geek

Apprendre, ça fait partie du métier de développeur

Il y avait moins de monde que d’habitude au SigmaT14 ce vendredi. Nous étions 28 alors que l’assistance a varié dans une fourchette entre 40 et 70 participants pour les précédentes éditions. Je ne sais pas quelles sont les raisons profondes de cette désaffection relative. Peut-être la coupe du monde de foot[1], peut-être le temps incroyablement pluvieux pour la saison… En tout cas, je ne crois pas que ce soit le programme qui ait refroidi les ardeurs des participants éventuels.