Chute de vélo-cité

Une équipe que j’ai formée aux méthodes agiles vient de finir une itération de 3 semaines. La vélocité estimée au début de l’itération était de 24. Résultat à la fin : seulement 6 points.

Des événements imprévus ont perturbé le déroulement de l’itération, mais cela ne justife pas un résultat 4 fois inférieur aux prévisions.

La seule bonne nouvelle que j’y vois est que l’équipe a bien assimilé la notion de fini et ne compte des points que lorsque l’exigence est vraiment finie (et donc testée).

Comment éviter une telle situation qui n’est satisfaisante pour personne ?

  • lorsqu’on s’aperçoit que les objectifs initiaux d’une itération ne seront pas tenus (comme ça a dû être le cas), il est préférable de recadrer l’itération sur des objectifs réduits, ce qui évite d’avoir plein de choses commencées et non finies
  • il est important d’en analyser les raisons objectives lors de la rétrospective et d’en déduire des actions concrètes pour la prochaine itération, à commencer par une estimation plus raisonnable
  • un bug découvert sur une exigence déjà finie devrait aller dans le backlog et être candidat pour la prochaine itération plutôt que d’être pris en compte immédiatement au risque de perturber les travaux en cours
  • lors de la planification en début d’itération, l’équipe doit s’engager collectivement sur ce qu’elle pense pouvoir faire. C’est elle qui décide des tâches à mettre dans l’itération. Il est probable qu’alors elle fera des estimations plus réalistes. Elle sera ensuite motivée pour faire ce qu’elle a dit qu’elle ferait.

Voir aussi