flux

La vie de la story selon Elodie

La vie de la story selon Elodie

Après Jimmy, c"est Élodie qui a commenté mon billet la vie de la story. Elle me fait des remarques très intéressantes, j’y réponds en dessous, dans un ordre revu. Élodie : J’imagine que c’est une simplification, un workflow idéal… mais il donne impression que toute idée aboutira… je serais plus à l’aise avec quelques “portes de sortie” pour prendre en compte les depriorisations, les risques, les imprévus… Dans une autre vie, il y a plus de 15 ans, j’ai fait de la modélisation de processus en UML ou BPMN, il y avait plein de branches et de boucles… L’agilité m’a appris à simplifier.

Flux dans le sprint et engagement

Suite à la lecture de mon billet Scrum3.0, Eric se demande, à propos du sprint en flux continu : Le flux continu remet en cause le principe “pas de changement pendant un sprint”. Comment permettre à l’équipe de s’engager dans ce mode de fonctionnement ? Au jour le jour ? Ou est-ce que ce mode de fonctionnement est réservé à des équipes qui ont dépassé le stade de la nécessité de s’engager ?

Arrêter Scrum pour le flux, mmmmh !

Parmi les raisons évoquées par ceux qui disent “on arrête Scrum pour passer au flux”, certaines m’apparaissent très discutables : les réunions prennent trop de temps, le sprint est un carcan qui met la pression sur les équipes, on déploie à un rythme différent du sprint, alors pourquoi le garder ? En effet, on peut rétorquer que ce ne sont pas des réunions, que si on y regarde de plus près ce sont souvent les estimations qui prennent du temps et qu’on peut tout à fait les supprimer en continuant Scrum.

Pourquoi kanbaniser du Scrum ?

Dans mes trois présentations d’automne (à Paris pour Lean Kanban France, à Toulouse et bientôt à Agile Grenoble), je montre comment une équipe qui pratique déjà Scrum avec succès peut s’appuyer sur Kanban, comme méthode d’amélioration de son existant. Mais dans quel but ? Rien de tel qu’une carte des impacts pour résumer la vision de ce Scrum kanbanisé. (clic pour agrandir) La situation Je prends donc comme situation de départ une équipe qui fait du Scrum et le fait plutôt bien.

Lean Kanban en France

Le flux arrive en octobre. Conférence Lean Kanban France Je viens d’apprendre que ma proposition de session pour Lean Kanban France était retenue. J’aurai donc le plaisir d’y participer cette année. Ce sera la deuxième édition de cette nouvelle conférence ; elle aura lieu les 3 et 4 octobre à Paris. Je vous encourage à vous inscrire rapidement, le programme est alléchant pour ceux qui s’intéressent à ces sujets émergents. Un des organisateurs, Laurent Morisseau, en parle sur son blog.

Quelles colonnes à la une ?

Ce n’est pas en ajoutant des colonnes à un tableau que le système sera plus fluide. Les photos de tableaux Kanban montrent souvent des murs recouverts de post-it placés dans de nombreuses colonnes. Ceux qui découvrent cette technique peuvent être amenés à penser que c’est bien d’avoir plein de colonnes. Ca dépend d’où on vient, car l’idée avec Kanban est de représenter le processus actuel, pour l’améliorer. Quand on vient de Scrum, on a habituellement comme éléments de travail des stories et des tâches.