manifeste

Conclusion de la keynote à Agile en ligne

Conclusion de la keynote à Agile en ligne

Au-delà de s’adapter au changement subi, nous voulons devenir le changement

Cette keynote Le confinement, une opportunité pour bifurquer vers une agilité radicale, a été le fruit d’une réflexion d’équipe. Nous l’avons présentée en équipe, en faisant de notre mieux compte tenu du contexte. Après les interventions éclairantes d’Anthony et Jean-Pascal, j’ai repris la parole pour conclure. Une conclusion rapide de moins de trois minutes je pense. Avec 3 slides. Les slides de notre présentation sont accessibles sur agileradical.org (il y a même une vidéo).
Des clients aux citoyens

Des clients aux citoyens

Même combat

L’agilité qui permet de développer les bons produits pour les clients, peut-elle contribuer à fournir les bons services aux citoyens ? Première impression Fin octobre, au début de ma keynote d’agile tour Toulouse, j’avais évoqué ce qui, quand j’ai commencé à travailler, m’avait fait aimer le développement informatique (alors que pendant mes études, ça ne m’attirait pas, je ne voyais pas à quoi ça servait). Ce qui m’avait fait aimer développer du logiciel, c’était un tout petit programme, d’ailleurs plutôt du hacking, mais il allait permettre à des clients d’un magasin de ne plus remplir leur chèque à la main.

Anars vs neocons

L'agilité moderne

J’ai eu le plaisir de faire la keynote d’introduction d’Agile Pays Basque : Scrum ? mon scrotum ! Sur Twitter, ce qui a été le plus cité de ma présentation, c’est “anars vs néocons”, juste devant “le cycle en Vrum”. Voici un exemple[1] : Faire de l'agile c'est plutôt un truc de néocons. #agilepb pic.twitter.com/ZBENCjw5oL — Antoine Vernois (@avernois) September 23, 2016 Je ne vais pas expliquer ici tout ce qui m’a amené à cette formulation[2], je le réserve d’abord à ceux qui viendront m’écouter à Rennes dans 2 semaines.

Manifeste pour le développement de systèmes

Les personnes qui développent des systèmes s’intéressent à l’Agilité. J’ai fait récemment une intervention pour le Club des utilisateurs du System Engineering à Toulouse et je suis maintenant sollicité par l’AFIS. J’étais pas mal impliqué dans ce domaine de l’ingénierie système il y a quelques années, avant de me consacrer entièrement à l’Agilité. A l’occasion de mon intervention au Club des utilisateurs, j’avais proposé une relecture collective du Manifeste Agile, adapté au développement de systèmes.

Les valeurs de Scrum

En écrivant le billet précédent de compléments sur le chapitre 1 de mon livre, je me suis rendu compte que je n’y donne pas une liste de valeurs portées par Scrum, j’en reste à celles du Manifeste Agile. Car si les valeurs de XP sont clairement définies, si celles de l’agilité apparaissent de façon relative dans les 4 premières lignes du Manifeste, celles de Scrum sont moins perceptibles. Certains les confondent avec les piliers de Scrum que sont la transparence, l’inspection et l’adaptation, ou avec des principes comme l’empirisme, le rythme ou l’auto-organisation.
Premier chapitre

Premier chapitre

Je lance avec ce billet une nouvelle série qui a pour but de fournir des suppléments à mon livre Scrum. Suppléments en ligne, c’est écrit sur la couverture. Alors c’est vrai que mon blog avec plus de mille billets constitue un gros supplément en ligne et c’est que je réponds à ceux qui me demandent : “Où sont les suppléments en ligne ?” Néanmoins je peux mieux faire ; je vais donc donner plus de suppléments.

Les valeurs de l'agilité

On a tendance à penser que ce qui différencie les méthodes agiles des autres méthodes de développement, ce sont les pratiques. De mon point de vue, le différenciateur primaire est que les méthodes agiles viennent avec un ensemble de valeurs. On trouve la notion de valeur dans le Manifeste Agile, mais définie de façon relative. Les auteurs du Manifeste l’ont écrit en réaction à des processus lourds et le montrent en hiérarchisant, selon la valeur à leurs yeux, les fondamentaux de l’agilité par rapport aux façons de faire traditionnelles.

Le Manifeste Agile a 10 ans

Un tweet de Thierry mentionnant l’article de SDTimes “Agile leaders reconvene at Snowbird” m’a alerté ce matin : le Manifeste Agile a 10 ans ! 10 ans et toujours bien vivant ! Il n’a été traduit en français -officiellement, à l’initiative de l’Agile Alliance- que l’année dernière. Voici la version française qui ne comprend que les valeurs et les principes. Pour la chanson rock d’accompagnement de ce billet, j’hésite entre un morceau de Ten Years After et un extrait de Manifesto de Roxy Music.

Culture d'entreprise

Ouvrir la boîte noire. Dans Alternatives Economiques de juillet-août, je tombe, pages 86-87, sur un article, intitulé “Culture d’entreprise, ouvrir la boîte noire” qui parle d’anthropologie d’entreprise. Les auteurs constatent que la culture d’entreprise est une notion bien souvent négligée par le management : La pensée dominante voit toujours la culture d’entreprise comme une boîte noire inaccessible à toute compréhension et à toute action… Cette démission est lourde de conséquences.
Présentation de Scrum à Limoges

Présentation de Scrum à Limoges

Finalement à Limoges vendredi, c’était plutôt une conférence qu’un séminaire. La preuve, j’étais conférencier et pas séminariste. C’est ce qui était écrit sur mon badge : Belle réussite pour cette première conférence en Limousin, très bien organisée. Thierry a ouvert avec une présentation de l’agilité basée sur le Manifeste et j’ai enchaîné avec Scrum. Ma présentation est jointe à ce billet, en attendant la vidéo. 25 minutes ; j’ai bien tenu le timebox (grâce aux annonces de Jimmy), mais pas eu le temps de parler d’IceScrum, ce sera pour la prochaine fois.
Le canal du Midi est bien agile

Le canal du Midi est bien agile

Je suis allé vérifier sur place. Laurent dit que le canal du Midi est agile. Malheureusement le canal est au chômage[1] depuis une semaine, ce qui fait que, si j’ai bien vu deux écluses, je n’ai pas vu de bateau. Pas pu vérifier les dires de Laurent. Si je dis que le canal du Midi est bien agile, c’est pour sa construction : Pierre-Paul Riquet a fait preuve d’agilité (à croire qu’il connaissait Scrum).

Esprit agile, esprit critique

Ce soir l’esprit agile va planer sur Marseille. L’esprit agile est ouvert et critique. Il pousse à conserver ou développer une capacité de rébellion. D’ailleurs, le mouvement agile lancé par le Manifeste éponyme est l’œuvre d’une bande qui s’est définie elle-même comme étant des anarchistes organisationnels. Il porte en lui un esprit critique qui semble malheureusement avoir disparu dans quelques organisations, si j’en crois la lecture de la prolétarisation dans les sociétés informatiques.