burndown

Quiz agile, retour sur les questions 13 à 15

Les 3 dernières questions des 15 du quiz placé à la fin de mon livre Scrum

À propos de quiz, il y en aura un qui sera proposé à la fin de la formation Kanban du 24 octobre, comme dans mes formations Scrum, en plus court. Indicateurs La question était la suivante : Au milieu du sprint, le burndown chart de sprint remonte. Vous êtes ScrumMaster, que faire ? Les réponses suivantes étaient proposées : Vous regardez s’il reste du mou Vous l’envoyez immédiatement au grand chef Vous le remplacez par un burnup Vous passez un savon à l’équipe -> Voir les résultats

Quiz, la question 13 sur le burndown chart

Pensez à garder du mou

La question était la suivante : Au milieu du sprint, le burndown chart de sprint remonte. Vous êtes ScrumMaster, que faire ? Les réponses suivantes étaient proposées : Vous regardez s’il reste du mou Vous l’envoyez immédiatement au grand chef Vous le remplacez par un burnup Vous passez un savon à l’équipe 3.9 % des 154 répondants sont partisans de tancer l’équipe. Ce n’est pas la réaction appropriée d’un ScrumMaster, dont le rôle est décrit dans cet ancien billet de presque 5 ans.
Le burnup

Le burnup

Mieux que le burndown

Le burndown chart montre bien ce qui reste à faire, mais on n’y voit pas les évolutions de périmètre. Il y a 2 ans, j’avais présenté l'intérêt du burnup à 2 courbes pour pallier ce manque du burndown. J’avais fait un schéma à la main pas très beau. Maintenant qu'IceScrum produit plein de graphiques, dont le burnup, j’en profite pour réactualiser sa présentation. Le burnup présente 2 courbes : la verte ce qui est fini la bleue le périmètre du projet Pour chaque sprint, ce graphique demande de collecter 2 valeurs pour construire ces courbes.

Usages de Scrum

La semaine dernière j’ai eu l’occasion de connaître des usages de Scrum dans des sociétés où j’étais intervenu il y a quelques semaines ou quelques mois pour des formations et du conseil. Chacune poursuit l’utilisation de Scrum en fonction de son contexte, à partir de la base que j’ai enseignée. J’ai appris que de nouveaux usages s’étaient mis en place, à l’initiative des équipes qui pratiquent Scrum. Dans une des ces sociétés, chaque sprint a un nom de code, plutôt qu’un numéro et possède sa chanson.
Burndown chart en couleurs

Burndown chart en couleurs

Avec les couleurs, ça fait plus gai, vous ne trouvez-pas ?

Un burndown chart de sprint montre au jour le jour le reste à faire sur les tâches du sprint. Une de mes équipes a produit lors de son dernier sprint une variante de burndown qui montre en plus le reste à faire sur chaque story réalisée pendant le sprint.

Les courbes de croissance d'un projet (1)

Les courbes de croissance d'un projet (1)

Le beurdone montre la décroissance du reste à faire tandis que le burnup montre la croissance de ce qui est fait (et à faire)

Le beurdone introduit par Scrum représente un moyen nouveau et intéressant de montrer l’avancement d’un projet. Cependant il souffre de 2 inconvénients : il ne montre pas l’évolution du périmètre il ne montre pas le débit Les différentes courbes de croissance que je vais présenter permettent d’offrir ces indicateurs importants. Dans son aspect le plus simple, un burnup est une courbe de croissance de ce qui a été fait.
Le beurdone de release

Le beurdone de release

C'est l'outil de Scrum qui permet de montrer l'avancement d'une release

Je n’ai pas réussi à trouver une traduction correcte de burndown en français. J’ai envie de lancer un néologisme avec le beurdone. Un beurdone de release[1] est basé sur la mesure de ce qui reste à faire jusqu’à la fin de la release. A la fin de chaque itération, le total de ce qui reste à faire est recalculé. Pour l’obtenir il faut donc une liste de ce qui reste à faire obtenu à partir du backlog et une mesure du poids de chaque élément, une estimation en points par exemple.