ScrumMaster, outil et auto-organisation

Assigner les tâches aux développeurs, c'est mal

Assigner les tâches aux développeurs, c’est mal pour un ScrumMaster (vu sur Twitter).

C’était un soir de début février, du temps où j’étais Product Owner d’iceScrum. En consultant les messages du jour sur le forum, une demande d’évolution de l’outil avait attiré mon attention : l’assignation des tâches par le ScrumMaster.

Ce n’est pas que la demande était nouvelle, loin s’en faut, mais elle était formulée avec plus de précisions que d’habitude.

Ce ScrumMaster utilise iceScrum lors des réunions quotidiennes, avec le plan de sprint projeté sur un écran. Il souhaite assigner les tâches aux membres de l’équipe pendant la réunion.

J’avais déjà eu plusieurs demandes dans ce sens. En tant que Product Owner, j’ai toujours essayé de faire un produit qui plaise à ses utilisateurs (voire les enchante). Sur ce point précis de la prise des tâches, j’ai fait évoluer iceScrum vers une meilleure utilisabilité.

Mais évidemment on ne peut pas faire plaisir à tout le monde. Et surtout c’est le rôle du PO de porter la vision. La vision pour un produit comme iceScrum, c’est d’aider à appliquer les pratiques agiles et à respecter les principes.

Un principe fort est l’auto-organisation. Un ScrumMaster qui assigne une tâche à quelqu’un, cela ne me paraît pas vraiment en ligne avec ce principe.

J’allais donc dire non à cette demande d’évolution, une fois de plus. Mais histoire d’avoir d’autres points de vue, j’ai eu l’idée d’en parler à mes followers sur Twitter.

Cela a très bien marché, il y a eu de nombreuses réactions. Voilà 3 copies d’écran de ma tablette qui montrent le fil de discussion en guère plus d’une heure.

[SC20120201-224833.jpg]

[SC20120201-224813.jpg]

[SC20120201-224757.jpg]

Merci beaucoup à tous ceux qui y ont contribué à cette discussion.

Toutes les contributions vont dans le sens de favoriser l’auto-organisation de l’équipe et pratiquement tout le monde s’accorde à considérer que ce serait une mauvaise idée de permettre l’assignation des tâches par le ScrumMaster.

En conclusion, je retiens la formule d’Arnaud (l’excellent ça Scrum !) :

Si c’est du management, c’est grave. Si c’est du reporting, c’est inutile. Faut réfléchir…

Voir aussi