Les backlogs de Scrum

Le backlog est un élément clé dans le processus Scrum. Mais il y a plusieurs backlogs…

La notion de backlog n’est pas très difficile à comprendre : c’est une liste dont les éléments sont rangés par priorité. Mais le fait qu’il y ait plusieurs backlogs peut induire une confusion dans la compréhension de Scrum. L’article du JDNet dont je parle dans un billet récent parle de 3 backlogs : un backlog de produit, un backlog de release et un backlog de sprint. C’est une mauvaise interprétation, il n’y a en réalité que 2 backlogs[1] dans Scrum.

Backlog de produit

C’est le vrai backlog, le seul qu’on devrait appeler comme ça[2]. Il y en a un seul pour un produit, qui peut avoir une durée de vie égale à celle du produit[3]. Dans ce backlog de produit on trouve les fonctionnalités du produit, souvent représentées par des histoires d’utilisateur. Il est essentiellement bâti par le directeur de produit.

Backlog de sprint

C’est une mauvaise idée des concepteurs de Scrum de l’avoir aussi appelé backlog. C’est également une liste, mais qui contient les tâches à réaliser par l’équipe pendant un sprint. C’est en fait un plan d’itération, on devrait l’appeler plan de sprint. Sa durée de vie est celle du sprint[4]. A chaque nouveau sprint correspond un nouveau backlog de sprint. Il est élaboré lors de la réunion de planification en début de sprint et destiné à l’équipe.

Relation entre le backlog de produit et un backlog de sprint

Pour un sprint on sélectionne les éléments du backlog de produit. La réalisation d’un élément du backlog de produit nécessite du travail. Ce travail est décomposé en tâches qui sont les éléments du backlog de sprint. Donc à un élément du backlog de produit vont correspondre, en général, plusieurs tâches.

Produits dérivés

  • le backlog de produit permet de produire le planning de release[5], c’est à dire le sous-ensemble des éléments du backlog qu’on estime finir pour la date prévue de release.
  • le backlog de produit permet de produire le burndown chart de release, qui est un graphe, mis à jour à la fin de chaque sprint, montrant la tendance de l’avancement dans la réalisation des éléments du backlog de produit
  • le backlog de sprint permet de produit le burndown chart de sprint, qui est un graphe, mis à jour tous les jours, montrant la tendance de l’avancement dans la réalisation des tâches du backlog de sprint.

Notes

[1] plus exactement 2 types de backlogs

[2] j’utilise aussi référentiel des exigences pour parler de la même chose dans un contexte non Scrum

[3] qui peut être longue : le même backlog sert au premier développement puis à tous ceux qui suivent

[4] le backlog du sprint n n’est plus utilisé après la fin du sprint n

[5] cela explique probablement la confusion faite dans l’article du JDNet

Voir aussi