2010, livres et conférences

L’agilité se diffuse, notamment à travers de multiples conférences dans toute la France.

Le backlog pour ma présentation à Agile France

Le backlog pour ma présentation à Agile France

Donc je vais à la conférence Agile France lundi et mardi prochains. Je vais assister à plein de sessions qui s’annoncent intéressantes. Et mardi j’anime une session sur iceScrum dans la catégorie Outils. Comme je l’ai dit il y a quelques jours, je vais essayer de rendre ça intéressant et interactif en sortant du cadre de la démo d’un outil. Ce sera une sorte d’open camp géré à la Scrum.

Programme de juin

Pas encore eu le temps de parler d’Agile France 2010 où j’étais en début de semaine que déjà se rapprochent à grand pas les manifestations organisées par la SigmaT en juin à Toulouse : Atelier iceScrum lundi 7 Sigmat14 vendredi 18 plus un atelier FitNesse le 21 (date encore à confirmer) A propos d’Agile France, il y a quelques camarades plus rapides que moi qui en ont déjà parlé dans leurs blogs :
Agile France, la conférence bon enfant

Agile France, la conférence bon enfant

Peut-être que le lieu contribue à l'atmosphère

J’ai pris beaucoup de plaisir à participer à la grande conférence sur l’agilité la semaine dernière, au chalet de la porte jaune du bois de Vincennes. Quand j’allais dans les conférences sur le génie logiciel dans les années 90, j’ai le souvenir d’un hall de parc d’exposition avec des stands d’exposants et des salles impersonnelles. Rien de tout cela ici : on pouvait aller suivre des sessions à la fermette ou au chalet ou se promener près du lac ou s’asseoir sous les frondaisons pour discuter le bout de gras.

Atelier iceScrum organisé par la SigmaT

Un atelier mené de façon agile

Organisé lundi soir à la maison des associations, l’atelier iceScrum reprenait le format de ma session à la conférence Agile France, avec un peu plus de temps. Nous avions le même backlog de départ. Nous avons pu dérouler et finir les stories suivantes, dans l’ordre : Historique du projet Le minimum pour démarrer un sprint Tests fonctionnels (storytests) Constitution du backlog initial (features, stories) Planification de release Backlog de sprint (tâches et suivi du sprint) Les rôles Scrum avec iceScrum Architecture et technos dans l’outil Le futur d’iceScrum Soit une vélocité de 34 pour 1h30.
Colonnes coulissantes

Colonnes coulissantes

Pour faire un tableau avec des colonnes à taille variable

Un tableau des tâches sert à montrer l’avancement des travaux pendant le sprint, c’est une représentation physique du plan de sprint. Dans un tableau de sprint, il y a une première colonne pour les stories, puis 3 autres pour les tâches, permettant de suivre l’avancement de celles-ci : à faire en cours fini Au début du sprint, toutes les tâches sont dans la colonne à faire. Ensuite au gré des progrès de l’équipe, elles passent dans les colonnes en cours puis fini.
Estimation en points

Estimation en points

Arrêtez les hommes-jour

Dans ma formation de la semaine dernière, il y avait un peu plus de la moitié des participants qui pratiquaient déjà Scrum, plus ou moins. Mais au moment de parler de planification de release agile, quand je leur ai posé la question “Estimez-vous en points ?”, il s’est avéré que leurs estimations se faisaient plutôt en jours. Certains avaient essayé les points et avaient abandonné devant les nombreuses réticences de leurs équipes.

Kanban et Scrum, des différences

L'ensemble Scrum + XP + Kanban constitue le triangle d'or

Dans le mini-livre Scrum et Kanban, tirer le meilleur des 2, l’accent est plutôt mis sur la complémentarité des pratiques. David Anderson, pourtant auteur d’une préface de l’ouvrage en question, pointe, dans son article Thoughts on how Kanban differs from Scrum, des différences importantes entre les 2 approches. Anderson met en avant des contextes d’organisation qui sont plus adaptés à l’une ou à l’autre. Il écrit notamment : If your organization has low maturity, limited capability at risk management, change management and decision making, and is riddled with specialization and defensiveness then Kanban is probably a better choice.

Apprendre, ça fait partie du métier de développeur

Au lieu de considérer le développement de logiciel comme de la réalisation de tâches routinières, les entreprises tireraient profit à le voir comme une activité de la connaissance basée sur un apprentissage continuel

Il y avait moins de monde que d’habitude au SigmaT14 ce vendredi. Nous étions 28 alors que l’assistance a varié dans une fourchette entre 40 et 70 participants pour les précédentes éditions.

Je ne sais pas quelles sont les raisons profondes de cette désaffection relative.

Fête de la musique

Je suis longtemps allé à la fête de la musique le soir du 21 juin

Ça fait quelques années que je n’y mets plus les pieds et je vais me contenter de prendre l’événement comme prétexte pour parler de rock’n roll. Car mon blog s’appelle Scrum, Agilité et Rock’n roll depuis janvier 2009 (avant c’était bêtement Scrum, méthodes agiles). Et si j’y parle régulièrement de Scrum et d’Agilité, le rock’n roll est le parent pauvre de la trilogie, le nombre de tags sur le sujet le montre.

FitNesse et Grails

Au service de l'innovation.

Hier après-midi, je suis allé à l’atelier FitNesse organisé à la Maison des associations par la SigmaT et animé par David Gayerie. Nous avons “joué” à Puissance 4, écrit des tests d’acceptation et des fixtures. Pour plus d’infos, voir la présentation de David sur FitNesse pour le SigmaT13 ou le site FitNesse. J’avais passé la matinée avec l’équipe iceScrum, qui travaille actuellement sur la migration en Grails de l’application. Les bases de la nouvelle architecture sont maintenant posées et les vues sont migrées une à une.

Justification de l'intérêt des méthodes agiles

L’agilité permet à une organisation de réagir et de s’adapter aux changements dans son environnement, et de le faire à un rythme ajusté à celui de ces changements

Pour obtenir plus facilement une formation, un de mes prospects me demande une justification des méthodes agiles, à destination des personnes qui gèrent le budget. Alors voilà.

Culture d'entreprise

Ouvrir la boîte noire

Dans Alternatives Economiques de juillet-août, je tombe, pages 86-87, sur un article, intitulé “Culture d’entreprise, ouvrir la boîte noire” qui parle d’anthropologie d’entreprise. Les auteurs constatent que la culture d’entreprise est une notion bien souvent négligée par le management : La pensée dominante voit toujours la culture d’entreprise comme une boîte noire inaccessible à toute compréhension et à toute action… Cette démission est lourde de conséquences. Privilégiant les objectifs financiers à court terme, les entreprises ne cherchent plus à devenir des collectifs organiques, c’est à dire des regroupements de personnes complémentaires, organisés autour d’un sentiment commun d’appartenance.
Scrum à Sophia Conf

Scrum à Sophia Conf

Demandez le programme

SophiaConf, c’est 20 conférences inédites sur l’informatique en 10 jours. Ca a commencé la semaine dernière et se poursuit cette semaine. Les organisateurs ont programmé une conférence Scrum jeudi et ont eu la gentillesse de m’inviter à l’animer. Voici le programme envisagé de la soirée : 17h30 Introduction à Scrum 18h Démo IceScrum 18h15 Retours d’expériences 19h L’agilité situationnelle Les retours d’expérience sont présentés par SAP (Labs) et Epistema et je me chargerai du reste.

Des sprints pour une release

Ce chapitre deux parle de cycle de vie pour développer un produit

Mon éditeur (Dunod) m’a demandé de commencer à réfléchir à une deuxième édition de Scrum, le guide pratique de la méthode agile la plus populaire. Oh, on a le temps, c’est pour une publication au printemps en automne 2011.

Une 2ème édition peut inclure un éventuel nouveau chapitre, mais le plus usuel est d’améliorer et d’ajouter des paragraphes à ceux existant.

Mes relecteurs

Si mon livre Scrum a de bonnes critiques de la part de ses lecteurs, c'est en grande partie à mes relecteurs que je le dois.

C’était l’année dernière, en été, j’écrivais laborieusement et j’envoyais mes chapitres au fur et à mesure de leur rédaction, dès que j’avais quelque chose de lisible.

Historique d'iceScrum

La période 2005-2010

Une nouvelle version d’iceScrum va bientôt être diffusée, avec une pré-release en août. L’équipe actuelle, portée par iceScrum Technologies, a réécrit toute l’application à l’occasion du changement sur la plateforme de développement agile Grails.

Je profite de ce changement majeur pour revenir sur l’histoire d’iceScrum.

L’histoire d’iceScrum a commencé en octobre 2005 à l’IUP ISI de l’Université Paul Sabatier de Toulouse.

Le backlog, la liste des stories

Chapitre 5

Après le chapitre 2, je continue la préparation de la deuxième version de mon livre par le 5, qui porte sur le backlog de produit.

Je n’ai pas eu de retours sur ce chapitre, à part celui de mon beau-frère qui a vitupéré contre l’emploi de l’anglais dans un livre en français.

Pas de taille

Encore un effort, coco !

Un backlog contient des éléments de taille différente, ce qui est reflété par la valeur de l’attribut taille, disais-je dans Scrum le guide etc, page 64. D’ailleurs, certains utilisent les tailles de T-shirt : S, M, L et XL plutôt que la suite de Fibonacci. On retrouvait aussi un attribut appelé taille (size dans la version anglaise) dans iceScrum R2, associé à une story du backlog. Dans la nouvelle version, cet attribut a changé de nom, il s’appelle maintenant effort.

Classement dans les rayons

Dans quoi classer Scrum ?

On peut dire sans se tromper que Scrum est une méthode agile. Qualifier Scrum de méthode de gestion de projets est déjà trop restrictif. Dire que Scrum est une méthode de développement de logiciel est aussi une définition trop étroite. Heureusement on n’a pas toujours besoin de classer Scrum, mais quand cela doit être fait, dans des sites de vente en ligne par exemple, on trouve de nombreuses variations. Exemple avec mon livre :
Un an de tweets

Un an de tweets

Maintenant je tweete au lieu de bloguer

Ca fait un an pile que je suis sur Twitter. J’ai aujourd’hui 357 abonnés sur twitter et je suis dans 48 listes, c’est dingue. J’ai fait près de 1000 tweets (ça fait en gros une moyenne de 3 par jour), alors évidemment depuis, je blogue un peu moins : tous les billets courts que j’écrivais pour annoncer des événements, par exemple, j’en fais plutôt des tweets. C’est encore plus vrai pour mes lectures : avant je parlais des billets et articles que je lisais, maintenant je tweete le lien, et encore pas toujours, parfois d’autres l’ont fait avant moi et je me contente de retweeter.
Features et stories

Features et stories

Comme la story, la feature a un cycle de vie

Une feature est décomposée en stories. Une story est planifiée dans un sprint et une feature dans une release. Imaginez que vous développez une application comme Dotclear mon moteur de blog, mais qui n’offrirait pas encore la gestion des tags, ni la possibilité d’attacher un fichier à un billet. Gestion de tags et attachement de fichiers sont des features. Pour savoir à quel moment on les développe, on s’intéresse à leur utilité et on estime l’effort de développement nécessaire.
Le bac à sable

Le bac à sable

Tout savoir sur le bac à sable, l'antichambre du backlog

Le backlog (de produit) est la liste de toutes les choses qui entraînent du travail à faire par l’équipe. Le bac à sable est l’antichambre du backlog. Cette nuance entre des stories proposées, dans le bac à sable, et des stories acceptées, dans le backlog, met en exergue le rôle du Product Owner. C’est lui qui, après avoir consulté autant que nécessaire, décide de la sortie du bac à sable.

Conférences d'automne

Plein de conférences qui s'annoncent dans les semaines qui viennent !

Voici celles auxquelles je vais participer : Sigmat15 le 17 septembre, le 15ème séminaire sur les méthodes agiles à Toulouse, Agile Tour Nancy le 8 octobre, la première conférence agile dans ma région natale, Soft-shake le 18 octobre à Genève, la première édition d’un cocktail hybride avec agilité, iphone et java (et rock’n roll ?) Agile Tour Toulouse le 21 octobre, la 3ème édition, Agile Grenoble le 23 novembre, la 3ème aussi, mais indépendante cette année pour la première fois.