Le résultat du sprint

Le résultat du sprint est ce que donne l’équipe aux parties prenantes à la fin de chaque sprint, pour solliciter leur feedback.

Le résultat du sprint

Le résultat est produit par le travail de l’équipe, à partir du backlog, dans la boucle du sprint. À un backlog unique vont correspondre plusieurs résultats, un par sprint.

À la différence de backlog et de sprint (dans ce contexte), résultat est un mot du langage commun. Cependant quelques précisions sont utiles.

C’est quoi le résultat ?

Le résultat est le tout fini, utile et nécessaire déployé par l’équipe sur un environnement où il pourra être montré à l’occasion du rite dédié, la revue. Au cours de cette revue, l’équipe fait une démo avec ce résultat.

L’équipe obtient d’autres résultats avec d’autres boucles ; ici nous nous concentrons sur le résultat du sprint.

Pourquoi ne pas dire incrément ?

En effet, le Guide Scrum utilise increment. L’article Pour en finir avec l’incrément du Guide Scrum contient une critique détaillée de cet usage (et du Guide Scrum).

Le résultat qui est donné à la fin du sprint n comprend le résultat du sprint n-1 augmenté de l’incrément réalisé pendant le sprint n. L’incrément est composé des stories finies pendant le sprint. C’est en général ce sur quoi porte la démonstration.

Cependant cet incrément ne fonctionne pas tout seul! Il a besoin de ce qui a été fait avant. Ce qui fonctionne, c’est le résultat du sprint. D’autre part, ce n’est pas simplement un ajout, il peut inclure également des substitutions sur des parties du résultat précédent pour les améliorer, c’est le côté itératif.

Bref, il faut en finir avec cette notion bancale d’incrément.

Pourquoi ne pas dire produit ?

En effet, on trouve des mentions de produit partiel potentiellement livrable dans les anciennes présentations de Scrum.

Résultat est un synonyme de produit mais dans un sens plus neutre. Produit laisse à penser que c’est mis en service auprès des utilisateurs finaux et ce n’est pas le cas pour le résultat de sprint.

De plus une équipe ne travaille pas toujours sur ce qu’on entend généralement par produit, cela peut être aussi un service.

Enfin il est assez courant —même si ce n’est pas souhaitable— qu’une équipe travaille sur plusieurs produits (ou services). Il est donc possible que dans le résultat d’un sprint on ait des éléments de plusieurs produits.

Ce n’est donc pas un produit qui est obtenu en fin de sprint, c’est un résultat pour apprendre.

Le résultat n’est pas mis en service

Les activités englobent-elles la livraison aux utilisateurs finaux? Autrement dit, est-ce que ce résultat de sprint est mis en service à la fin du sprint ?

Une mise en service est l’action de procurer de la valeur aux utilisateurs (valeur métier ou valeur d’usage) en leur livrant un résultat.

La réponse est NON. La mise en service n’est pas synchronisée avec une fin de sprint.

Cependant l’intérêt du sprint, avec son résultat, est d’apprendre et ainsi faciliter la prise de décision. Par exemple, lors de la revue, on pourra décider que la mise en service se fera pendant le sprint suivant. C’est une décision du Product Owner.

Le résultat du sprint est donc déployé sur un environnement utilisé pour la revue, mais la mise en service est décorrélée du sprint. Elle correspond à une boucle de feedback différente de celle du sprint, nous y reviendrons dans un autre article.

Cela n’empêche pas le résultat du sprint d’être FUN.

Le résultat est FUN

Pour savoir en quoi le résultat est FUN, lisez Scrum édition 6.

Voir aussi