epic

Epics et Stories

Epics et Stories

Une epic est une story qui est trop grosse pour entrer dans un sprint

Une équipe qualifie une story d’epic pour indiquer qu’elle devra être décomposée en plusieurs stories[1]. Pour le dire autrement, il s’agit d’une story qui est trop grosse pour entrer dans un sprint. On sait qu’il faudra la décomposer, sans quoi elle ne pourra pas devenir prête et passer dans le bac de départ pour le sprint. Quand identifie t-on l’epic ? Je suggère qu’au moment où un élément entre dans le bac d’affinage, on décide rapidement de le qualifier comme epic ou comme story.

Inventaire de définition de produit

On développe un produit dans le but de satisfaire les partie-prenantes (clients, utilisateurs). Ces stakeholders ont des besoins. On répond à ces besoins en développant des features, qui se décomposent en stories. Une fois la collecte de ces différents éléments au cours d’ateliers, notamment les Innovation Games, on peut mettre tout ça ensemble sur une carte heuristique pour préparer la constitution du backlog. Parfois c’est un peu différent : Quand on innove, on crée des features qui ne répondent pas à un besoin identifié.