PermaBio, la vision

Le meilleur du bio et de la permaculture dans votre assiette

PermaBio, la vision

Dans L’art de devenir une équipe agile, je m’appuie sur deux exemples, PermaBio et les Lapins agiles.

Celui qui a la place la plus importante pour illustrer le devenir agile au fil des chapitres, c’est PermaBio.

Extrait

Voici l’introduction à PermaBio, qui se situe pages 30 et 31 du livre, à la fin du premier chapitre.

Pierre est le fondateur de PermaBio. Voici ce qu’il raconte de son projet :

PermaBio est né du constat que les gens souhaitaient manger des bons produits locaux. Avec le développement de la permaculture périurbaine, de plus en plus de jardiniers auront des surplus à partager. PermaBio a pour vocation de devenir une plateforme de proximité d’échanges de fruits et légumes bio.

En ce qui concerne la production, PermaBio dispose d’un champ d’un hectare en permaculture et s’appuie également sur un réseau de jardiniers labellisés.

Le principe est de ne pas faire de stock, les fruits et légumes sont récoltés à la demande. Bien sûr, cela amène à ne proposer que des fruits et légumes de saison.

PermaBio a déjà testé le concept de la distribution de légumes aux particuliers. Maintenant l’objectif est d’aller plus loin en offrant un service : plutôt que de proposer des fruits et légumes, on propose tout ce qu’il faut pour un plat. Le client n’a plus besoin de savoir de quoi il a besoin en détail, il demande juste un plat pour un nombre de personnes et PermaBio lui apporte, il n’aura plus qu’à le préparer, avec la recette fournie.

Commentaires

Le choix du sujet

L’art de devenir une équipe agile étant destiné à des débutant·es en agilité, l’exemple devait être accessible, compréhensible sans qu’il soit nécessaire d’être spécialiste d’un domaine.

Comme je m’intéresse depuis quelques années à la permaculture, l’idée de PermaBio m’est venue assez vite.

J’ai proposé ce sujet, avec quelques autres, à Jean-Luc et Etienne qui formaient l’équipe de rédaction et PermaBio a été choisi à l’unanimité.

Au-delà de l’IT

Comme le livre a vocation à sortir l’agilité du monde informatique (l’IT), j’ai d’abord essayé de prendre en compte dans mon exemple toutes les activités nécessaires pour produire des légumes et des fruits, y compris celles avec les mains dans la terre.

Cet exercice intéressant m’a conduit à approfondir une notion que je développe dans le livre sur le type de travail pour lequel l’agilité est bien adaptée.

C’est illustré avec PermaBio.

Un autre écueil que j’ai voulu éviter était d’être trop large, en partant d’une simple idée qui serait à valider. Je ne souhaitais pas développer des notions de Lean Startup dans ce livre.

C’est pourquoi j’ai fait dire à Pierre que le concept était déjà prouvé (les spécialistes du Lean Startup parleraient de MVP). L’exemple peut ainsi se focaliser sur la partie développement où il s’agit de procurer rapidement de la valeur aux utilisateurs.

Critiques

Pour tester l’idée, nous avions demandé à des lecteurs potentiels ce qu’ils pensaient de PermaBio, en leur donnant un synopsis.

L’accueil avait été favorable. Go.

Une fois le livre publié avec l’exemple complet, les critiques sur PermaBio sont très positives.

En particulier, les lecteurs ont bien aimé les parties présentées sous forme de BD. Moi aussi. Merci Etienne.

Voir aussi