2010, sortie de mon livre Scrum

L'estimation par similitude d'effort

L'estimation par similitude d'effort

Une alternative au Planning Poker pour faire vite une première planification de release, aussi appelée extreme quotation

Pour estimer les stories du backlog, le Planning Poker est une pratique désormais populaire[1]. Une séance de Planning Poker prend du temps. Pour estimer un backlog initial de 30 à 50 stories, il faut compter une demi-journée. Trop long pour être pratiqué dans une formation. Depuis 2 ans et demi et la lecture du billet Affinity Estimating de Kane Mar, je l’ai remplacé par l’estimation par similitude. C’est comme sur les photos de classe où on met les petits devant et les grands derrière, il s’agit de trier les stories du backlog selon qu’elles demandent un petit effort, un moyen ou un plus grand.

4 ans de séminaires sur l'agilité à Toulouse

Pour fêter ça, nous avons invité Laurent Bossavit

L’association SigmaT organisera son prochain séminaire trimestriel le 10 décembre. Ce sera le 16ème. Ce sera aussi le 4ème anniversaire, nous avions commencé le 8 décembre 2006. Pour fêter ça, nous avons invité Laurent Bossavit. Laurent était déjà là il y a 4 ans pour lancer avec moi le premier séminaire agile à Toulouse. Il avait présenté XP et moi Scrum, puis il y avait eu deux retours d’expérience et une démo d'IceScrum.

Des ateliers ludiques en formation

Pour définir la vision et d'arriver rapidement à la constitution du backlog initial

Mes amis Fabrice et Alex parlent ces jours-ci, sur leur blog, des jeux collaboratifs qu’on peut faire avec les clients pour créer des produits innovants. Ces jeux sont excellents en coaching. Utilisés pendant les formations, ils sont aussi très efficaces pour apprendre, en pratiquant par petits groupes. A partir des Innovation Games de Luke Hohmann cités par mes camarades, mais aussi avec d’autres inspirations comme Mike Griffiths, j’ai adapté plusieurs de ces jeux pour les faire rentrer dans le cursus de ma formation de 3 jours.
Le kit 2010 du formateur

Le kit 2010 du formateur

Avec des post-it

Je commence une nouvelle formation de 3 jours ce matin. L’occasion de voir l’évolution du matériel. Après celle de 2007 et celle de 2009, voici un aperçu de ma panoplie de 2010. Il y a toujours les post-it et les cartes pour le planing poker. La tomate qui me servait de timer est remplacée par mon HTC Desire qui a plein d’applis permettant de gérer le temps. Demain pour ma formation, je vais essayer _agilelyTimer de Pyxis, que je viens d’installer, pour “timeboxer” les ateliers.
Grenoble est agile, partie 2

Grenoble est agile, partie 2

Les nouvelles tendances de l'agilité

Après mes sessions décalées du matin, celles de l’après-midi orientées sur les nouvelles tendances de l’agilité. Keynote : Les nouvelles tendances de l’agilité Aslak Hellesøy est un norvégien qui parle bien le français. Il a présenté sa keynote en début d’après-midi, dans un amphi bondé (450 personnes). Comme j’ai été un des derniers à prendre le dessert (il y a eu un goulet d’étranglement pour le repas), je suis arrivé dans l’amphi au moment où Aslak commençait et j’ai dû rester debout dans le fond.
Grenoble est agile, partie 1

Grenoble est agile, partie 1

Musique !

Excellente journée hier à la conférence Agile Grenoble, qui est devenue la référence en France, à la fois par la quantité et par la qualité. Une très bonne organisation du CARA. J’avais choisi à l’avance les sessions auxquelles je voulais participer. J’ai réussi à y assister (parfois cela été limite, les salles étant vite remplies) et je n’ai pas été déçu de mon choix. Offre agile pour survivre dans la jungle économique J’ai commencé en allant écouter l’auteur du livre Le Manager agile.

Keynote du matin à Agile Grenoble

Le petit Scrum illustré, pour une introduction à l'agilité.

Ma session plénière à Agile Grenoble, intitulée “Le petit Scrum illustré” avait pour objectif de présenter Scrum et l’agilité aux personnes qui venaient découvrir les méthodes agiles à l’occasion de cette conférence. D’après les chiffres donnés par Alex, un quart des participants étaient des novices et un autre quart des praticiens récents. J’espère que ma présentation aura atteint ses objectifs auprès de ces 50%. Je me suis bien amusé à la préparer.
Le petit Scrum illustré à Grenoble

Le petit Scrum illustré à Grenoble

Grenoble est agile !

Mardi je serai à Agile Grenoble qui sera le plus grand évènement agile dans la région. Et même le plus grand en France, avec 37 sessions. Je présenterai le petit Scrum illustré, une introduction à la méthode agile la plus populaire abondamment illustrée, avec des dessins inédits[1]. Je n’ai pas besoin de faire de la publicité pour que vous vous inscriviez à la conférence, c’est plein (450 personnes ! ) depuis quelques jours.
Présentation Kanban et Scrum à l'Agile Tour

Présentation Kanban et Scrum à l'Agile Tour

Enfin en ligne !

Le support de la présentation Kanban & Scrum, tirer le meilleur des 2 faite à Toulouse le 21 octobre à 3, avec Fabrice et Antoine, est attaché à ce billet. Malheureusement pour ceux qui n’étaient pas présents ce jour là, il ne restitue pas tout l’effet théâtral que nous avons déployé. Et la session n’a pas été filmée ! Pour jouer cette pièce en un seul acte, nous arborions de beaux tee-shirts (merci Fabrice) : un pour Scrum, un pour Kanban et un pour ScrumBan (un peu large celui-là).
Formation et Fédération Agile

Formation et Fédération Agile

La fédé agile est un regroupement de formateurs et coaches, avec une expertise reconnue dans les méthodes agiles, impliqués dans les communautés francophones

Ce matin je vais commencer une nouvelle formation de 3 jours en entreprise. D’ici la fin de l’année, j’animerai 2 autres formations Scrum, publiques celles-ci, à Toulouse (il reste encore une place) et à Paris. Ces formations sont mes premières qui rentrent dans le cadre de la Fédération Agile, que nous venons de créer à quelques-uns. La “fédé agile” est un regroupement de formateurs et coaches, avec une expertise reconnue dans les méthodes agiles, impliqués dans les communautés francophones, qui viennent d’horizons différents mais partagent les mêmes valeurs.
Les échelles de l'agilité

Les échelles de l'agilité

Commencez à petite échelle

La scalabilité des méthodes agiles, c’est leur aptitude à s’appliquer, tout en restant efficaces, quand la taille des projets et des équipes grandit. Mercredi matin je présentais l'agilité à grande échelle. Devant une trentaine de personnes chez IBM Toulouse, j’ai montré comment on pouvait appliquer l’agilité sur de gros projets avec plusieurs équipes, sur des projets qui s’enchainent pour faire vivre un produit, sur des programmes, des lignes et des portefeuilles de produit.
Le sud-ouest est agile

Le sud-ouest est agile

Merci Fabrice

On entend parfois que Toulouse et Bordeaux sont des villes rivales et que toulousains et bordelais ne s’aiment pas trop. En ce qui concerne l’agilité, les manifestations récentes ont montré qu’elles allaient la main dans la main. De nombreux toulousains ont participé, comme orateurs, à l’Agile Tour Bordeaux. Dans l’autre sens, nous avons accueilli plein de bordelais le 21 octobre pour l’Agile Tour de Toulouse. Les structures locales sont différentes : à Toulouse nous avons une association la SigmaT, à Bordeaux il y a le groupe local du Scrum User Group français[1].

Mon agenda agile

Quand je veux savoir ce qui se passe, je jette un œil sur l’agenda des agilistes qui donne le programme des manifestations dans les semaines qui viennent. C’est bien pratique. Parmi celles annoncées prochainement, je vais participer à 3 : le Scrum Café demain à Bordeaux, le séminaire “l’agilité au-delà du projet” après-demain à Toulouse, la conférence Agile Grenoble le 23. Je suis en train de préparer tout ça et je ne peux pas factoriser, ce sont des sujets complétement différents que je vais présenter à chaque fois.

Idée de nouveau chapitre

L'agilité au-delà du projet, pour des programmes et des lignes de produit

En préparant ma présentation du 10 novembre à IBM Toulouse, j’ai relu des articles de Jim Highsmith et de Dean Leffingwell sur la scalabilité[1] de l’agile. Je me suis aussi rappelé que j’ai fait du marketing produit[2]. En confrontant ces idées avec mes expériences récentes, je pense être arrivé à une approche qui tient la route. Je me dis qu’avec tout ça, j’ai peut-être matière à un nouveau chapitre dans mon livre.

Agacement contre le franglais agile

Lors des dernières conférences auxquelles j’ai participé, j’ai assisté à quelques présentations. En français, mais avec beaucoup de jargon. Cela m’amène à penser que l’usage du franglais est excessif dans notre communauté. Certes, moi aussi je fais une utilisation intensive de termes anglais. Dans mon livre Scrum, etc… j’utilise backlog, feature, story, scrumMaster, Product Owner, release, burndown… D’ailleurs quand j’ai commencé le livre, je croyais que l’éditeur me demanderait de les bannir.

Popularité du blog Scrum, agilité et rock'n roll

Traditionnellement le mois d’octobre est celui de l’année où j’ai le plus de visites et c’est vrai aussi pour cette année. Pourquoi c’est en octobre que mon blog reçoit le plus de visites ? Une raison est que c’est un mois sans vacances et jours fériés, mais il y en d’autres dans ce cas. Une explication (plus scientifique ?) pourrait être qu’octobre est depuis 3 ans le mois de l’Agile Tour, ce qui suscite de l’intérêt pour l’agilité et, comme j’y participe, pour mon blog.