Ze française touch

Scrum en France, une touche particulière ?

Jeudi, en me rendant à la soirée inaugurale du SUG français, je suis passé par l’esplanade de la Défense. Devant un chapiteau dressé au pied de la grande arche, il y avait une longue file d’attente pour assister au spectacle du jour du festival Chorus 2009. Sur l’affiche du festival, le slogan, c’est : Ze française touch

Il y avait une ambiance un peu moins rock’n roll au Novotel pour le lancement du SUG. Un petit peu moins de monde aussi, mais une liste d’attente quand même pour pouvoir rentrer, pour cause de surbooking à peine contrebalancé par la grève qui n’a pas freiné toutes les ardeurs.

En clin d’œil au festival, j’ai sous-titré ma présentation : ze française scrum touch. Le vrai titre, c’était Scrum in France, parce que Jeff avait pris Scrum in the world. Mon objectif était de donner des chiffres objectifs sur la diffusion de Scrum en France puis de mettre en évidence quelques spécificités françaises.

J’ai fait de mon mieux pour ne pas ennuyer l’assistance qui attendait le cocktail.

Avec tous ces beaux sponsors, on imaginait qu’il y aurait à boire et à manger et il était déjà tard. Et il y avait Guillaume qui passait derrière moi. Il a su encore mieux détendre l’assistance.

J’ai particulièrement bien réussi le timeboxla gestion du temps de ma présentation, prévue pour 30 minutes. Pour rattraper le retard de 6 minutes dans le déroulement de la soirée au moment où j’ai commencé, j’avais programmé une tomate à 24 minutes. J’ai fini pile-poil.

On parle de cette soirée dans les blogs. Par ordre d’apparition :

Voir aussi