Scrum vs MDA

Courant mai, je visite des étudiants de l’IUP ISI en stage dans les entreprises toulousaines. Pour l’instant, j’ai vu 3 étudiants. Tous travaillent sur des projets innovants et utilisent des technologies de pointe. Côté méthode, 100% des projets utilisent Scrum. Les étudiants sont parfois amenés à expliquer Scrum à des collègues.

Dans une entreprise, j’ai vu un beau tableau des tâches (horizontal) avec des notes collantes au mur de la salle de réunion. Dans l’autre, c’est IceScrum qui est utilisé intensivement. Des initiatives venant des étudiants en stage et acceptées et même encouragées par les entreprises.

Toujours dans un contexte universitaire mais presque dans un autre monde, j’assistais la semaine dernière à une réunion avec des anciens étudiants. J’y ai entendu dire par un représentant d’Airbus que l’avenir des étudiants en informatique, c’était le MDA et la méta-modélisation. Pour avoir consacré énormément de temps aux modèles et méta-modèles il y a une dizaine d’années et voir leur utilisation actuelle dans les nombreuses entreprises que je visite, j’ai de sérieux doutes sur leur application en dehors d’un microcosme proche de la recherche.

Je ne veux surtout pas dire que le MDA n’est pas intéressant et qu’il faut l’opposer aux méthodes agiles. Mais simplement rappeler que c’est une niche et que la plupart des étudiants n’en feront pas une fois dans la vie active. Une recherche des emplois proposés sur lesjeudis.com donne 5 pour MDA, 5 pour Scrum et 37 pour Agile. A mon avis la tendance va s’amplifier.

Voir aussi :