vélocité

Glossaire T-V

Voici la dernière partie du glossaire que j’ai ajouté à l’édition 4 de mon livre Scrum : Tâche : travail contribuant à une story, n’apporte pas de valeur par lui-même. Taille (de story ou feature) : attribut estimé (en points) indiquant quelle part de backlog sera réalisée. User story : story qui apporte de la valeur à une ou plusieurs parties prenantes qui utilisent le produit. Tableau de sprint : sert à montrer l’avancement des travaux pendant le sprint, c’est une représentation physique du plan de sprint.

Mon sondage sur la vélocité

En février, j’avais lancé une enquête “Quelle est votre vélocité moyenne ?” Je donnais comme réponses possibles des plages soigneusement sélectionnées pour une vélocité d’équipe. J’avais ajouté une réponse “je ne sais pas”, c’est classique dans une enquête. Et puis, comme j’étais bien conscient que mon enquête revenait plus ou moins à comparer des vélocités d’équipes différentes, j’avais ajouté une dernière réponse : “C’est du pipeau cette enquête”. Donc ça donnait ça :

Quizz, la question 6 sur la planification de sprint

La question était la suivante : La vélocité des 2 sprints passés est 13 puis 11. A la fin de la planification de sprint, l’équipe est prête à mettre 20 points dans le sprint. Vous êtes Product Owner, quelle est votre réaction ? C’est un QCM avec 4 choix possibles, comme les questions précédentes. Il fallait choisir parmi les réponses que je proposais[1] : Voyant l’équipe motivée, vous essayez d’ajouter une autre story.

Vélocité, productivité et rock'n roll

Une autre vue sur l'estimation en points, sans la perplexité et la complexité

Franck (@DirtyF) m’a demandé ce que je pensais de Perplexité, complexité, vélocité …une autre vue. L’article est une réaction à Perplexité, complexité et vélocité de Christophe Thibaut. J’avais parcouru le billet original; l’histoire est vraiment très bien racontée mais le fond du message m’avait laissé …perplexe. Après sa lecture, Eric Daspet (@edasfr) a été aussi assailli par le doute. Je suis d’accord avec lui sur plusieurs points : sa réticence à estimer uniquement en fonction de la complexité fonctionnelle, l’oubli des estimations sur les travaux techniques, la confusion entre vélocité et productivité.
Estimation en points

Estimation en points

Arrêtez les hommes-jour

Dans ma formation de la semaine dernière, il y avait un peu plus de la moitié des participants qui pratiquaient déjà Scrum, plus ou moins. Mais au moment de parler de planification de release agile, quand je leur ai posé la question “Estimez-vous en points ?”, il s’est avéré que leurs estimations se faisaient plutôt en jours. Certains avaient essayé les points et avaient abandonné devant les nombreuses réticences de leurs équipes.

Atelier iceScrum organisé par la SigmaT

Un atelier mené de façon agile. Organisé lundi soir à la maison des associations, l’atelier iceScrum reprenait le format de ma session à la conférence Agile France, avec un peu plus de temps. Nous avions le même backlog de départ. Nous avons pu dérouler et finir les stories suivantes, dans l’ordre : Historique du projet Le minimum pour démarrer un sprint Tests fonctionnels (storytests) Constitution du backlog initial (features, stories) Planification de release Backlog de sprint (tâches et suivi du sprint) Les rôles Scrum avec iceScrum Architecture et technos dans l’outil Le futur d’iceScrum Soit une vélocité de 34 pour 1h30.
Le post-it défie le temps

Le post-it défie le temps

Le post-it a 30 ans et il est toujours agile

Le post-it éternel ! Cet article (extrait du Monde je crois) que Josiane a envoyé à l’équipe TEC[1] ne parle pas des méthodes agiles, mais il aurait pu, tant le post-it est associé à leur usage : on reconnait tout de suite les équipes agiles avec leurs murs décorés de notes multicolores. Avec l’essor de Scrum, je pense que les ventes de post-it ont augmenté. Certains suggèrent qu’il doit y avoir un marché pour le post-it réutilisable dans une optique de développement durable.
Fluctuation des indicateurs

Fluctuation des indicateurs

Mon livre est sorti depuis presque un mois.

La publication est une étape importante et je pensais être libéré une fois que ce serait fait. Mais non, il reste l’inquiétude de savoir s’il sera bien reçu. Je suis à l’affût de tout ce qui pourrait me donner la tendance. Comme indicateur, il y a bien sûr les commentaires et critiques qui sont publiés. Les avis sont plutôt positifs et cela est déjà un bon indicateur, mais qu’en est-il des ventes ?

La capacité corrigée des variations saisonnières

J’avais entendu parler une première fois de coefficient de focalisation en interviewant une équipe il y a quelques mois, sans y prêter une attention particulière. Mais récemment, quand 2 autres équipes Scrum ont évoqué devant moi ce coefficient, je me suis dit que ça venait d’une source unique. Effectivement, dans la traduction française du Scrum and XP from the trenches de Kniberg, on trouve de la focalisation en masse. 30 occurrences !
Ma conférence sur les estimations, les mesures et les indicateurs agiles

Ma conférence sur les estimations, les mesures et les indicateurs agiles

C'est promis, je ne parlerai pas de CMMI

Ma présentation “Estimations, mesures et indicateurs agiles” pour Agile Toulouse c’est demain à 14h30. C’est en plein dans l’heure de la sieste (si j’en vois un qui somnole, je l’envoie dans la session XP Game qui a lieu en parallèle, ça va le réveiller de gonfler des ballons. Ou alors faire du TDD dans le dojo, ça lui apprendra la dure voie de l’agilité). Oui, il y a 5 sessions en même temps : ma présentation est cataloguée conférence, il y a un retour d’expérience, une présentation d’outil et deux ateliers donc.

Bonnes mesures

Estimations, mesures et indicateurs agiles

C’est le titre de la présentation que j’animerai le 22 octobre à 14Hh30 au cours de l’étape toulousaine de l’Agile Tour. Cette année, il y aura une vingtaine de sessions dans la journée avec 3 ou 4 en parallèle, il faudra choisir. Pensez à vous inscrire. Cette présentation s’adresse à des personnes connaissant et appliquant les méthodes agiles. Comme dans les projets traditionnels, les indicateurs d’un projet agile servent à prendre des décisions en connaissance de cause, à savoir quelles améliorations apporter, à motiver l’équipe et assurer la confiance des intervenants.

40% de sprints en moins

Avec la canicule qui sévit en ce moment, les footballeurs font moins de sprints. Et pour les équipes Scrum, ça a quel effet la canicule ? Ce n’est pas 40% de sprints en moins, mais cela peut avoir un impact sur la vélocité pour ceux qui n’ont pas la clim (à cause du temps passé pour aller chercher les canettes) ? Des obstacles supplémentaires ?

Les fonctions d'un outil Scrum

Le groupe de discussion Scrum de Montréal s’interroge sur les outils pour Scrum. Je reprends leur compte-rendu en donnant mon point de vue d’utilisateur, de consultant et aussi de Product Owner d'IceScrum. On souhaite tout de même conserver le mode papier Chaque fois que c’est possible il faut privilégier un tableau des tâches mural pour la gestion des tâches pendant le sprint. Je conseille aux utilisateurs d’IceScrum s’ils sont tous dans le même bureau de préférer les post-it sur le mur au backlog de sprint de l’outil.
Le burnup

Le burnup

Le burndown chart montre bien ce qui reste à faire, mais on n’y voit pas les évolutions de périmètre. Il y a 2 ans, j’avais présenté l'intérêt du burnup à 2 courbes pour pallier ce manque du burndown. J’avais fait un schéma à la main pas très beau. Maintenant qu'IceScrum produit plein de graphiques, dont le burnup, j’en profite pour réactualiser sa présentation. Le burnup présente 2 courbes : la verte qui est fini la bleue le périmètre du projet Pour chaque sprint, ce graphique demande de collecter 2 valeurs pour construire ces courbes.

Symptômes de la dette technique

Suite à mon premier billet sur la dette technique nique nique, Olivier nous donne une idée pour la mesurer : Estimer l’écart de coût d’une histoire utilisateur entre l’instant présent et le début du projet Essayons. Il nous faut 2 histoires utilisateur de même taille. Par exemple lors d’une séance de Planning Poker, deux histoires qui ont été estimées toutes les 2 à n points. L’estimation a eu lieu au début du projet.
Plan de release en couleurs

Plan de release en couleurs

C'est facile avec iceScrum

Un plan de release présente les itérations à venir et le contenu prévu de ces itérations. Ce contenu consiste en des éléments du backlog de produit. Présenté sous forme de tableau, un plan de release est facile à comprendre. Il constitue un outil de communication important avec tous les intervenants du projet. Voici un exemple du plan de release du projet IceScrum. La release apparaît dans le bandeau supérieur, avec ses attributs.