Pas de relevé du temps passé sur les tâches

Le temps qui passe ne se rattrape pas

Dans un commentaire récent, Rémy me dit à propos du relevé des heures sur les tâches :

Cela est utile pour le burdown chart (cf. greenhopper par exemple, www.greenpeppersoftware.c… ) et nécessaire dans la gestion de projets pour pouvoir imputer dans les outils de gestion d’entreprise.

Il dit plus loin :

cela est aussi utile pour identifier rapidement des problèmes (estimation erronée et/ou le développeur ne s’en sort pas) et donc de trouver des solutions au plus vite.

C’est un sujet qui revient régulièrement, je l’ai déjà abordé, comme dans ce billet Pas de relevé des heures avec Scrum.

Ce dont il est question, ce sont les tâches d’un sprint. Pour une équipe de taille moyenne, il peut y avoir environ une cinquantaine de tâches dans un sprint. Pour chaque tâche, Scrum demande d’estimer le reste à faire, éventuellement actualisé quotidiennement. Le burndown chart de sprint est simplement une courbe montrant l’évolution du total de cette valeur pour toutes les tâches.

Dans son commentaire, Rémy suggère qu’on peut aussi avoir en plus le temps déjà passé sur la tâche. Implicitement son commentaire implique aussi d’avoir une troisième valeur associée à chaque tâche : son estimation (de reste à faire) initiale. Pour une tâche T au jour j du sprint, on aurait, par exemple, estimation initiale 10h, temps passé 6h, reste à faire 5h. Et cela pour toutes les tâches.

Pour les projets que j’ai suivis, collecter ces 3 valeurs, pour chaque tâche, puis les analyser aurait représenté une perte de temps. Et j’ai des doutes sur les bénéfices que cela aurait pu apporter :

  • on n’en a pas besoin pour produire un burndown chart de sprint
  • quel intérêt de se rendre compte que le temps passé sur une tâche ne correspond pas à l’estimation initiale ? Qu’on a estimé à 10h et qu’on va peut-être y passer 11h ? Je n’y vois que de la perte de temps à se poser la question.

Reste le dernier argument : c’est nécessaire d’imputer le temps passé pour le contrôle de gestion. Bien sûr c’est important par exemple pour connaître le budget consommé, mais pour cela il n’est pas nécessaire de compter le temps passé à un niveau aussi fin que celui des tâches. Il suffit de relever, comme d’habitude, le temps passé sur le projet pour chaque personne. D’ailleurs faire le total des heures passées sur les tâches du sprint ne donnerait pas le total du temps passé sur le projet, puisque les réunions ne figurent pas dans les tâches du sprint.

Voir aussi