En faire moins

La to do less liste.

Jim Highsmith vient de publier un billet avec une idée qui m’a beaucoup plu The ‘‘to do less’’ List, qu’il reprend des fondateurs de 37 signals.

Penser plus, faire moins : par tempérament, j’ai déjà tendance à suivre naturellement cette idée. De plus en plus au fil des années.

Les gens veulent toujours plus, les utilisateurs en particulier. Je le vois de façon très concrète avec iceScrum, dont je suis le Product Owner. Il y a plus en plus de demandes pour faire évoluer le produit. Ce feedback est très positif et permis de faire évoluer très favorablement la R3 depuis octobre 2010. Cependant, il y a aussi dans ces retours des utilisateurs des demandes qui partent dans tous les sens. On ne peut pas dire oui à tout.

En tant que PO, je résiste plutôt bien à toutes celles qui sortent de l’esprit initial, qui est de faire un outil agile. Je résiste d’autant plus facilement que c’est un logiciel open source fait par une communauté dans les ressources sont limitées, cela pousse à avoir des priorités.

Cependant, je garde du billet d’Highsmith l’idée d’avoir une liste explicite des choses à ne pas faire.

Voici une première version de cette liste pour iceScrum :

  • collecter le temps passé sur les tâches (tout ce qui concerne le timetracking),
  • permettre au ScrumMaster d’affecter le travail aux membres de l’équipe,
  • permettre aux utilisateurs de rajouter autant de colonnes qu’ils veulent dans le tableau des tâches. Finalement c’est plus une nottodo liste qu’une to do less liste.