risque

Risques dans la mise en oeuvre de Scrum

Une équipe qui passe à Scrum doit faire face à plusieurs risques. Risque d’oublier les pratiques d’ingénierie Une équipe qui reste dans le cadre Scrum et qui ne met pas en place de pratiques d’ingénierie pour respecter sa signification de fini (ou qui n’applique pas la pratique « signification de fini ») va se heurter rapidement à des difficultés. Scrum permet de les révéler mais c’est à l’équipe de faire les efforts pour les mettre en place.

Vocabulaire imprécis

Entrer dans le domaine de l’Agilité implique d’acquérir un nouveau vocabulaire. C’est vrai en particulier avec Scrum et ses métaphores sportives (sprint, mêlée). Comme la plupart des termes viennent de l’anglais, le vocabulaire subit les aléas liés à la traduction. Ou à la non traduction si on garde le mot anglais. Pour ne pas ajouter à ces difficultés de communication, il convient d’utiliser le bon vocabulaire. Lors de présentations ou de discussions, j’ai relevé des mots ou des expressions, qu’à mon avis, il vaudrait mieux éviter.

La 3ème question

Lors du scrum quotidien il y a 3 questions. Les 2 premières sont simples, il s’agit de dire ce qu’on a fait et ce qu’on va faire. La troisième question c’est un peu plus délicat. Officiellement et en anglais[1], c’est What impedes you from performing your work as effectively as possible? En français, cela donne : Qu’est-ce qui te[2] gêne pour réaliser ton travail aussi efficacement que possible ?