Nos conseils
pour une gestion
agile réussie

Agile Pro

Les méthodes agiles prennent une place de plus en plus importante sur le marché, avec des résultats qui parlent d’eux-même. Il est donc naturel de se tourner vers ces nouvelles méthodes, mais par où commencer ?

Heureusement pour vous, nous vous avons concocté un guide intégral des bonnes bases à avoir pour mieux appréhender les notions-clés des méthodes agiles, et en particulier d’une de ces méthodes dont le nom revient souvent : le Scrum.

Avec Agile Pro, il est temps de passer à l’action et de plonger dans le monde innovant des méthodes agiles et des avantages compétitifs qu’elles offrent, tant d’un point de vue client que d’un point de vue entreprise.

Découvrez les bases de la méthode Scrum et de ses outils de suivi

Grâce à notre petit guide lexicologique, faites le point sur vos connaissances des méthodes agiles et équipez-vous de tous les outils pour mieux aborder cette philosophie de travail très différente des méthodes classiques.

Comprendre la méthode Scrum

La méthode Scrum est un cadre méthodologique basé sur des cycles de développement courts dans lesquels l’équipe, qui travaille sur un produit, s'adapte constamment, tout en maintenant l'utilisateur au centre du processus. Elle permet un développement par itération, avec tous les avantages que cela apporte : une progression visible, des résultats quantifiables, et des solutions repensées de manière dynamique. Pour bien comprendre cette méthode agile qui nous vient du domaine de l’informatique, il faut d’abord se pencher sur sa terminologie très anglophone. Product backlog, Burndown Chart, Scrum meetings et autres mots spécifiques n’auront plus de secrets pour vous à la fin de cet article !

Le Backlog : clé du management agile

Comprendre les atouts et les limites des méthodes agiles L'adaptabilité de la méthode agile en fait un formidable

En savoir plus

La méthode agile : principes et applications

Préparez soigneusement vos itérations de travail Il est essentiel de préparer les sprints d'un projet en amont,

En savoir plus

Itérations en pratique

Affinez votre lancement de production avec des outils puissants. Votre gestion des versions mérite le meilleur.

En savoir plus

La mise en production agile

Mettre en production son produit est toujours complexe. Le moment où tout le travail combiné des équipes est mis à disposition du grand public est chargé de questions : est-ce que tout va fonctionner comme prévu, comme testé ? Comment les utilisateurs vont-ils réagir au produit ?

Le release management, avec la méthode agile, propose un déploiement continu de ses versions dans le domaine informatique. Cela permet de réduire les cycles de développement, d’avoir des retours utilisateurs rapides, et de s’adapter rapidement aux changements possibles du marché ou aux bugs grâce à des patchs correctifs.

Comment bien construire sa mise en production agile ?

Lors de la mise en production agile d’un produit, il faut commencer par avoir une version basique de ce produit qui réponde aux User Stories les plus prioritaires. Dans le cas de notre exemple d’application qui permet de parcourir les collections des musées, cela serait de trouver des musées autour de soi et de pouvoir filtrer les expositions entre celles temporaires et celles permanentes.  On sort cette application en version dite alpha : c’est le squelette, l’armature sur laquelle il nous sera possible de déployer nos versions suivantes. Dès lors qu’une User Story est validée par le Product Owner, elle peut être mise en production. Cependant, cette méthode de mise en production demande une vigilance constante. Comment faire pour s’assurer qu’un ajout de fonctionnalités ne va pas déclencher de problèmes ?

Intégration continue et versioning

Derrière le terme d’intégration continue se cache un concept très simple : éviter les régressions du logiciel ou de l’application. Pour ce faire, on leur fait subir des tests de manière automatique.

Lors de la phase de production agile, seuls les tests automatisés sont permis : tous les tests humains auront dû être effectués auparavant. Si un souci est rencontré lors du déploiement de la nouvelle version, la mise en production sera arrêtée.

En savoir plus

Canary
deployment

La méthode dite du Canary deployment permet de choisir un petit échantillon d’utilisateurs et de leur proposer la nouvelle version d’un logiciel ou d’un produit. Autrefois très complexe à mettre en place, elle est aujourd’hui simplifiée par les environnements clouds, et recommandée pour se faire une idée du ressenti de la mise à jour sur ses utilisateurs à plus petite échelle.

Les autres utilisateurs restent sur la version précédente du produit le temps que les tests soient effectués en situation réelle. Si aucun problème n’apparaît (charge importante sur les serveurs, bugs, incompatibilité des fonctionnalités, etc.), on peut alors mettre en production cette version N+1.

En savoir plus