Limiter le bac de sprint

Lors de la planification de sprint, l'équipe se met d'accord avec le Product Owner sur une liste de stories. Elle identifie le travail à faire pour réaliser ces stories, travail qui est enregistré sous forme de tâches.

Cela présente l'avantage de permettre à l'équipe de connaitre l'ensemble des travaux attendus pour le sprint. Mais cela ne facilite pas la prise en compte des changements pendant le sprint. Il est parfois nécessaire, sans changer le but du sprint, de prendre en compte des travaux non prévus au début du sprint.

Lire la suite...

Chapitre sept

Dans la série Suppléments en ligne de mon livre Scrum, voici la réunion de planification de sprint, qui constitue le chapitre 7.

Ce chapitre fait partie de ceux que j'ai réécrits pour l'édition 3.

Lire la suite...

Scrum Guide 2013 et pablotages

Ken Schwaber et Jeff Sutherland, les fondateurs de Scrum, ont mis à jour le Scrum Guide. Pablo en a fait son décodage.

Lire la suite...

Chapitre deux

Des sprints pour une release.

Lire la suite...

Montrer les conditions d'acceptation sur le tableau

Une story possède des conditions d'acceptation. Ces conditions sont définies, pour la plupart, avant le sprint où la story est réalisée. Cela peut même être une exigence pour que la story soit déclarée prête et donc éligible pour le sprint qui commence.

Évidemment au moment où on la définit, la condition d'acceptation n'est pas vérifiée. Elle ne l'est pas non plus au lancement du sprint. Pour reprendre la signalisation usuelle, cette condition sera en rouge. Cela peut être visible sur le tableau du sprint.

Lire la suite...

Faut-il ré-estimer les stories pendant la planification de sprint ?

On arrive à la réunion de planification du sprint avec une liste de stories prêtes. Ces stories sont déjà estimées : c'est généralement une condition pour les considérer comme prêtes.

Leur estimation, faite par exemple avec un Planning Poker, date au mieux de quelques jours (lors des revues de backlog du sprint) et probablement pour certaines de beaucoup plus.

A la fin de la réunion de planification du sprint, on connaît beaucoup mieux la difficulté des stories, puisqu'on s'est mis d'accord sur les critères de réalisation et de finition, qu'on a des conditions d'acceptation et qu'on a identifié les tâches pour réaliser la story.

Faut-il ré-estimer ?

En général, non, il n’est pas utile de revoir l’estimation qui, rappelons-le, est relative.

Cependant il peut arriver pour une ou deux stories qu’on se dise que le 2 qui a été donné lors du Planning Poker devrait plutôt être un 5 ou un 8. Dans ce cas de différence manifeste entre son estimation initiale et le ressenti de l’équipe, il vaut mieux changer les points d'une story.

Les réunions d'un sprint

Les réunions d'un sprint

Lire la suite...

Déroulement de la réunion de planification du sprint

Ma présentation de la réunion de planification du sprint sur ce blog date d'un billet de 2007.

Depuis ça a changé.

Lire la suite...

Durée de vos sprints en 2013, résultats et commentaires

Le gagnant est ... le sprint de 2 semaines.

Lire la suite...

Sondage sur la durée de vos sprints

En 2009 puis en 2010, j'avais réalisé un sondage sur la durée des sprints. Le sondage était en ligne sur mon blog et ce sont donc mes lecteurs de l'époque qui y ont répondu.

Voici les résultats de 2010 et ceux de 2009.

J'avais utilisé ces résultats dans mon livre, §2.1.3 figure 2.5, page 17.

Il est temps de réactualiser ces chiffres, pour éventuellement insérer les résultats dans une nouvelle édition du livre, s'ils ont significativement évolué.

J'ai donc relancé un sondage, qui figure dans le bandeau de droite.

- page 2 de 6 -