Product owner

L'impact sur le vivant comme critère pour définir les priorités

L'impact sur le vivant comme critère pour définir les priorités

Nous voulons des coquelicots !

Le manifeste agile met en avant la collaboration avec le client plus que la négociation du contrat. Dans notre précédent article, nous avons constaté qu’en fait, sur le terrain, ce qui s’est passé dans les équipes agiles, c’est :

la coopération avec le Product Owner plus que la collaboration avec le client

C’est bien. Mais il est temps d’aller encore plus loin.

Coopération plus que collaboration

Coopération plus que collaboration

La coopération est une quête de connaissance partagée

Cet article fait suite au commentaire d’Aurélie sur Twitter à propos du manifeste agile radical. Elle nous dit :

… le lien entre le réchauffement climatique et la collaboration avec le client n’est pas clair pour moi

Je tente donc de contribuer à plus de clarté.

L'équipe PermaBio

L'équipe PermaBio

Faites connaissance avec les membres de l'équipe et apprenez à les reconnaitre ; vous les retrouverez tout au long de l'histoire

PermaBio est l’exemple qui sert de fil rouge dans L’art de devenir une équipe agile. Dans le premier chapitre, nous avions fait connaissance avec Pierre, le fondateur, qui nous avait donné sa vision, décrit le service et expliqué pourquoi l’agilité lui semblait la bonne approche.

Nous allons maintenant faire connaissance avec cette équipe.

Tenir le rôle de Product Owner

Tenir le rôle de Product Owner

Chapitre 4 : il existe depuis la première édition, le titre a légèrement évolué pour alignement avec les autres chapitres ; le rôle est présenté dans son écosystème ; les antipatterns montrent des erreurs fréquentes

Le Product Owner raconte des histoires.

Le backlog est PROUVÉ

Le backlog est PROUVÉ

Un acronyme pour se souvenir des caractéristiques d'un backlog

En première approche, le backlog est simplement la liste des choses à faire par l’équipe. Cependant, il possède quelques caractéristiques remarquables, qui forment l’acronyme PROUVÉ. Public : le backlog est public pour favoriser la transparence et faciliter le feedback. Réduit : le backlog est de taille réduite pour favoriser la visibilité et faciliter son usage. Ordonné : le Product Owner cherche à maximiser la valeur procurée aux utilisateurs tout en minimisant le travail pour y arriver ; il utilisera ces critères pour définir l’ordre dans le backlog.

Scrum 3.0

Une initiative qui n'a pas survécu longtemps

Doug Shimp et Dan Rawsthorne sont les auteurs du livre Exploring Scrum. À mon avis, ce livre est le meilleur qui existe sur Scrum en anglais, le plus fouillé et le plus innovant tout en restant dans l’essence de la méthode. C’est pourquoi je porte une grande attention à l’article Scrum3.0 qu’ils viennent de publier. On y retrouve l’approfondissement de quelques sujets déjà abordés dans leur livre. Parmi leurs propositions :
Premier Cube à Toulouse dans une semaine

Premier Cube à Toulouse dans une semaine

Le premier Cube à emporter de 1CUBE&GO, que j’anime à Toulouse le 13 décembre, s’intitule “Exprimer et formaliser le besoin”. Ce Cube a déjà eu lieu avec succès à Lyon et d’autres Cubes se déroulent maintenant dans toute la France, avec des animateurs locaux qui se basent tous sur le même concept. => En savoir plus sur le concept de 1CUBE&GO. Pour les Cubes, je reprends la formule de l’invitation gratuite pour un demandeur d’emploi que j’avais mis en place pour mes formations Scrum inter-entreprises.

Une journée de Product Owner

Passons la journée avec Céline la productoneuse

Dans l’édition 4 de mon livre, j’ai ajouté des descriptifs d’une journée typique d’un ScrumMaster et d’un Product Owner.

Après Nicolas, le ScrumMaster chez Peetic, c’est le tour de Céline, la productoneuse.

Ma présentation au ScrumDay 2014

Ma présentation au ScrumDay 2014

Les nouveaux outils du Product Owner

Jeudi c’est le ScrumDay. J’y présenterai “Les nouveaux outils du Product Owner”. Ma session aura lieu à 14h, grand ballroom, salon G, c’est dans le programme. Les nouveaux outils du PO - ScrumDay 2014Voici une idée de ce que je vais présenter[1]. Un grand merci à Laurent Meurisse et Stéphane Langlois pour leur feedback sur cette présentation. Jeudi, je participerai également à la Coach Clinic et je serai à l'Openspace vendredi matin.
Speaker au ScrumDay

Speaker au ScrumDay

Ma proposition Les nouveaux outils du Product Owner a été retenue pour le ScrumDay

Voici ce que j’ai proposé : Thématique Le rôle du PO aujourd’hui et sa vision produit dans l’entreprise Résumé Pour définir un produit, en allant de la vision jusqu’à un backlog contenant des stories prêtes pour le sprint, le Product Owner dispose maintenant de nouveaux outils, que l’Agilité a récemment adoptés. L’objectif de cette présentation est de montrer les nouvelles pratiques de définition de produit, avec un focus sur le rôle de Product Owner.

Story Dojo

Un atelier pour apprendre à faire pousser, en équipe, de belles stories

J’avais entendu parler du PODojo, atelier destiné aux Product Owners pour s’améliorer par la pratique. Le PODojo est au PO ce que les coding dojos sont aux développeurs. Il s’en était déroulé quelques uns lors des conférences agiles l’an dernier. Lors d’une formation PO que nous animions ensemble, Alexandre Boutin m’a proposé d’inclure un PODojo. Les 16 participants ont travaillé en 3 groupes, tous sur la même story. Je ne rentre pas dans les détails mais cela s’est très bien passé.

Formations à la demande en 2014

En bon artisan de la formation inter-entreprises, je cherche à atteindre la MVS avant d’investir dans l’organisation d’une session. Plutôt que de proposer plein de dates dans un catalogue et d’en annuler les 3/4 comme le font la plupart des organismes de formation industrielle, j’ai décidé, en accord avec les camarades de la Fédération Agile qui animent avec moi, de n’officialiser la date d’une session qu’une fois sa viabilité assurée.
Chapitre trois

Chapitre trois

Dans la série Suppléments en ligne, voici le Product Owner

Pendant les vacances, j’ai commencé une série de billets visant à apporter des informations additionnelles aux lecteurs de mon livre Scrum. Après le premier chapitre, le chapitre deux, voici le chapitre trois. Ce chapitre est le premier que j’ai vraiment écrit. C’était en juin 2009. J’avais déjà publié plus de 500 billets de blog à l’époque, dont un nombre significatif évoquaient le Product Owner. J’avais commencé par ce chapitre parce que le PO était un sujet que j’estimais bien maîtriser.

Formations Scrum, Jeux, Kanban

Scrum, Dan, Don

Avant de parler de mes formations Scrum, un coup de pouce à deux initiatives originales : une avec Don et l’autre avec Dan.

Feedback rapide avec EYODF

Feedback rapide avec EYODF

Eating Your Own Dog Food

La meilleure formule pour avoir un feedback très rapide : mangez votre propre nourriture pour chien ! J’ai redécouvert cette métaphore qui date déjà de quelques années : Eating Your Own Dog Food. L’idée est que ceux qui développent soient les premiers utilisateurs, dans les cas où c’est possible. Le premier bénéfice est le feedback rapide. Cela favorise aussi la confiance des futurs utilisateurs qui vont se dire :
Bac(klog) de culture

Bac(klog) de culture

Avec le beau dessin de Patrice, mon illustrateur bien aimé

J’écris l’édition 3 de mon livre Scrum. Quand mon éditeur m’avait suggéré cette nouvelle édition, j’avais demandé ici dans ce billet ce qu’il paraissait intéressant d’y ajouter. Dans son commentaire, FXMaq m’a orienté vers le mûrissement de backlog. Bonne idée. En fait j’en parle déjà dans l’édition deux. Dans le §5.4.2 donc à la fin du chapitre sur le Backlog je conseille dans les choses à essayer de “Cultiver son backlog”.