La rétrospective

La rétrospective implique toute l’équipe dans une réflexion en vue de faire émerger des façons de mieux travailler

La rétrospective
Sommaire

Avec le dessin, un clin d’oeil au faux agile : un Scrum Master mégalo expose ses burndowns pour la rétrospective de ses sprints.

Résumé

La rétrospective est le rite d’amélioration collective qui s’appuie sur le passé pour préparer un meilleur futur.

L’équipe collecte les informations marquantes du sprint, puis exprime son ressenti sur ce qui c’est passé. Ensuite, elle découvre des axes d’amélioration, en sélectionne certains et définit son objectif d’amélioration pour le prochain sprint.

Permettant de bâtir une culture commune et d’acquérir de nouvelles capacités, la rétrospective est la porte d’entrée vers la plénitude individuelle et collective.

C’est en décidant elle-même comment s’améliorer que l’équipe affirme sa capacité à s’auto-organiser.

Pourquoi, avec qui, quand, avec quoi, où ?

Un dessin vaut mieux qu’un long discours :

Carte heuristique de la rétrospective

Comment ?

Voici un enchaînement logique des activités de la réunion :

  1. L’animateur, en général le Scrum Master, s’assure que l’environnement est propice à l’expression de tous.
  2. L’équipe commence par collecter les informations sur le sprint passé.
  3. Puis elle identifie des idées d’amélioration dans la façon de travailler.
  4. Elle sélectionne les améliorations à mettre en place et définit l’objectif pour le prochain sprint.
  5. Enfin, elle revoit ses valeurs et ses pratiques pour adapter Scrum en vue du prochain sprint.

Patterns

Finir par un objectif plutôt qu’un plan d’actions

Plutôt que d’essayer à tout prix d’obtenir un plan d’actions, ce qui est assez vain, je pousse les participants à définir un objectif, en gros à se mettre d’accord sur l’impact qu’ils visent à la fin du sprint suivant.

Et je leur laisse le sprint pour définir le comment, à condition qu’ils affichent cet objectif d’amélioration sur leur beau tableau, bien visible, et qu’ils en parlent tous les jours à la mêlée.

Célébration

Après la rétrospective, à chaque fin de sprint, l’équipe se retrouve au bistrot ou autour de nourriture et boissons. C’est la dernière activité de la fameuse trilogie : démo, rétro, apéro.

Antipatterns

Voici cinq antipatterns à éviter lors d’une rétrospective de sprint :

La routine du tour de table

  1. Constat : pour que tous les membres de l’équipe s’expriment lors de la rétrospective, le Scrum Master fait à chaque fois un tour de table, en demandant ce qui s’est bien passé et ce qui s’est mal passé.
  2. Conséquences : on tombe dans la routine, rien de saillant n’émerge.
  3. Comment faire mieux ? : il est essentiel de varier la façon de faire. Il existe beaucoup de techniques différentes pour les rétrospectives et il s’en crée continuellement de nouvelles.

Le statu quo

  1. Constat : l’équipe propose bien des améliorations, mais elle se rend compte, sprint après sprint, que finalement rien ne bouge vraiment.
  2. Conséquences : il n’y a rien de plus frustrant pour les participants de voir que rien n’a changé.
  3. Comment faire mieux? : c’est le rôle du Scrum Master de s’assurer que les actions contribuant à l’amélioration sont vraiment mises en œuvre.

Le règlement de comptes

  1. Constat : dans des discussions poussées sur les problèmes, une personne est désignée coupable.
  2. Conséquences : l’ambiance est durablement dégradée.
  3. Comment faire mieux? : la rétrospective permet à toute l’équipe de s’exprimer et chacun est invité à participer à l’identification des dysfonctionnements constatés pendant le sprint. La mise en évidence d’erreurs ne doit pas conduire à accuser une personne d’en être responsable.

La critique négative

  1. Constat: la rétrospective est un moment où on se dit les choses. Mais au bout d’un moment, on n’entend que des critiques négatives.
  2. Conséquences: l’équipe n’a pas le moral.
  3. Comment faire mieux?: comme l’objectif est d’améliorer les façons de faire, la collecte passe essentiellement par la mise en évidence de pratiques qui ne se passent pas bien, en tout cas pas aussi bien qu’elles le pourraient.

Pour équilibrer ce point de vue qui peut être perçu comme négatif, il convient aussi de mettre en exergue ce qui s’est bien passé pendant le sprint, les apprentissages et les moments de convivialité qui ont apporté de la satisfaction à l’équipe. Cela contribue à entretenir un climat positif et constructif, et aussi à progresser en rappelant ce qui a bien fonctionné, jusqu’à ce que cela devienne une habitude.

L’amélioration des autres

  1. Constat : l’équipe trouve des améliorations, mais les actions à faire ne sont pas de son pouvoir ; elle trouve que les problèmes sont dus à des parties prenantes.
  2. Conséquences: l’écosystème n’est pas durable.
  3. Comment faire mieux ? : il est difficile de définir des actions dont les responsables ne participent pas à la réunion. Le Scrum Master doit remonter les problèmes à la hiérarchie et tout faire pour qu’ils soient traités. Cependant, l’objectif de la rétrospective est d’abord de se concentrer sur l’équipe et d’identifier des actions qu’elle peut mettre en œuvre elle-même.

La rétrospective à distance

Avec tous les membres de l’équipe confinés chez eux, on perd évidemment une partie de l’aspect convivial de la rétrospective, et pas seulement l’apéro pour célébrer la fin du sprint.

La facilitation de ce dernier rite d’un sprint se trouve chamboulée par la distance. L’ingéniosité des équipes et des facilitateurs n’ayant pas de limites, les rétrospectives en distanciel peuvent néanmoins se dérouler dans des conditions tout à fait acceptables, en adaptant le déroulement et les comportements.

Le côté cool des outils numériques qui ont émergé depuis le confinement, c’est qu’il y a plein de modèles déjà tout faits qui sont proposés, c’est ainsi facile de choisir et de varier les plaisirs.

Voici un exemple d’adaptation au distanciel proposé par Romain Couturier.

À lire sur la rétrospective

Sur le web

Un article de Pat Kua datant de 2006, sur une technique toujours très utilisée :

Mentionnons également :

Vous trouverez plein d’autres articles sur le sujet avec le tag Rétrospective et notamment :

Dans les livres

  • Le livre de référence sur la rétrospective, c’est celui d’Esther Derby et Diana Larsen : Agile Retrospectives: Making Good Teams Great.
  • La version française du livre de Ben Linders et Luis Gonçalves sur les rétrospectives : Tirer parti des rétrospectives agiles.
  • Scrum édition 6 consacre un chapitre entier à la rétrospective dans la partie Les rites.
  • L’art de devenir une équipe agile présente la rétrospective sous forme de bande dessinée, dont voici un extrait :
Extrait de l'art de devenir une équipe agile

Voir aussi