Le profil souhaité du Scrum Master

Une nouvelle façon de présenter le portrait du SM idéal

Le profil souhaité du Scrum Master
Sommaire

C’est en janvier 2007 que j’ai écrit le premier article de présentation du rôle de Scrum Master. L’essentiel y était et je suis parti de cette base quand j’ai écrit la première édition de mon livre Scrum, c’était en 2009.

Au fil des éditions, j’ai modifié le chapitre qui en parle. Dans l’édition 5, son titre est devenu Tenir le rôle de Scrum Master. Je commence l’édition 6 de Scrum avec ce chapitre. Je vais y ajouter une partie sur l’influence du télétravail sur le rôle. Je vais également revoir les paragraphes 5.2 à 5.4 sur les responsabilités et les compétences du Scrum Master. Voici pourquoi.

Je viens de lire l’excellent livre de Luc de Brabandère :

Petite philosophie des arguments fallacieux

Dans son chapitre L’instant critique il décrit le penseur critique en termes d’attitude, de compétences, de capacités et d’exigences. Ça m’a donné envie d’utiliser cette grille pour le Scrum Master. En effet, je me suis rendu compte que dans le §5.3 Compétences souhaitées eh bien il n’y a pas que des compétences.

Je vous livre mes premiers essais pour cerner le rôle du Scrum master avec ces 4 caractéristiques. En dessous j’ai mis le Liberation l’article de 2007 qui donne un bon complément avec une présentation plus classique.

Le portrait d’un Scrum Master idéal

La carte heuristique associée à l’article donne la vue d’ensemble. Je suis parti de l’édition 5, plus précisément des traits présentés dans les § 5.2 à 5.4 que j’ai essayé de mettre au bon endroit (attitude, compétence, capacité ou exigence).

Attitude

Luc de Brabandère définit l’attitude comme l’état d’esprit. C’est une prédisposition mentale qui désigne une intention et n’est donc pas directement observable.

Pour un Scrum Master, l’exercice n’est pas très difficile. Je constate d’ailleurs que la plupart des traits que Luc de Brabandère associe au penseur critique concernant son attitude peuvent l’être aussi au Scrum Master.

  • Curiosité pour l’agilité (ouverture aux idées, aux outils et aux communautés)
  • Esprit d’équipe (y compris altruisme)
  • Donateur (il fait don de sa personne à l’équipe)
  • Ténacité (dans son envie de changer les choses)
  • Sensibilité aux émotions (très important, et bien plus difficile en télétravail)

Compétences

Une compétence est une connaissance approfondie, reconnue qui confère le droit de juger ou de décider.

On demande au Scrum Master deux compétences (héritées de son nom, pourtant pas très heureux) :

  • connaitre Scrum (bien sûr, c’est le Scrum Master !) et l’agilité
  • savoir animer une équipe.

Dans l’édition actuelle du livre, je liste 8 compétences pour le Scrum Master. Avec cette grille de réflexion, je réduis à 2 !

Avoir des compétences fonctionnelles et techniques n’est pas requis, cependant cela peut aider.

Capacités

Une capacité est une possibilité de réussite et de mise en oeuvre de compétences dans l’accomplissement d’une activité.

Voici quelques capacités utiles à un Scrum Master :

  • Favorise la coopération
  • Guide vers l’objectif
  • Protège l’équipe
  • Critique de manière constructive

Grâce à ces capacités, il applique ses compétences sur Scrum et l’animation dans ses activités (lors des rites, notamment et en particulier la rétrospective).

Exigences

Une exigence est une contrainte à laquelle une activité doit satisfaire ou un impératif que l’on s’impose à soi-même.

Voici 4 traits qui me paraissent être des exigences pour un Scrum Master. Les 3 premiers sont disséminés dans le chapitre de l’édition 5. J’y ajouté être utile pour que Scrum Master ne soit pas un bullshit job.

  • Être disponible
  • Être cohérent avec les règles communes
  • Être utile

Ce petit exercice m’a convaincu de l’intérêt de cette grille, que je vais consolider dans l’écriture du chapitre Scrum Master (et que je vais appliquer également au Product Owner).

Le chapitre de l’édition 6 sur le Scrum Master

Comme on peut le voir sur la carte heuristique qui accompagne cet article, c’est tout le chapitre qui va être modifié pour la 6e édition.

Il avait — relativement — peu changé depuis la première édition. Enfin surtout depuis la 3e, puisque dans les 2 premières c’était le SM ET l’équipe.

Après réflexion, il va passer devant le chapitre sur le PO pour limiter le nombre de références avant.

Le contenu va changer pour inclure les 4 parties du portrait idéal du SM en termes d’attitude, compétences, capacités et exigences, mais pas seulement. Même le paragraphe sur les antipatterns sera supprimé, chaque antipattern étant décrit au moment où je présente le pattern.

C’est dans le paragraphe Mutations (le nom peut encore changer) que j’évoquerai l’impact du télétravail massif sur le rôle. J’ai reçu 5 témoignages sur ce sujet.

En tête du chapitre, je vais placer les réponses aux questions Pourquoi le Scrum Master (définition, rôle) et Que fait-il ? (activités).

N’hésitez pas à me donner vos impressions.

Pour un autre point de vue, l’article de 2007 sur le SM.

Voir aussi