Mon dernier Agile tour Toulouse

Ma tournée d'adieu

Mon dernier Agile tour Toulouse

Cette photo d'Alexandre Siguier montre le public que j’avais devant moi lors de ma keynote

Keynote speaker

Cette année, pour le 12e Agile tour Toulouse, les organisateurs m’avaient fait l’honneur de me proposer la keynote du 2e jour.

Un honneur, mais des efforts. Car préparer un discours pour une conférence, cela me demande beaucoup d’efforts et me procure toujours un gros stress ; comme beaucoup de monde, je souffre de glossophobie quand je dois parler devant un public comme celui-là.

Conférence classique

Comme je l’ai raconté dans ma keynote le 25 octobre, avant les Agile tour Toulouse (et autres tours agiles), j’avais participé à quelques conférences dans le domaine du génie logiciel. J’ai le souvenir que ce n’était pas aussi bien, loin s’en faut : une ambiance commerciale, des présentations souvent barbantes et une place prépondérante laissée aux outils (tous RIP aujourd’hui).

Bref c’était plus orienté processus et outils que personnes et interactions.

Agile tour Toulouse

J’avais arrêté depuis longtemps d’aller dans ces conférences quand en 2006 nous avons lancé les SigmaT puis en 2008 le premier Agile tour Toulouse, dans un format bien différent. J’y suis devenu orateur.

Quand on est orateur, la satisfaction, le plaisir, c’est de trouver des idées et des concepts en phase avec ses convictions et de les partager.

D’ailleurs, j’ai plaisir à me rappeler la plupart de mes présentations passées.

En ce qui concerne Agile tour Toulouse, voici ma rétrospective de mes sessions en tant qu’orateur.

2008

C’était le premier, à Paul Sabatier. J’avais présenté Scrum en intro, en parlant (déjà !) de ScrumMania, et avec Byron Kelleher en Scrum Master

->Scrum, des racines à la ScrumMania

Ensuite, j’avais co-présenté avec Philippe Kruchten L’agilité en situation une présentation sur l’adaptation au contexte de l’agilité qui se revoit bien

->L’agilité en situation

2009

C’était à l’IUT de Blagnac. J’avais présenté la session Estimations, mesures et indicateurs . J’y parlais de vélocité, bien sûr, mais —tiens— d’utilité plutôt que de valeur. On y trouve les éléments que je mettrai dans le chapitre éponyme de mon livre Scrum qui allait sortir début 2010.

2010

Toujours à Blagnac, un très bon souvenir, Kanban & Scrum, tirer le meilleur des 2 présenté à 3, avec Fabrice Aimetti et Antoine Vernois.

C’était les débuts de Kanban et nous venions de traduire le petit livre d’Henrik Kniberg.

2011

C’était notre première année à Diagora Labège. Folie des grandeurs, j’avais présenté L’Agilité à grande échelle.

Du Safe avant que ça s’appelle Safe et que ça manque d’humilité.

2013

Encore à Diagora, présentation de La culture du backlog que j’avais ensuite donnée à Agile Grenoble.

Les bacs. Le cycle en Vrum.

2014

Animation du jeu Kanbanzine avec Laurent Morisseau. Le jeu venait de sortir.

2015

Première à la Grainerie. Je continue dans le ludique avec l’animation d’un atelier de simulation de Scrum à plusieurs équipes, avec le puzzle Astérix.

2016

J’avais présenté l’ultime session “Scrum ? mon scrotum !” donnée avant à Agile Pays Basque et à Rennes.

Je m’étais un peu lâché pour cette dernière.

2017

Apparition de la permaculture avec Jardinage, agilité & rock’n roll, présentation à 2 avec Benjamin Cabanne.

2018

Animation du jeu Domino avec Jean-François Marronnier.

2019

Et cette année, la keynote du 2e jour “Si la Garonne elle avait voulu”.

Je suis ressorti de cet Agile tour 2019 avec le sentiment d’avoir bien fini cette aventure.

Voir aussi