shu ha ri

Au commencement avec Scrum, soyez shu

Shu Ha et Ri correspondent aux phases d’apprentissage d’un élève

Je commence avec cet article une nouvelle série, qui sera constituée des compléments à mon livre pour l’édition 4. Cette fois, les compléments vont porter sur des notions apparues dans cette nouvelle édition. Le premier article concerne le Shu Ha Ri. Shu Ha Ri, où j’en parle ? L’index de mon livre indique que je cite Shu Ha Ri trois fois : page 11 (chapitre Scrum dans le mouvement agile), page 166 (chapitre Contextualiser Scrum) et page 283 (chapitre Transformer les organisations).

Arrêter Scrum pour le flux, mmmmh !

Parmi les raisons évoquées par ceux qui disent “on arrête Scrum pour passer au flux”, certaines m’apparaissent très discutables : les réunions prennent trop de temps, le sprint est un carcan qui met la pression sur les équipes, on déploie à un rythme différent du sprint, alors pourquoi le garder ? En effet, on peut rétorquer que ce ne sont pas des réunions, que si on y regarde de plus près ce sont souvent les estimations qui prennent du temps et qu’on peut tout à fait les supprimer en continuant Scrum.