L'agilité pour les Chinois

L'art de devenir une équipe agile publié en chinois

L'agilité pour les Chinois

Cela fait tout juste deux ans que L’art de devenir une équipe agile a été publié. Je savais depuis quelque temps qu’il y avait une traduction chinoise en cours. Samedi quand j’ai reçu les trois exemplaires auteur envoyés par Dunod, je fus tout de même ému au moment de les prendre en main.

Le format — plus petit — et la couverture — avec un autre dessin et plus d’orange — sont différents, mais pas de doute il s’agit bien de mon livre. En l’ouvrant, on y retrouve tous les beaux dessins d’Étienne Appert.

La lettre de Dunod le confirmait :

Nous avons le plaisir de vous informer que la traduction en langue chinoise simplifiée de votre ouvrage L’art de devenir une équipe agile vient d’être publiée par Golden Rose Books.

Il est tiré à 5000 exemplaires.

Est-ce que les Chinois·es vont devenir agiles ? Je n’en sais rien. En tout cas, les traducteurs ont du faire preuve d’agilité pour faire avec les nombreux acronymes que j’ai insérés, du genre TAPIS, PROUVÉ, etc.

Bien sûr, je n’ai pas controlé la traduction, je leur ai fait confiance. La confiance exclut le contrôle, comme c’est écrit page 52 du livre. Je me demande comment cela sera interprété par les lecteurs chinois qui vivent dans une société de contrôle.

J’aimerais bien avoir du feedback des lecteurs et lectrices de cette traduction. Mon livre Scrum a lui été traduit en russe mais je n’ai pas encore vu le résultat. Les traducteurs en chinois ont eu un temps de cycle bien plus court.

Voir aussi