génie logiciel

Conception simple, 4 règles

Understanding the Four Rules of Simple Design

Le livre choisi pour le 18e klub de lecture d’Agile Toulouse est : Understanding the Four Rules of Simple Design Ce livre de Corey Haines est le premier qui, après 17 séances de lecture partagée, est clairement destiné à des développeurs. Il s’adresse à tous les développeurs, les débutants comme les confirmés. Effectivement, il y a du code dans le livre. L’auteur montre avec des exemples les 4 règles de conception simple :
Chapitre seize

Chapitre seize

L'ingénierie du logiciel

La troisième édition de mon livre Scrum a été publiée il y a un an. Depuis le lancement de la première édition, près de 10.000 exemplaires ont été vendus. Pour ces lecteurs, que je remercie bien chaleureusement, je fournis régulièrement des suppléments en ligne. Voici ceux qui portent sur Ingénierie du logiciel, le chapitre 16 de la troisième édition. Ça tombe bien ce chapitre, je me remets au code en ce moment.

4 ans de séminaires sur l'agilité à Toulouse

Pour fêter ça, nous avons invité Laurent Bossavit

L’association SigmaT organisera son prochain séminaire trimestriel le 10 décembre. Ce sera le 16ème. Ce sera aussi le 4ème anniversaire, nous avions commencé le 8 décembre 2006. Pour fêter ça, nous avons invité Laurent Bossavit. Laurent était déjà là il y a 4 ans pour lancer avec moi le premier séminaire agile à Toulouse. Il avait présenté XP et moi Scrum, puis il y avait eu deux retours d’expérience et une démo d'IceScrum.

SigmaT3 : conception émergente

Une alternative au BUFD, qui sera présentée au séminaire de vendredi

Le cycle de vie d’un projet qui suit une méthode agile est composé d’itérations successives. Une question fréquente est : de quoi faut-il disposer pour commencer la première itération, en particulier en ce qui concerne la conception[1]. Quelle quantité de conception faut-il ? L’approche classique est de faire l’essentiel de l’architecture au début du projet. Les agilistes considèrent qu’on en fait souvent trop, ce qui est du temps perdu, et appellent cela le BUFD : big up front design[2].