noEstimates

Feedback sur la planification

Pour l’édition 4 de mon livre, j’ai revu complètement le chapitre qui porte sur la planification à moyen terme. J’ai fait un gros effort sur le pourquoi. J’ai commencé le comment par un exemple simple, sans estimation. J’ai introduit des variantes à l’estimation et au planning poker. J’ai essayé d’illustrer les notions présentées. Je l’ai également déplacé, car cette notion ne fait pas partie du cœur de Scrum. C’est maintenant le chapitre 16, il s’appelle Planifier la release.

Impressions cubistes

Denis, qui a participé à mon premier cube en décembre, m’a offert cette fresque (lui il dit sketch). Ça me fait un bien beau souvenir de cette matinée. Le concept 1CUBE&GO consiste à expérimenter en groupe, pendant une demi-journée, une solution à un problème couramment rencontré par les participants. Pour ce premier cube, le problème était l’expression du besoin, jusqu’à arriver à un backlog priorisé. Voilà ce qu’en ont pensé des participants :
Démarrage 1CUBE&GO réussi à Toulouse

Démarrage 1CUBE&GO réussi à Toulouse

Parmi les 9 Cubes proposés par 1CUBE&GO, j’avais choisi pour cette première celui intitulé : Exprimer et formaliser le besoin. Cette demi-journée -c’est la durée de chaque Cube- m’a permis de partager avec les 9 participants sur les outils et concepts pour aller du besoin initial jusqu’à un backlog prêt. Je leur ai proposé une approche progressive en 4 parties : Impact Mapping, Story Mapping, Features et stories prêtes, Structure du backlog pour le suivi.
Mon Agile tour Toulouse 2015

Mon Agile tour Toulouse 2015

Pour mon huitième agile tour toulousain, je m’adonne au rituel du compte-rendu pour la huitième fois. Voici mon résumé subjectif des sessions auxquelles j’ai assisté. -> Voir le programme complet. Mais auparavant quelques souvenirs des derniers tours : 2013 2014-jour-1 2014-jour-2 Le thème de 2015 était Le bonheur au travail. Cela commençait de manière provocatrice avec la keynote de la sociologue Danièle Linhart[1].
Finir une story c’est bien, finir une feature c’est mieux

Finir une story c’est bien, finir une feature c’est mieux

Arrêter de commencer, commencer à finir. Mais pas seulement. Il y a quelque temps, j’avais audité un projet dont le tableau de features, s’il avait été fait[1], aurait ressemblé à peu près à ça : Tout un tas de features commencées, aucune de finie, même après des mois de sprints. Avec cette vue, on voit bien que l’avancement peut être résumé très vite. Zéro. Rien de fini. Pas besoin de feuille de calcul.
Bacs, prévisions et incertitudes

Bacs, prévisions et incertitudes

Après avoir unifié en une seule vue le backlog (et ses bacs) avec le plan de release, ajoutons-y les incertitudes. Nous sommes dans le cadre d’une release dont la date de fin est fixée. Par exemple : elle se termine après 8 sprints, chacun de deux semaines. Nous sommes à la fin du 3ème sprint. On nous demande des prévisions sur ce qui sera fini pour cette release. On pourrait faire des estimations et mesurer la vélocité.

Mes lectures de janvier : NoEstimates et Management3.0

#NoEstimates Deux livres décapants, qui mettent en évidence que l’Agilité n’est que mouvement, invention et création, et c’est ça qui me plaît. Management 3.0 Workout Ce livre fera l’objet du prochain Klub de lecture d’Agile Toulouse. Il est encore temps de le lire pour y participer, alors je ne vais pas le raconter. Sachez seulement qu’il est très bien écrit avec de magnifiques illustrations et un tas de références sur la gestion de projet.

Discussion à propos de #noEstimates

Lors de la deuxième journée de l’Agile tour Toulouse, le sujet #noEstimates que j’avais proposé a été retenu pour le premier run de l’Open Space. Nous étions un groupe de 6 ou 7 à en discuter. Le sujet ayant de nombreuses implications, la demi-heure que nous y avons consacrée est passée très vite. Nous avons tous souhaité continuer cette discussion. Nous avions d’abord envisagé de le faire l’après-midi, toujours pendant l’Open Space.