L'équipe PermaBio

L'équipe PermaBio

PermaBio est l’exemple qui sert de fil rouge dans L’art de devenir une équipe agile. Dans le premier chapitre, nous avions fait connaissance avec Pierre, le fondateur, qui nous avait donné sa vision, décrit le service et expliqué pourquoi l’agilité lui semblait la bonne approche.

Nous allons maintenant faire connaissance avec cette équipe.

Cet extrait se trouve pages 54 et 55, à la fin du deuxième chapitre, L’équipe dans son écosystème. Le texte fait référence à un acronyme qui est présenté dans ce chapitre : TAPIS.


Une équipe TAPIS

  • Taille : l’équipe est composée de six personnes, ce qui lui confère une bonne taille.
  • Auto-organisation: bien sûr, l’équipe n’est pas encore totalement auto-organisée ; cependant Pierre s’est engagé à ne pas perturber son fonctionnement et à la laisser décider de tout ce qui concerne le comment.
  • Pluridisciplinarité : les membres de l’équipe possèdent les compétences permettant de couvrir les disciplines nécessaires pour obtenir un résultat. Tout le monde ne connaît pas encore très bien le domaine de la production, c’est-à-dire le jardinage. Mais Marie, qui en est l’experte, sera disponible pour répondre aux questions.
  • Identité : tous les membres de l’équipe partagent l’éthique de la permaculture, c’est-à-dire qu’ils sont en accord pour prendre soin de la planète, prendre soin des gens et partager les récoltes.
  • Stabilité : les six personnes qui constituent l’équipe se sont engagées à rester pour au moins six mois.

Les rôles

Comme Sarah connaissait un peu Scrum, qu’elle avait utilisé dans un job précédent, elle est naturellement devenue Scrum Master.

Pour le rôle de Product Owner, cela a été un peu plus délicat. C’est Pierre qui portait, depuis le début de PermaBio, la responsabilité de l’aspect produit. Mais sa disponibilité n’est pas compatible avec celle qu’on attend d’un Product Owner, qui est dans l’équipe et se doit donc d’être très présent pour collaborer avec tous les équipiers. Pierre doit donc déléguer, et accepter que ce délégué prenne des décisions tactiques sans lui demander la permission.

Pour commencer avec l’auto-organisation, c’est l’équipe elle-même qui a choisi la personne qui tiendrait le rôle de Product Owner. Un vote sans candidat a été organisé. C’est Lucas qui a retenu le plus de suffrages et il a accepté le rôle.


à suivre avec la présentation des parties prenantes