politique

Des clients aux citoyens

Des clients aux citoyens

Même combat

L’agilité qui permet de développer les bons produits pour les clients, peut-elle contribuer à fournir les bons services aux citoyens ? Première impression Fin octobre, au début de ma keynote d’agile tour Toulouse, j’avais évoqué ce qui, quand j’ai commencé à travailler, m’avait fait aimer le développement informatique (alors que pendant mes études, ça ne m’attirait pas, je ne voyais pas à quoi ça servait). Ce qui m’avait fait aimer développer du logiciel, c’était un tout petit programme, d’ailleurs plutôt du hacking, mais il allait permettre à des clients d’un magasin de ne plus remplir leur chèque à la main.
Mon agilité électorale

Mon agilité électorale

Pour ces élections qui se terminent demain, je me dis que j’ai fait preuve d’agilité électorale. Agilité au sens capacité à s’adapter et réagir aux changements, tout en restant fidèle à ses valeurs et principes. Comme il me faut respecter la trêve avant le vote, je ne vais pas rentrer dans une réflexion trop personnelle. Disons donc que mes valeurs et principes s’inspirent de la permaculture, l’approche systémique à laquelle je m’intéresse actuellement.

Rupture douce : mon sixième épisode

Nouvel épisode de l’histoire Quand l’Agilité rencontre la sociocratie, dans la saison 1 de Rupture douce. Résumé des épisodes précédents : Après une chocolatine à la Pasteline et une virée à Grenoble, l’Agilité et la sociocratie se sont enfin rencontrées au ScrumDay et partagent des idées en commun. L’expérimentation de la sociagilité commence en observant les façons de désigner des représentants dans les bandes de bikers. Voici la suite. Réseaux socio(crates) Dans notre domaine, il faut trouver autre chose et on ne va pas dire non plus que le chef est le plus courageux ou le meilleur au bras de fer.

Les valeurs de l'agilité

On a tendance à penser que ce qui différencie les méthodes agiles des autres méthodes de développement, ce sont les pratiques. De mon point de vue, le différenciateur primaire est que les méthodes agiles viennent avec un ensemble de valeurs. On trouve la notion de valeur dans le Manifeste Agile, mais définie de façon relative. Les auteurs du Manifeste l’ont écrit en réaction à des processus lourds et le montrent en hiérarchisant, selon la valeur à leurs yeux, les fondamentaux de l’agilité par rapport aux façons de faire traditionnelles.

Black-out contre Hadopi

Il y a encore de la place avec les 5 gus dans le garage. Hadopi, c’est comme ne pas impliquer les utilisateurs, tout le monde sait que c’est mal, mais on le fait quand même pour pas contrarier le chef.

Martine, c'est pas ma cousine

Mon patronyme est dans l’actualité. Martine, c’est pas ma cousine. D’ailleurs j’aurais préféré Ségolène pour mettre en œuvre le changement nécessaire au PS. J’avais mentionné à l’occasion de la présidentielle les nombreuses références qu’elle faisait à l’agilité. Malheureusement elle n’a pas eu l’occasion de l’appliquer… Pour rester dans l’agilité, Martine a le soutien de Jeff Sutherland sur les 35 heures : 35 heures de travail par semaine, c’est l’optimum de productivité avec Scrum(par Alex).

Les méthodes agiles, un héritage de mai 68

C’était hier une journée Mai 68 sur France Inter, qui a pris de l’avance en célébrant le 22 mars. C’était hier une journée Mai 68 sur France Inter, qui a pris de l’avance en célébrant le Mouvement du 22 mars. L’évocation des événements m’incline à estimer qu’une des raisons qui me font adhérer avec enthousiasme aux idées du mouvement agile, c’est qu’elles me rappellent l’esprit de Mai 68, qui a irrigué mon adolescence.

Le retour de l'autogestion

Tiens, les méthodes agiles reprendraient des idées de mai 68 ? Hier soir, je suis allé au cinéma voir Les LIP, l’imagination au pouvoir qui revient sur cette expérience d’autogestion des années 70. Les méthodes agiles reprennent cette idée d’organisation sans hiérarchie autoritaire : on y parle d’équipe investie avec le pouvoir et l’autorité pour faire ce qu’elle a à faire[1] ou qui s’organise par elle-même. C’est une des différences majeures[2] avec les méthodes traditionnelles[3].

Ségolène est plus agile que Nicolas

Agilité politique Comme je suis de près la campagne électorale, il m’arrive de comparer les propositions des candidats par rapport à ce que je défends sur ce blog, dans un autre domaine certes, les valeurs et pratiques de l’agilité. Sans aller jusqu’à noter les candidats comme le fait l’alliance pour la planète sur l’écologie, j’ai relevé des différences importantes. D’un côté, Ségolène Royal : se réfère dans pratiquement tous ses discours à l’agilité.