coaching

Scrum Master, un bullshit job ?

Scrum Master, un bullshit job ?

Scrum Master, à la prochaine rétrospective, demande-toi et demande à l'équipe si tu es encore utile.

Article modifié le 12 février avec l’ajout du paragraphe : Scrum Master, trop payé ? et le 6 juillet avec l’ajout des commentaires perdus dans la migration vers Hugo. Mon fils m’a envoyé un lien vers un article qui parle des métiers que pourraient faire nos enfants car parmi eux, il y a Scrum Master. Scrum Master, un métier d’avenir ? Encore maintenant ? Alors que j’en parle dans ce blog depuis 2006 ?

La série La Voix du Coach sur InfoQ

InfoQ a lancé une série d’articles “La voix du Coach”, invitant des coachs agiles à parler de leur métier et à réfléchir sur la diffusion de l’agilité en France. => Lire les interviews Mon article a été publié la semaine dernière, je suis le 9e à m’être prêté à l’exercice. Exercice difficile…
Accompagnement Scrum

Accompagnement Scrum

Coach agile, pas à plein temps

Il y a des coachs agiles qui sont à plein temps chez leur client. Parfois même, ce sont des armées de coachs à plein temps qui restent pendant une longue période au sein d’une organisation. Je suppose que c’est pour des transformations agiles aussi massives que délicates. Ce n’est pas la forme d’accompagnement que je pratique. En général, j’accompagne mes clients de façon discontinue et sur une période limitée. Un bon exemple de ce que je fais, bien que ce ne soit jamais pareil, a été montré dans le retour d’expérience d’Intel à Agile tour Toulouse (il avait aussi été présenté au ScrumDay à Paris en avril).
Venez discuter avec les coachs au ScrumDay

Venez discuter avec les coachs au ScrumDay

Le ScrumDay, ce n’est pas seulement des beaux discours et des belles présentations. Ce sont aussi des conversations. Vous pourrez converser, parler de vos problèmes, poser vos questions, dans le cadre de la coach clinic du ScrumDay 2015. J’y avais participé pour la première expérience l’an dernier, avec quelques autres. J’avais eu 6 belles conversations avec des personnes qui nous avaient sollicités. Et une belle rétro avec les coachs. Fabrice avait renouvelé l’expérience dans quelques Agile tours de l’automne, avec succès.
Apprendre par la lecture

Apprendre par la lecture

Si vous n'avez pas conscience que vous n'avez pas assez lu, c'est que vous n'avez pas lu assez

Cet article a été commencé en 2014 après le club de lecture d’Agile Toulouse consacré à Coaching Agile, le livre de Rachel Davies et Liz Sedley traduit par Fabrice Aimetti. C’est un livre que j’avais d’abord lu en anglais et sur tablette, en juin 2011. Je dois dire que le relire en français avec la version papier que m’a dédicacée Fabrice lui a apporté une autre dimension. J’ai appris beaucoup de cette seconde lecture.
La matière noire au ScrumDay

La matière noire au ScrumDay

Jeudi prochain le 11, au ScrumDay, je participerai à la présentation de l’expérimentation de l’Agilité pour un grand projet scientifique spatial. Nous ferons la présentation à trois, avec Maurice Poncet, du CNES, et Laurent Meurisse. Il manquera le quatrième mousquetaire, Nicolas Deverge. Car nous faisons l’étude à trois consultants /coachs agiles. L’objectif de la mission Euclid est de cartographier la géométrie de la matière noire et de l’énergie sombre. Euclid est un projet, sous l’égide de l’ESA, dont les instruments et le segment sol scientifique sont réalisés par un consortium européen regroupant les principales agences spatiales nationales et laboratoires scientifiques, dont le CNES.

Intervision

Bref, j’ai pratiqué l’intervision. Le lancement de la Fédération Agile, il y a 2 ans, a permis de confronter nos idées et nos façons de faire, d’abord dans le domaine de la formation. Nous pratiquons tous, en plus de la formation, de l’accompagnement ou du coaching, le plus souvent de façon individuelle. Pour réfléchir sur ces activités, et progresser aussi dans ce domaine, il existe une méthode, l’intervision. Elle consiste en un regard croisé entre pairs.

Un guide pour l'adoption et la transformation agile

La transformation, pour être agile, passe par la culture. InfoQ publie régulièrement des minilivres. J’ai d’ailleurs participé à la traduction en français de l’un d’entre eux, celui d’Henrik Kniberg[1] Fin juillet, InfoQ a publié An Agile Adoption and Transformation Survival Guide de Michael Sahota. Avec 2 préfaciers comme Jurgen Appelo et Henrik Kniberg, ça donne envie de lire. Et puis le sujet m’intéresse : lors de la présentation, avec Philippe Kruchten, l’Agilité en situation, à l’Agile tour Toulouse 2008, nous abordions les problématiques de transition en fonction du contexte,

Scrum pour une phase d'étude

Plutôt que de faire une phase d’étude (ou sprint zéro) longue, transformez-la en plusieurs sprints courts. Pour commencer le premier sprint, il faut un certain nombre de choses, au moins un backlog et une équipe. En 2006, il y a une éternité donc, j’avais écrit un billet “avant la première itération”. J’en ai écrit d’autres par la suite, autour du sprint zéro. Une traduction de Fabrice “de l’idée au lancement en passant par la vision” illustre bien ce qu’on peut faire pendant cette phase.

Mes (bonnes) intentions pour 2012

Contribuer à changer le monde. Pour bien commencer je viens d’adhérer au Pacte civique. (Changer le monde et) Passer du bon temps avec mes camarades agilistes. Pour bien commencer je viens de m’inscrire à Agile Open Sud. Continuer à vendre plein de livres Scrum le guide pratique de la méthode agile la plus populaire. Pour bien finir l’an 2011, j’en avais offert quelques-uns à Noël. Continuer à accompagner de beaux projets qui s’essaient à l’agilité.

Un projet par jour

Cette semaine, j’aurai consacré chaque jour de la semaine à un projet différent. Un de ces projets est iceScrum sur lequel j’ai passé une journée à travailler avec l’équipe, pour préparer la sortie de la release R4. Les 4 autres sont des projets pour lesquels je fais de l’accompagnement ou du coaching : 2 qui démarrent avec Scrum, un qui porte sur l’élaboration d’un guide agile et aujourd’hui une rétrospective de release.

Des chaussures aux étoiles

Agile dans tous les domaines. En tant que consultant, j’ai la chance de travailler dans des domaines variés. Après avoir accompagné Sarenza.com dans sa transition radicale et à grande échelle à Scrum[1], j’interviens sur le projet Sirius du CNES avec Thalès. Il s’agit de développer le patrimoine de base de la dynamique du vol, sur lequel viendront se construire les futurs outils opérationnels pour les mises à poste et maintien à poste de satellites.
Présentation de Scrum à Limoges

Présentation de Scrum à Limoges

Finalement à Limoges vendredi, c’était plutôt une conférence qu’un séminaire. La preuve, j’étais conférencier et pas séminariste. C’est ce qui était écrit sur mon badge : Belle réussite pour cette première conférence en Limousin, très bien organisée. Thierry a ouvert avec une présentation de l’agilité basée sur le Manifeste et j’ai enchaîné avec Scrum. Ma présentation est jointe à ce billet, en attendant la vidéo. 25 minutes ; j’ai bien tenu le timebox (grâce aux annonces de Jimmy), mais pas eu le temps de parler d’IceScrum, ce sera pour la prochaine fois.

Documentation contractuelle et Scrum

La transition à Scrum dans un contexte de gouvernance et de modèle économique imposant habituellement une production abondante de documents. J’accompagne une équipe Scrum dans un contexte où de la documentation est exigée lors de jalons contractuels. Au départ, il s’agit d’un appel d’offres dans un domaine industriel. L’appel d’offres est classique -pas agile- et la réponse a proposé un développement avec une méthode agile. Le développement se fait avec Scrum, mais en plein accord avec l’émetteur de l’appel d’offres, ce qui laisse, heureusement, une marge de manœuvre par rapport aux jalons et à la documentation à fournir.

Conseil à Marseille

sous le soleil… Je reviens de 3 jours passés à Marseille chez ViaXoft. C’est une startup dans le domaine du tourisme. L’équipe a démarré avec Scrum il y a quelques mois en auto-apprentissage. Elle m’a demandé d’intervenir, après 5 sprints de 2 semaines, pour auditer les pratiques appliquées et recadrer l’utilisation qui en est faite. Mon intervention a été placée à la jonction de sprints pour me permettre d’assister aux réunions du cérémonial Scrum ainsi qu’à celles permettant l’estimation et la planification du projet :

Conseil agile

Pour une méthode agile, du conseil agile. Dans Scrum en 100 mots, apparaît une notion essentielle de Scrum : le résultat (d’un sprint) est inspecté et, en fonction de son évaluation, il est décidé d’arrêter ou de continuer le développement. Quand je fais une prestation de conseil, j’essaie d’appliquer le même principe. Si une entreprise souhaite utiliser mes services, nous nous mettons d’accord sur un nombre de jours d’intervention, défini en fonction des besoins et le plus souvent contraint par un budget.

Plus d'Agilité dans les PME

Scrum se diffuse dans les PME high tech L’année dernière et encore en début de cette année, je suis intervenu, pour des formations et du coaching, majoritairement dans des grandes entreprises ou des administrations : Total, Areva, Sagem, Siemens/Continental, Banque de France… La tendance s’inverse. En quelques semaines, je viens de donner chacune de mes 3 formations Agile/Scrum dans des plus petites entreprises oeuvrant dans des technologies de pointe :

Livres sur les méthodes Agiles

Et en français ! Il se publie une multitude de livres sur les méthodes Agiles, mais presque tous en anglais. C’est pourquoi il faut saluer la sortie de livres en français. J’avais évoqué dans ce billet de juillet ma contribution à un livre sur la gestion de projet. Le livre vient de sortir. Ecrit par Véronique Messager Rota, il inclut les contributions d’une douzaine de personnes. Véronique nous avait proposé en début d’année une trentaine de sujets sur lesquels elle souhaitait s’appuyer sur des retours d’expérience d’agilistes français[1], plus Jean Tabaka[2].

La méthode agile, essayez-la

Le meilleur moyen de savoir si une méthode agile est adaptée à votre contexte : l’essayer Vous avez lu des livres, parcouru des blogs, assisté à un séminaire, et vous êtes maintenant convaincu de l’intérêt des méthodes agiles. Vous en avez parlé à votre chef et à vos collègues, vous leur avait fait des présentations, vous les avez même emmenés à un séminaire. Parfois vous êtes déçu des réactions, ils sont moins enthousiastes que vous ne l’auriez souhaité.

Transition aux méthodes agiles à grande échelle

Un big bang agile, c’est possible. La preuve. Par un billet de Agile Executive Blog, je découvre un article qui montre une expérience[1] exceptionnelle sur le passage d’un processus en cascade[2] à un processus agile. Généralement, pour la transition à un nouveau processus, on conseille de commencer par un projet pilote de quelques mois, de faire le bilan et de continuer progressivement. Ici c’est toute la R&D de Salesforce[3] qui est passée à l’Agilité en 3 mois !