Glossaire de l'agilité

Les mots de l'agilité

Glossaire de l'agilité
Sommaire

Depuis l’édition 4, un glossaire figure dans mon livre Scrum. Je l’avais voulu assez court (70 entrées) et avec des définitions brèves. Je l’ai remis à jour dans l’édition 5.

Et puis j’ai écrit L’art de devenir une équipe agile en changeant quelques mots dans mon vocabulaire pour faciliter un accès plus large et être plus agnostique. Dans le même esprit, j’ai supprimé quelques entrées et réorganisé le tout pour vous proposer ce glossaire vivant.

Les mots qu’on entend souvent

Il existe des mots en anglais (ou franglais) qu’on entend souvent, mais que je ne fais pas figurer dans ce glossaire parce qu’il existe un mot français équivalent, par exemple definition of done, team, daily scrum, feature…

Agilité
capacité (d’une équipe ou d’une organisation) à créer des produits ou services en procurant régulièrement de la valeur, tout en répondant aux changements, dans un environnement incertain et turbulent
C’est la définition donnée dans L’art de devenir une équipe agile, illustrée par Etienne Appert.
Backlog
dépôt des choses à faire, utilisé pour communiquer et, in fine, pour alimenter l’équipe.
Le backlog peut-être structuré en plusieurs parties. Le bac à sable, dépôt non ordonné des idées et propositions venant de tout le monde, constitue la plus usuelle.
Définition de fini
liste des vérifications permettant de s’assurer de l’état du résultat à la fin du sprint
La définition de fini s’applique à une story pour statuer sur sa finition (traduction de definition of done).
Déploiement
action d’installer une version du produit ou service sur un environnement, pour apprendre quelque chose.
Ce mot n’est pas spécifique de l’agilité, mais il mérite de figurer parce que l’agilité promeut un déploiement fréquent. On déploie souvent.
Équipe agile
groupe de personnes auto-organisé et pluridisciplinaire qui contribue à produire un résultat à chaque sprint.
L'équipe possède le pouvoir de décider comment faire le travail.
(Tableau) kanban
représentation d’un système montrant la vie de ses éléments disposés dans des colonnes selon leur état.
C’est la concrétisation de ce qu’on appelle le management visuel.
Mêlée quotidienne
rite de partage quotidien entre les membres de l’équipe permettant d’organiser la journée et de vérifier l’alignement sur l’objectif du sprint
Mêlée quotidienne est la traduction de daily scrum.
Objectif du sprint
bénéfice attendu à la fin du sprint, sur lequel s’engage l’équipe et qui détermine le succès du sprint
De façon similaire, on peut avoir un objectif de saison, voire un objectif de produit.
Obstacle
fait concret qui bloque ou ralentit le bon déroulement d’une ou plusieurs stories du sprint empêchant l’équipe d’avancer à son rythme
C’est la traduction de impediment.
Partie prenante
toute personne intéressée par le produit (ou service) développé par l’équipe
Partie-prenante est la traduction de stakeholder.
Planification de sprint
rite au tout début du sprint servant à déterminer l’objectif et à produire le plan de sprint
La planification de sprint (traduction de sprint planning) prépare le travail de l’équipe pour le sprint.
Plan de sprint
présentation de ce que fait l’équipe pendant un sprint, contenant l’objectif du sprint plus un sous-ensemble du backlog sélectionné.
Le plan de sprint (traduction adaptée de sprint backlog) peut être complété par les tâches associées aux stories sélectionnées
Produit
résultat du travail de l’équipe en vue d’impacter les parties prenantes ; un produit est développé de façon incrémentale et itérative, pour atteindre un objectif.
Le produit (ou service) c’est ce qu’on veut faire. En fonction de l’objectif (du produit), le backlog est élaboré ; à partir du backlog, l’équipe développe le produit petit à petit.
La mise en service est l’action de procurer de la valeur aux utilisateurs (et d’apprendre) en déployant une version du produit à leur intention.
Product Owner
personne de l’équipe ayant délégation des parties prenantes pour maximiser la valeur, et imputable du résultat auprès d’elles.
Product Owner est un rôle orienté produit.
Revue
rite en fin de sprint pour collecter le feedback des parties prenantes et prendre une décision sur la vie du produit
La revue de sprint est un peu plus qu’une démo.
Rétrospective
rite en fin de sprint pendant lequel l’équipe s’appuie sur le passé pour préparer un meilleur futur (en s’améliorant)
La rétrospective peut aussi se dérouler en fin de saison.
Scrum Master
personne au service de l’équipe, pour l’aider à réaliser les travaux demandés par le Product Owner, en appliquant Scrum dans le contexte de l’organisation
Scrum Master est un rôle orienté vers l’intelligence collective de l’équipe.
Sprint
bloc de temps fixé aboutissant à créer un résultat qui apporte de la valeur
Sprint est l’équivalent d’itération.
Le résultat du sprint est appelé à tort incrément du produit dans Scrum.
Story
élément du backlog, morceau de fonctionnalité qui apporte de la valeur à quelqu’un
Une story peut avoir un attribut portant sur sa taille estimée (en points) relative à la difficulté intrinsèque de l’élément, par rapport aux autres.
Une User story est une story qui apporte de la valeur à un utilisateur.
Valeur
estimation de ce qu’une fonctionnalité peut rapporter à des parties prenantes, souvent faite en relatif ; la valeur est un des critères de priorité pour ordonner le backlog.
La valeur métier, généralement associée à une valeur économique, n’est pas la seule valeur à considérer ; il y a aussi de la valeur d’apprentissage, de la valeur sociale et de la valeur apportée au vivant.
Vélocité
mesure de l’effort de l’équipe pendant un sprint, calculé avec les stories finies.
La vélocité n’est pas une mesure de productivité. Elle est utilisée pour prévoir à moyen terme, en se basant sur des mesures historiques.

Les mots que j’aimerais entendre

Des mots que j’aimerais bien entendre dans le domaine de l’agilité. Je les ai introduits dans le livre Scrum édition 5, pour mieux nommer des notions mal nommées.

Expert pour préciser la nuance avec partie prenante, prélude pour remplacer sprint zéro et saison pour remplacer release.

Et focalisation, une notion centrale dans mon livre L’art de devenir une équipe agile.

Expert
rôle ponctuel d’une partie prenante, à l’extérieur de l’équipe, qui possède une compétence nécessaire à l’équipe pour achever une ou plusieurs stories d’un sprint.
Focalisation
capacité d’une équipe à fournir, à la fin de chaque sprint, un résultat qui apporte de la valeur.
la focalisation est un palier dans le modèle Agile Fluency.
Prélude
période de temps avant le premier sprint
Cette période est parfois appelée, à tort, sprint zéro.
Saison
période de temps constituée d’une série de sprints
Une saison possède un objectif, à plus long terme que l’objectif du sprint, et intermédiaire pour atteindre l’objectif du produit.

Les mots qu’on peut entendre

Affinage
activité récurrente qui consiste à maintenir un backlog prêt, pour augmenter les chances de succès des futurs sprints
Affinage est la traduction de refinement qui vient du Guide Scrum.
Burndown chart
graphique montrant la tendance du reste à faire
Je le mets dans le glossaire, mais son usage est en régression. Le burndown chart n’apparaît plus dans le guide Scrum. Il est parfois remplacé par un burnup chart qui montre la tendance de ce qui est fini par rapport à ce qui est à faire.
Définition de prêt
liste de recommandations que l’équipe utilise sur les éléments du backlog pour limiter les risques
La définition de prêt s’applique en particulier sur une story, pour vérifier sa possibilité à être réalisée dans un sprint (traduction de definition of ready).
Dette technique
conception ou documentation de mauvaise qualité entraînant de la perte de temps lors d’un développement. La perte de temps correspond à l’intérêt de la dette.
La dette technique est —le plus souvent— le résultat d’une mauvaise qualité.
Épique
qualificatif s’appliquant à un élément du backlog pour indiquer qu’il faudra le décomposer
Une story épique est une story dont l’équipe considère qu’elle est trop grosse pour rentrer dans un sprint en l’état (traduction de epic).
Fonctionnalité
faculté d’un produit ou d’un service dont l’énoncé est clair pour les parties prenantes
Elle procure de la valeur métier, contribue à un impact et se décompose en stories (traduction de feature).
Limite kanban
pratique issue de Kanban consistant à limiter le travail en cours
L’atteinte de la limite bloque une nouvelle entrée, obligeant à se poser des questions. En anglais on parle de WIP (Work In Progress) limit, que j’ai traduit par TAF.
Tâche
travail identifié dans le plan de sprint, contribuant à réaliser une story, mais qui n’apporte pas de valeur par lui-même
On peut se passer de l’identification des tâches, c’est à l’équipe de décider si elle en a besoin.
Test d’acceptation
test d’une condition d’acceptation, qui est une description d’une condition objective que l’équipe utilise pour déterminer si une story peut être acceptée dans le produit
Traduction de acceptance test. Pour qu’une story soit finie, il faut en plus qu’elle vérifie sa définition de fini.

Des outils annexes fréquemment cités

Impact mapping
technique de planification stratégique qui aligne les travaux de l’équipe de développement avec les impacts attendus
L'impact mapping est basé sur une carte heuristique (mindmap).
Lean Startup
démarche exploratoire de développement produit basé sur une approche pragmatique et itérative d’apprentissage par les retours des utilisateurs.
Le Lean Startup n’est pas réservé aux startups.
Planning poker
séance d’estimation en groupe, avec des cartes, qui combine le jugement d’expert et l’estimation par analogie.
L’estimation du planning poker est faite en points : elle porte sur la taille relative d’une story.
Story mapping
technique collective et visuelle pour créer une représentation spatiale d’ordonnancement des fonctionnalités et de leur décomposition en stories
La story map obtenue permet d’élaborer le backlog initial.

Une remarque, une question, un mot qui manque dans ce glossaire ?