipse.

Pour essayer Eclipse Project Framework Composer, j’avais pris comme exercice le “processus” Scrum, comme raconté dans ce billet et celui-ci. Je me suis pris au jeu, j’ai complété la description de Scrum et j’ai continué en ajoutant l’utilisation d’Icescrum avec des “tool mentors”. La communauté EPF a publié OpenUP et a pour objectif de publier d’autres processus agiles : XP, DSDM, Scrum. Elle a été intéressée par mes travaux sur Scrum avec le Composer.

Photos du premier SIGMA(T)

Merci encore à tous les participants. J’ai mis en ligne quelques photos parmi celles que j’ai prises et celles de Frédéric.

J-2 pour le SIGMA Toulouse

Le séminaire sur les méthodes Agiles, c’est vendredi. Pour les retardataires, il est encore temps de regarder le programme et de s’inscrire. Pour ceux qui ne savent pas où se trouve l’amphi U3, allez sur ce site pour vous y retrouver (c’est presque du Google Map) et téléchargez le plan. L’amphi se situe au rez de chaussée du Bâtiment U3, situé dans la zone C4 du plan.
Le rôle de directeur de produit

Le rôle de directeur de produit

Comme au cinéma

Un résumé du rôle, appelé Product Owner dans Scrum et Customer dans XP Le directeur de produit [1] est le représentant du “métier” dans le projet. Responsabilité En tant que représentant des clients et utilisateurs, il est responsable de définir les caractéristiques du produit développé par l’équipe, en termes de : fonctionnalités offertes. Plus précisément, il identifie chaque exigence que doit satisfaire le produit et la collecte comme élément du backlog de produit (ou item de backlog).
Scrum en une diapo

Scrum en une diapo

Simple à comprendre, difficile à faire

Je prépare une présentation pour le séminaire de vendredi. Mon idée était de présenter Scrum en une seule diapo, animée. Je me suis battu avec OpenOffice Impress. Pour l’instant, j’en suis là (sans les animations)…

Rappel : séminaire sur les méthodes agiles

C’est dans une semaine. Vous pouvez revoir la présentation et le programme et je vous invite à vous inscrire si ce n’est pas encore fait. Pour ceux qui ne peuvent vraiment pas venir à Toulouse vendredi prochain, Pascal, alias UMLGuru, me signale le séminaire de Valtech sur le même thème mais à Paris le 5. Tiens, ce serait un sujet à la mode ?

Planification de release

La planification d'une release repose sur l'ajustement de 2 variables : le contenu et la durée

La planification agile permet de s’adapter à la situation courante : à tout moment on donne la priorité à ce qui apporte le plus de valeur. Une release est une série de sprints. Mais quand arrête t-on de faire des sprints pour finir la release ? A la lecture du premier article de Scrum(1996), voilà comment on décide : quand les variables de temps, de concurrence, d’exigences, de cout et de qualité concourent à sortir une release.

Utilisation du produit obtenu en fin d'itération

A la fin de chaque itération on livre un produit potentiellement livrable. Quel usage en fait-on ?

Qu’est ce qui fait la différence avec la fin de release où on livre vraiment le produit ? Avec les méthodes Agiles, on cherche à obtenir un produit partiel potentiellement livrable- pour reprendre la formulation Scrum- à la fin de chaque itération. Lors de la revue de fin d’itération, l’équipe fait une démonstration de ce produit. Et après ? Dans Scrum en 100 mots, l’objectif annoncé est de permettre une prise de décision sur une prochaine fin de release.