Scrum 6 ou L'art de devenir une équipe agile ?

Deux livres différents et complémentaires.

Scrum 6 ou L'art de devenir une équipe agile ?

Depuis 2009, j’ai écrit six éditions successives de Scrum, chacune remplaçant la précédente. Avec L’art de devenir une équipe agile publié en mai 2019, je me suis retrouvé avec deux livres dans les bacs en même temps, d’abord avec l’édition 5 de Scrum qui était sortie un an plus tôt et maintenant avec l’édition 6 qui remplace la 5 depuis le 19 janvier 2022.

À qui sont destinés ces deux ouvrages ? Par lequel commencer ?

Différences

  • L’art de devenir une équipe agile est un livre co-écrit avec le dessinateur Etienne Appert. Il est donc abondamment illustré, avec des parties en BD. Le livre Scrum comporte quelques dessins de Patrice Courtiade (et aussi quelques uns d’Etienne, repris de L’art).
  • L’art de devenir une équipe agile est bien plus court, avec beaucoup moins de texte. Nous avons voulu en faire un livre de découverte, ludique et facile à lire. Scrum 6 est un livre d’approfondissement avec plus de 300 pages.
  • Il est en deux couleurs alors que Scrum est en noir et blanc. Les formats sont différents.
  • Un contient agile dans son titre, alors que l’autre c’est Scrum, agilité n’apparaissant que dans le sous-titre.

Harmonies

Un des raisons qui m’ont poussé à écrire l’édition 6, c’est d’harmoniser les 2 livres, notamment pour le vocabulaire. J’avais introduit des mots dans L’art de devenir une équipe agile qui étaient nouveaux par rapport à ce que je disais avant et que j’écrivais dans les livres Scrum. Par exemple L’art parle de rites alors que les éditions de Scrum reprenaient le langage du Guide Scrum avec événements.

Dans Scrum 6, j’ai également repris un peu du plan de L’art. Le découpage en parties s’en inspire, en reprenant :

  • l’équipe et son écosystème,
  • les boucles et
  • les rites.

Le prélude présenté dans le chapitre Les chemins de la focalisation de L’art est développé dans une partie entière de Scrum 6.

La couverture de Scrum 6 est maintenant illustrée avec un dessin d’Etienne, pour bien montrer l’harmonie entre les deux.

À qui sont destinés ces deux ouvrages ?

La 4e de couverture de Scrum 6 précise :

Cet ouvrage s’adresse à tous ceux qui veulent faire de Scrum un outil convivial pour une agilité radicale. Qu’ils soient débutants ou qu’ils possèdent une expérience agile, dans une équipe ou parties prenantes, ils y trouveront les ingrédients pour appliquer Scrum à leur contexte sans en dénaturer l’intention.

Dans L’art de devenir une équipe agile, on trouve en introduction :

Ce livre est destiné à tous ceux qui veulent devenir —vraiment— agiles, et éviter ainsi quelques désillusions. Plus précisément, il s’adresse à un public de non experts :

  • tous ceux qui ont entendu parler de l’agilité, sans savoir exactement pourquoi cela pourrait être utilisé et en quoi cela les concerne,
  • ceux qui démarrent une mise en oeuvre de l’agilité dans une organisation ou une équipe,
  • ceux qui ont déjà commencé à mettre en oeuvre, mais ne constatent pas les bénéfices attendus ou promis.

En résumé, les deux sont pour tout le monde, L’art visant plus explicitement des non experts — pour les sensibiliser — en particulier les personnes qui ne travaillent pas dans le logiciel ni le numérique.

Le fait qu’un s’appelle agile et l’autre Scrum ne les destine pas à des publics différents. L’art est plus agnostique mais utilise du vocabulaire de Scrum. Le mix agile qui y est présenté contient les rôles, les boucles et les rites de Scrum. D’un autre côté, le livre Scrum se détache de la référence1 ; il aborde notamment, dans la 5e partie, Kanban et les pratiques d’ingénierie issues de XP, allant bien au-delà de Scrum.

Où on les trouve ?

On les trouve dans les mêmes librairies ou en ligne, mais pas dans les mêmes rayons ! Scrum se trouvera généralement avec des livres techniques, tandis que L’art sera plus souvent dans le rayon Management.

Il n’y a pas de package qui regroupe les deux, désolé ! On peut quand même les mettre dans le même panier :

Livres fréquemment achetés ensemble

Dans quel ordre les lire ?

Pour une découverte de l’agilité, le plus logique est de commencer par L’art de devenir une équipe agile qui est un livre de sensibilisation, alors que Scrum va beaucoup plus loin dans la mise en oeuvre.

Des lecteurs de Scrum qui y ont trouvé de la valeur pourront offrir L’art à leurs managers ou leurs parties prenantes afin de les sensibiliser aux fondamentaux, avant de leur proposer un atelier pour s’aligner pendant le prélude.

Pour en savoir plus sur ces ouvrages :

Voir aussi