La place du prélude dans la vie de l'équipe

Le prélude permet d'aligner (ou pas) la raison d'être de l'équipe et celle de l'organisation

La place du prélude dans la vie de l'équipe
Sommaire

C’est donc le moment clé pour l’équipe en devenir agile, qui inclut des réflexions sur l’auto-organisation, la solidarité et l’impact sur le vivant.

Le texte ci-dessous est un extrait, légèrement revu pour s’adapter à l’agilité radicale, du chapitre 13 Composer le prélude à Scrum, de mon livre Scrum, pour une pratique vivante de l’agilité. Le dessin de Jean-Pierre Bonnafous y figure également.

Le prélude, une affaire d’équipe

Le prélude est la période de temps qui va de la décision d’appliquer Scrum (plus largement l’agilité, il n’y a pas que Scrum) jusqu’au démarrage du premier sprint.

La décision s’accompagne en général d’un mandat qui est donné à des personnes de s’y préparer.

La constitution de l’équipe est la première activité. Le prélude ne peut donc commencer que si des gens sont disponibles pour lui donner un début d’existence.

Le prélude se termine quand les hypothèses de l’alignement de l’écosystème sont validées. Il est donc envisageable que ça dure. Une autre option est, bien sûr, de renoncer, et de ne pas se lancer si les conditions ne sont pas réunies. Cela évitera de subir les déboires du faux agile un peu plus tard.

Alignement radical

Pour rester dans l’esprit, on n’attend pas d’avoir tout pour évaluer les hypothèses du prélude. Je propose trois évaluations qui vont successivement vérifier que l’on a bien constitué :

  1. une équipe agile bien formée,
  2. une équipe alignée avec les parties prenantes,
  3. un écosystème viable.

Il ne faut pas comprendre ce type d’évaluation comme un contrôle formel fait par une entité supérieure. C’est plutôt l’adéquation de toutes et tous à un état d’esprit qui est importante.

Le manifeste de l’agilité radicale est l’étoile polaire qui guide cet alignement. Le canevas de prélude (présenté dans mes livres, nous y reviendrons) est l’outil pour le décliner.

Situation en entrée du prélude

La situation en entrée du prélude est très variable, selon ce qui s’est passé avant, ce qui explique les différences de durée et de déroulement.

Voici quelques situations possibles :

  • On a fait du Lean Startup, on décide de passer à Scrum pour exploiter les résultats du MVP. Le petit groupe qui a mené l’exploration est candidat à être le noyau de l’équipe.
  • L’avant-projet a été traditionnel, avec de longues études d’opportunité et de faisabilité. L’équipe agile sera souvent créée ex nihilo avec des personnes qui n’ont pas participé à cette phase.
  • La décision de passer au développement agile est prise suite à une crise dans un projet qui est commencé depuis un certain temps. Dans ce cas, l’équipe est déjà – plus ou moins – constituée.
  • Il s’agit de lancer un nouveau projet, avec une nouvelle équipe, dans une organisation qui pratique déjà l’agilité.

La première correspond à celle du cycle de vie produit à deux phases. C’est la plus favorable, car la sensibilisation à l’agilité radicale aura été faite pendant la phase d’exploration, mais elle n’est pas si fréquente.

Durée du prélude

Quelle que soit la situation, quatre points essentiels influent sur la durée du prélude :

  1. la pré-existence d’une équipe,
  2. le degré de compréhension du produit à faire, en particulier ce qu’en attendent les utilisateurs,
  3. le niveau de connaissance de l’agilité des futurs membres de l’équipe et des parties prenantes,
  4. le degré de sensibilisation à l’agilité radicale dans l’écosystème.

Plus cela est avancé, moins il y aura d’efforts à faire pendant le prélude. Il est souhaitable que celui-ci reste court, de l’ordre d’une semaine ou deux dans les meilleures conditions et sans dépasser un mois dans les moins bonnes.

Bien sûr, le télétravail, s’il est possible pour certaines activités du prélude, rend les choses plus difficiles dans cette période. Si tout le monde dans l’équipe se connait déjà, on peut probablement évaluer les hypothèses à distance. En revanche, un prélude uniquement à distance avec des personnes qui ne se sont jamais rencontrées apparait risqué.

Conclusion

La place du prélude dans la vie de l’équipe est comme celle de Lean Startup dans la vie du produit : elle est essentielle pour valider au plus tôt les hypothèses sur la viabilité de l’écosystème dans lequel évolue l’équipe.

Voir aussi :