xp

Le plugin XP est disponible

Eclipse Process Framework publie un plugin Extreme Programming Le projet EPF a publié la première version du plugin XP. En fait il s’agit d’une mise à jour adaptée au Composer EPF d’un processus (ça ne s’appelait pas encore un plugin) réalisé avec le Rational Process Workbench il y a 5 ans par Object Mentor, la société de Robert Martin (Uncle Bob). A la différence du plugin Scrum que j’ai réalisé, le plugin XP ne comporte qu’une partie méthode, c’est à dire la description des rôles, produits et définitions de tâches, plus des guides.

Prévisions sur l'Agilité en 2007

Janvier c'est l'époque des voeux et des prévisions

Je viens de lire les prévisions de Fred Cavazza sur le Web2.0 et les anticipations de Louis Naugès sur la bureautique2.0. Et si on faisait l’exercice pour le domaine des méthodes Agiles ? Je n’ai pas la prétention de prédire quoi que ce soit, mais je peux me servir des études que j’ai récoltées en 2006 [1] pour en déduire quelques tendances sur ce que devrait être la diffusion des méthodes Agiles en France en 2007 :

Discussion sur les mérites du 'Pair Programming'

Un article d'InfoQ: Debating the Merits of Pair Programming rappelle que la programmation en binôme est un sujet des plus discutés parmi les pratiques que propose Extreme Programming. La lecture de l’article et des études référencées donne de quoi se faire une idée. Mais le mieux est encore d’essayer. C’est ce que mes étudiants vont faire dans les jours qui viennent sur leurs projets. Le contexte s’y prête assez bien : début janvier chaque équipe [1] passe de 5 à 10 ou 11 personnes.

XP et Scrum

Sur le forum Scrum, un étudiant demande des commentaires sur sa thèse qui porte sur l’association de XP et Scrum. Il appelle ça xP@Scrum. Il a manifestement beaucoup utilisé le copier-coller… Ron Jeffries s’en est vite aperçu. En fait l’intégration de XP dans un cadre Scrum se pratique déjà. Sur des projets récents j’ai utilisé ou fait utiliser les techniques suivantes d’origine XP (sans parler de ce qui est commun aux 2) : user stories, estimation en groupe (planning game), remaniement (refactoring), développement dirigé par les tests (TDD) -la plus difficile à mettre en place-, binômage (pair programming).

User Stories

Lors des derniers projets auxquels j’ai participé ou que j’ai coachés, les exigences ont été définies par des “user stories”. J’ai depuis longtemps utilisé, et intensivement, les cas d’utilisation. J’ai pratiqué et recommandé le développement par itérations guidé par les cas d’utilisation(use case driven). Je trouve toujours que c’est une technique intéressante pour spécifier (bien qu’elle soit souvent mal utilisée). Cependant elle ne permet pas, à elle seule, de bien gérer le contenu des itérations.