Avantages d'une release à date fixée

La technique des blocs de temps a du bon

Pour décider de la livraison d’une release, on a en gros 2 solutions :

  • dire que la release sera terminée quand le backlog sera vide. C’est ce qu’on appelle une release à périmètre fixé. La planification de la release permet d’estimer la date de fin.
  • définir une date de livraison et s’y tenir absolument. C’est une release à date fixée. Avec une planification de release, on peut estimer quels éléments du backlog devraient être finis à cette date.

On peut aussi décider de prendre une position intermédiaire avec la technique MoSCoW[1] préconisée par DSDM.

La release à date fixée présente de nombreux avantages :

  • elle donne un objectif à court terme, ce qui motive plus l’équipe. Une release à périmètre fixé peut durer longtemps : je connais un projet qui en est à sa 18ème itération et le backlog n’est pas encore vide…
  • elle demande obligatoirement une réflexion poussée sur les priorités des éléments du backlog par le directeur de produit
  • des éléments du backlog apportant peu de valeur ne seront pas développés
  • on peut détailler et décomposer les éléments du backlog au dernier moment possible, c’est à dire juste pour l’itération courante
  • on passe généralement moins de temps à estimer et planifier, puisque la date de livraison est connue

Notes

[1] Must have, Should have, Could have, Won’t Have

Voir aussi