post-it

Chapitre dix-sept

Depuis son lancement, plus de 10.000 exemplaires de mon livre Scrum ont été vendus. Pour ces lecteurs, que je remercie bien chaleureusement, je fournis régulièrement des suppléments en ligne. Voici ceux qui portent sur Scrum et les outils, le chapitre 17 de la troisième édition, qui a été publiée en juin 2014. Le but du chapitre L’objectif de ce chapitre est de vous parler de tous les outils qui aident à faire ce qui a été présenté dans les chapitres précédents.

Préface de Kanban pour l'IT, troisième partie

Kanban pour l’IT, le livre de Laurent Morisseau, deuxième édition, troisième partie de la préface. En remontant le fleuve. De l’Agilité vers le flux Les méthodes agiles ont permis une évolution décisive vers la notion de flux. D’abord, en regroupant toutes les entrées d’un processus de développement en un seul artefact, le fameux backlog. La première marche vers le flux est là, avec le backlog en entrée qui se transforme en produit partiel potentiellement livrable, comme dans le schéma Scrum si répandu.
Tableau à 2 niveaux

Tableau à 2 niveaux

Ceci est un tableau Scrum, avec : une colonne pour les stories du sprint, 3 colonnes pour les tâches. Voici un tableau un peu plus large : On pourrait penser qu’on est passé à du Kanban, mais non, c’est toujours du Scrum. Au tableau précédent, on a simplement ajouté les colonnes pour les états possibles d’une story : 4 colonnes à gauche pour la vie de la story avant le sprint, une colonne à droite pour les stories finies[1].
La porte des travaux

La porte des travaux

Le jardin, je m’y suis remis et c’est l’époque où il y a plein de choses à faire. L’an dernier, j’avais utilisé iceScrum avec du ScrumBan pour les travaux de jardin. Mais depuis le dernier printemps j’ai changé la porte de mon bureau. Elle est blanche et lisse. Bref, tout à fait apte à y coller des post-it. Et une porte avec des post-it, c’est pratique pour le management visuel. Il y a la porte des feedbacks que j’utilise maintenant -plus ou moins- en formation.

Des chaussures aux étoiles

Agile dans tous les domaines. En tant que consultant, j’ai la chance de travailler dans des domaines variés. Après avoir accompagné Sarenza.com dans sa transition radicale et à grande échelle à Scrum[1], j’interviens sur le projet Sirius du CNES avec Thalès. Il s’agit de développer le patrimoine de base de la dynamique du vol, sur lequel viendront se construire les futurs outils opérationnels pour les mises à poste et maintien à poste de satellites.
Le jeu de la randonnée en montagne

Le jeu de la randonnée en montagne

The Climbing Game. Je suis joueur : après avoir lu le billet de Gokjo Adzic hier, j’ai utilisé le jeu de la randonnée en montagne au début de ma formation Scrum dès aujourd’hui. D’habitude je demande aux participants à mes formations quelles sont leurs attentes en leur demandant d’écrire ça sur des post-it de façon individuelle. Le jeu de la randonnée en montagne permet d’aller plus loin. Premier atelier collectif, il facilite la constitution du groupe et c’est important dans une formation inter-entreprises.

SigmaT18 à la Maison

Après la Cantine, la Maison. Après des années passées à l’Université Paul Sabatier, le SigmaT de mars s’était délocalisé à la Cantine de Toulouse. Il se tiendra cette fois à la Maison des Associations de Toulouse. Cette dix-huitième édition sera placée sous le signe de l’innovation avec l’agilité. Voici le pitch de la session Retour d’expérience réussi de Scrum pour le projet innovant Webinage (réseau social pour les personnes dépendantes) :
ScrumBan au jardin

ScrumBan au jardin

Quand je suis au jardin, il m’arrive, pendant que j’y vaque, d’avoir besoin d’un outil et de l’aller chercher. Souvent, je m’arrête en chemin, attiré par une fleur de ciste qui éclot ou par une mauvaise herbe qui dépasse, et je me mets à vaquer à autre chose. J’ai tendance à ne pas finir ce que j’ai commencé. La plupart du temps, cela n’a aucune importance, le jardin, c’est pour le plaisir, pas question de m’imposer quelque contrainte genre du Scrum.

Formation Scrum en avril à Toulouse

J’ai organisé 3 sessions de ma formation Scrum en inter-entreprises à Toulouse en 2010. A chaque fois, parmi les participants, il y avait un demandeur d’emploi, que j’avais invité. Cette fois, n’en connaissant plus susceptible d’être intéressé, je passe une annonce : si une personne en recherche d’emploi est intéressée par une formation Scrum, qu’il me contacte directement en m’expliquant sa situation. Je réserve une place gratuite pour un demandeur d’emploi.

Les tâches en couleurs

Il n’est pas question de lessive (on est mardi), mais de management visuel. Un utilisateur d’IceScrum a déposé une demande d’évolution dans le bac à sable en ligne. Il nous dit : Dans un environnement de production, vous avez souvent différents groupes de personnes qui sont responsables d’accomplir des tâches spécifiques. Par exemple, vous pourriez avoir des artistes, des designers, des programmeurs sur différents domaines, des testeurs…, tous ayant des compétences différentes.
L'estimation par similitude d'effort

L'estimation par similitude d'effort

Une alternative au Planning Poker pour faire vite une première planification de release Pour estimer les stories du backlog, le Planning Poker est une pratique désormais populaire[1]. Une séance de Planning Poker prend du temps. Pour estimer un backlog initial de 30 à 50 stories, il faut compter une demi-journée. Trop long pour être pratiqué dans une formation. Depuis 2 ans et demi et la lecture du billet Affinity Estimating de Kane Mar, je l’ai remplacé par l’estimation par similitude.
Le kit 2010 du formateur

Le kit 2010 du formateur

Je commence une nouvelle formation de 3 jours ce matin. L’occasion de voir l’évolution du matériel. Après celle de 2007 et celle de 2009, voici un aperçu de ma panoplie de 2010 : Il y a toujours les post-it et les cartes pour le planing poker. La tomate qui me servait de timer est remplacée par mon HTC Desire qui a plein d’applis permettant de gérer le temps. Demain pour ma formation, je vais essayer _agilelyTimer de Pyxis, que je viens d’installer, pour “timeboxer” les ateliers.
Demo Cup à l'Open World Forum

Demo Cup à l'Open World Forum

Cet après-midi à 14 heures aura lieu la grande finale pour désigner les prestigieux lauréats de l’Open Innovation. Open, car c’est dans le cadre de l’Open World Forum qui se tient depuis hier à Paris. Parmi les 13 finalistes, il y a iceScrum ! La “compétition” se déroule avec des démos des finalistes sélectionnés. On y retrouve quelques pratiques agiles : la présentation ressemble à une revue de sprint, puisqu’elle se base exclusivement sur une démo en live.
Un an de tweets

Un an de tweets

Logo Twitter Ca fait un an pile que je suis sur Twitter. J’ai aujourd’hui 357 abonnés sur twitter et je suis dans 48 listes, c’est dingue. J’ai fait près de 1000 tweets (ça fait en gros une moyenne de 3 par jour), alors évidemment depuis, je blogue un peu moins : tous les billets courts que j’écrivais pour annoncer des événements, par exemple, j’en fais plutôt des tweets. C’est encore plus vrai pour mes lectures : avant je parlais des billets et articles que je lisais, maintenant je tweete le lien, et encore pas toujours, parfois d’autres l’ont fait avant moi et je me contente de retweeter.

Formations Scrum à la rentrée

J’organise deux nouvelles formations publiques à Scrum : du 22 au 24 septembre à Paris, en collaboration avec Ideia, du 4 au 6 octobre29 novembre au 1er décembre à Toulouse. Dans ces formations, je fais partager mon expérience, comme dans mon livre, avec une pédagogie basée sur l’apprentissage par la pratique : les 2/3 du temps sont passés en ateliers et travaux pratiques. Pour en savoir plus :
Colonnes coulissantes

Colonnes coulissantes

Un tableau des tâches sert à montrer l’avancement des travaux pendant le sprint, c’est une représentation physique du plan de sprint. Dans un tableau de sprint, il y a une première colonne pour les stories, puis 3 autres pour les tâches, permettant de suivre l’avancement de celles-ci : à faire en cours fini tâches en couleur Au début du sprint, toutes les tâches sont dans la colonne à faire. Ensuite au gré des progrès de l’équipe, elles passent dans les colonnes en cours puis fini.
Agile France, la conférence bon enfant

Agile France, la conférence bon enfant

J’ai pris beaucoup de plaisir à participer à la grande conférence sur l’agilité la semaine dernière, au chalet de la porte jaune du bois de Vincennes. Peut-être que le lieu contribue à l’atmosphère. Quand j’allais dans les conférences sur le génie logiciel dans les années 90, j’ai le souvenir d’un hall de parc d’exposition avec des stands d’exposants et des salles impersonnelles. Rien de tout cela ici : on pouvait aller suivre des sessions à la fermette ou au chalet ou se promener près du lac ou s’asseoir sous les frondaisons pour discuter le bout de gras.
Le backlog pour ma présentation à Agile France

Le backlog pour ma présentation à Agile France

Donc je vais à la conférence Agile France lundi et mardi prochains. Je vais assister à plein de sessions qui s’annoncent intéressantes. Et mardi j’anime une session sur iceScrum dans la catégorie Outils. Comme je l’ai dit il y a quelques jours, je vais essayer de rendre ça intéressant et interactif en sortant du cadre de la démo d’un outil. Ce sera une sorte d’open camp géré à la Scrum.

Scrum avec un outil

Post-it physique ou virtuel ? Dans les commentaires de mon billet “le post-it défie le temps", noname vitupère contre le post-it [1]. A l’opposé, on voit régulièrement sur les blogs des billets pour promouvoir le post-it et vouer aux gémonies l’outil informatique. En voici un qui est intéressant, avec des arguments : http://nigelonagile.com/2010/04/27/no-wonder-agile-guys-shun-tools/[2]. C’est à chaque équipe de se déterminer et de choisir l’outil qui lui convient le mieux. Évidemment la dispersion géographique est un élément important et influe sur le choix : moins facile avec les post-it quand toute l’équipe n’est pas dans le même espace.
Combattant du tableau blanc

Combattant du tableau blanc

L’utilisation du tableau des tâches avecdes Post-it est devenue une pratique courante (mainstream) pour les équipes agiles. Par contre, ce que je vois beaucoup moins souvent affiché sur les murs, ce sont des schémas. Par exemple un schéma de l’architecture du logiciel ou un modèle métier des concepts manipulés ou un digramme de séquence expliquant un comportement représentatif. Pourtant ce sont des artefacts qui sont particulièrement utiles pendant les réunions d’équipe, notamment la réunion de planification du sprint, et aussi tout au long de la journée, ne serait-ce que pour conforter un développeur dans ses choix ou faciliter une discussion impromptue.