Agile vs pas agile

Ce n'est pas évident d'organiser les processus en catégories

Dans les séminaires ou dans les réunions, quand je présente l’agilité je montre les différences -généralement les bienfaits- par rapport à une approche… pas agile.

Cela revient à séparer le monde des processus en 2 parties[1], ce qui est très schématique… De plus comment qualifier la partie non agile ?

Par opposition à agile, les américains utilisent souvent waterfall ou classical waterfall. De mon côté, je ne vais pas, pour catégoriser le non agile, parler de cycle en V puisqu’il n’existe pas. Pour qualifier un processus non agile, je dois dire, de mémoire, lorsque je cause en public :

  • processus traditionnel,
  • parfois processus classique,
  • voire processus séquentiel
  • et même il m’arrive de dire cascade

Donc je n’ai pas de qualificatif bien clair. C’est peut-être que la segmentation n’est pas adéquate. De la même façon qu’il est difficile, et réducteur, de faire rentrer les gens dans des cases, ce n’est pas évident d’organiser les processus en catégories.

A suivre…

Notes

[1] c’est un principe marketing de segmenter et j’ai fait un peu de marketing il y a quelques années

Voir aussi