2018, agilité systémique

Tous les articles publiés en 2018, avec une tendance à prendre en compte la notion de système.

DÉCOMPOSE la story

DÉCOMPOSE la story

Je m'amuse à trouver des noms parlants ou des acronymes faciles à retenir pour désigner les patterns que je mets en évidence dans la 5e édition de mon livre Scrum. Je suis content du dernier que je viens de trouver

Après les 6D, ADAPTER, PROUVÉ, voici DÉCOMPOSE, le pattern qui donne des pistes pour décomposer une story. Ce pattern propose 9 axes de réflexion pour une possible décomposition d’une story : D comme données, on décompose avec d’abord une story qui traite un sous-ensemble de données É comme étape d’un workflow, une story pour chaque étape C comme cas nominal, on fait une première story pour juste le cas de succès O comme opérations, une story pour chaque opération élémentaire M comme métier, une première story ne prend pas en compte toutes les règles métier P comme performance, on fait d’abord une story qui marche puis on optimise la performance dans une seconde O comme option, on réalise d’abord la story avec une IHM basique, l’option plus évoluée sera dans une autre story S comme spike, on explore d’abord des solutions possibles, puis un autre story permettra de réaliser avec la solution choisie E (bon, sans accent) comme étude de l’impact, ce que fait la première story (très simple) qui sert à valider (ou pas) une hypothèse auprès des utilisateurs
TAPIS pour l'équipe Scrum

TAPIS pour l'équipe Scrum

Une équipe agile est TAPIS

Après le backlog PROUVÉ et DÉCOMPOSE la story, j’ai trouvé l’acronyme facile pour caractériser une équipe Scrum : T comme de bonne Taille (de 3 à 9 membres, avec une préférence de 5 à 7), A comme Auto-organisée (pas de chef), P comme Pluridisciplinaire (elle couvre, collectivement, toutes les disciplines requises pour procurer de la valeur), I comme possédant une Identité (il existe un sentiment d’appartenance de chacun·e à l’équipe), S comme Stable (les membres de l’équipe restent ensemble longtemps).
9e Raid Agile en juin 2018

9e Raid Agile en juin 2018

Des moments hors du temps

À la demande générale, le Raid Agile continue en 2018.

Le 9e Raid aura lieu du 5 au 8 juin, toujours en Cévennes. Comme pour le précédent d’octobre, nous serons trois pour l’animer : Pablo Pernot, Laurent Morisseau et moi.

Tous les trois, nous avons une complicité littéraire : Pablo a écrit la préface de mon livre pour l’édition 4 (elle restera pour l’édition 5 que je suis en train de finir) et j’avais écrit celle de Laurent pour l’édition 2 de son livre Kanban. On attend que Pablo publie…

Mais le Raid c’est plus de l’oral que de l’écrit, avec des conversations hors du temps.

Le rythme des saisons

Le rythme des saisons

Un rite saisonnier

Comme Scrum, les séries télé sont devenues extrêmement populaires. Les créateurs d’une série, après avoir testé l’intérêt de leur idée dans un pilote, préparent une première saison avec quelques épisodes. Si la saison est bien reçue, il y en aura d’autres, puis d’autres encore tant que l’intérêt du public se maintient.

Cette analogie d’un sprint avec un épisode m’a frappé, c’est pourquoi je vais reprendre le terme saison pour nommer une séquence de quelques sprints.

Le rôle de partie prenante

Le rôle de partie prenante

Les parties prenantes, ces borduriens

Les trois rôles qu’on trouve dans une équipe Scrum sont maintenant bien connus. Par contre, le rôle de partie prenante l’est beaucoup moins, alors que de nombreuses difficultés dans la mise en œuvre de Scrum y sont relatives.

Une partie prenante est une personne qui est intéressée par le résultat obtenu par l’équipe.

Sea, Scrum and Sun

Bertrand est un des relecteurs des chapitres de mon édition 5 de Scrum, à paraître bientôt. Alors quand il m’a demandé si je voulais participer avec lui à un événement sur un bateau, je n’ai pas hésité. D’une part parce que j’aime bien animer les formations à plusieurs et hors du cadre (comme le Raid Agile ou les walkingDev), d’autre part parce qu’ayant lu en avant-première ce que j’ai écrit, il est bien placé pour savoir ce qui peut avoir de l’intérêt.
Édition inclusive

Édition inclusive

J'utilise l’écriture inclusive comme outil de lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes.

Quand j’ai lu Permaculture Humaine de Bernard Alonso et Cécile Guiochon, j’ai été surpris de trouver des . dans des mots.

C’était en avril 2017, avant le brouhaha et les polémiques sur l’écriture inclusive. Au Québec, où est publié le livre, cela se fait naturellement, puisque je n’ai rien trouvé expliquant ce que c’était, ni pourquoi c’était écrit comme ça.

Permaculture et agilité au 100e singe

Permaculture et agilité au 100e singe

Rencontres inédites

La permaculture, c’est un sujet qui intéresse de plus en plus de monde parmi les agilistes et je m’en réjouis. L’apport de la permaculture à l’agilité, nous en débattrons le 21 mars.

L’association Agile Toulouse organise un événement Permaculture et agilité au 100e singe, le nouvel espace près de Toulouse pour inventer le lieu de travail de demain.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore, la permaculture est une approche systémique qui permet de construire des écosystèmes viables en s’inspirant des lois de la nature.

Appliquer l'auto-régulation et accepter la rétroaction

Appliquer l'auto-régulation et accepter la rétroaction

Les fautes des pères rejailliront sur les enfants jusqu'à la 7e génération.

La permaculture, ce n’est pas seulement agricole. D’ailleurs “Permaculture humaine” c’est le titre du livre qui a été choisi pour le prochain klub de lecture, en avril.

Je poursuis l’examen des principes avec le regard de l’agilité. Voici le 4e des 12 principes, énoncés dans L’essence de la permaculture de David Holmgren.

Utiliser et valoriser les ressources et les services renouvelables

Utiliser et valoriser les ressources et les services renouvelables

Laissons faire la nature

Permaculture et agilité, 5/12

Dans permaculture, il y a permanence. On retrouve cette idée de durée dans le 8e principe du Manifeste agile, celui qui parle de rythme soutenable :

L’agilité encourage un rythme de développement soutenable. Ensemble les développeurs et les utilisateurs devraient être capables de maintenir indéfiniment un rythme constant.

Mais revenons aux principes de la permaculture.

Le printemps de la permaculture

Le printemps de la permaculture

La permaculture est à l'honneur

Mes semis de tomates Sainte-Lucie Après mes billets sur les 6 premiers principes de la permaculture et avant d’attaquer les 6 suivants, je fais une petite pause pour annoncer les événements auxquels je vais participer au printemps. La permaculture est à l’honneur : Permaculture & agilité le 21 mars, jour du printemps. Au vu des inscriptions sur le Meetup Agile Toulouse, c’est un véritable engouement ! Cet événement est accueilli par le 100e singe.
Le modèle Agile Fluency actualisé

Le modèle Agile Fluency actualisé

Tous les modèles sont faux, certains peuvent être utiles

Diana Larsen et James Shore avaient publié Agile Fluency en 2012, presqu’en catimini. Pas de site pour l’annoncer, juste un article assez condensé, hébergé par Martin Fowler. C’est toujours chez Martin que, 6 ans plus tard, est publiée une version actualisée du modèle Agile Fluency.

Quoi de neuf ?

Sortie de l'édition 5 de Scrum

Sortie de l'édition 5 de Scrum

Scrum, ça signifie mêlée et ça se voit sur la couverture

La photo de couverture est nouvelle (comme à chaque fois) ; on retrouve une photo de mêlée comme pour l’édition 4, mais une mêlée plus vraie cette fois.

Cette nouvelle édition possède un nouveau sous-titre (il n’avait pas changé depuis la première édition).

Pour les quatre éditions précédentes, le sous-titre était :

Le guide pratique de la méthode agile la plus populaire

Introduction rapide à Scrum

Introduction rapide à Scrum

Scrum aide les gens à travailler —vraiment— en équipe

Voici un petit aperçu de comment Scrum fonctionne, avec un extrait du premier chapitre de mon livre Scrum édition 5 :

Premier exemplaire de l'édition 5

Premier exemplaire de l'édition 5

Il est beau

À mon retour de vacances dans les Cyclades, j’ai trouvé l’exemplaire avant-coureur de la nouvelle édition de mon livre Scrum. C’est ainsi que Dunod appelle l’ouvrage envoyé à l’auteur un peu avant sa parution officielle. J’ai ouvert le paquet et j’ai senti cette odeur si caractéristique de livre neuf. Sur la couverture, il y a bien le nouveau sous-titre et la photo de mêlée avec le Stade Toulousain. Je l’ai manipulé délicatement.
Pour une pratique vivante de l'agilité

Pour une pratique vivante de l'agilité

Les sous-titres auxquels vous avez échappé pour l'édition 5 de Scrum

Dès la 4e édition de mon livre Scrum en 2015, je savais que, s’il y avait un jour une 5e édition, le sous-titre changerait.

Scrum, le guide pratique de la méthode agile la plus populaire avait été choisi comme sous-titre en 2009 (pour la première édition sortie début 2010). À l’époque, le guide Scrum de Schwaber et Sutherland n’avait pas encore été publié, c’est pourquoi guide avait du sens, on parlait de méthode agile et Scrum était déjà populaire dans le domaine mais il en restait beaucoup à convaincre.

La situation a changé.

Sea, Sun & Scrum

Sea, Sun & Scrum

À défaut de l'avoir en ce moment à Toulouse, Sea and Sun, j'en ai bien profité pendant mon séjour dans les Cyclades. Plein de mer Égée toute bleue (et même pas froide) et que du soleil tous les jours.

Scrum, c’est mon actualité de cette semaine : c’est le titre de mon livre qui sort mercredi. Bien que ce soit la 5e édition, je suis toujours anxieux de savoir comment il va être reçu.

Compléments en ligne pour l'édition 5 de Scrum

Comme pour l'édition 3 puis pour l'édition 4, je vais mettre des compléments en ligne pour l'édition 5.

Cette édition 5 comportant de nombreux changements par rapport à la précédente, les compléments seront nouveaux. Je les refais.

Les compléments existent d’abord pour faciliter l’accès à des références ou des articles. En effet, mon livre se vend encore principalement en version papier et recopier une URL pour lire un article référencé n’est sûrement pas pratique. J’ai donc préféré regrouper les liens vers les articles complémentaires pour qu’on y accède en cliquant.